Archive pour 23 avril, 2012

Concours de conception des méthodes d’enseignement de la compétence informationnelle

Conception des méthodes d’enseignement de la compétence informationnelle

Concours
30.04.2012
12h00 Date limite
Goethe-Institut
22 21 44 09
Concours de conception des méthodes d'enseignement de la compétence informationnelle  dans Annonces et Infos mailinfo@yaounde.goethe.org

Conception des méthodes d’enseignement de la compétence informationnelle

La compétence informationnelle constitue de nos jours une qualification-clé. Elle donne à chacun de nous la possibilité de traiter des informations de manière plus efficace et avec plus de responsabilité.
La compétence informationnelle peut être enseignée et apprise. Les élèves et étudiants dotés d’une compétence informationnelle ont habituellement plus de succès dans leurs études et en dehors.
Pour enseigner la compétence informationnelle, il est primordial de développer des méthodes appropriées. Celles-ci  peuvent s’adresser soit directement aux élèves et étudiants, soit aux enseignants, bibliothécaires ainsi qu’à d’autres communicateurs.
Le Goethe-Institut, à travers de cet appel d’offre, cherche à encourager et à soutenir l’élaboration des méthodes d’enseignement d’une plus grande compétence informationnelle au Cameroun. Au total, 20 propositions seront sélectionnées, soutenues et primées par une somme forfaitaire respective de 50.000 FCFA.

Les conditions suivantes seront appliquées:

  • Les matériaux à élaborer peuvent être présentés en toute forme à condition qu’ils se prêtent à l’enseignement des standards de la compétence informationnelle. Ainsi par exemple, des fiches didactiques, des affiches, des fichiers audiovisuels, des offres interactives sur le Web,  des aides mémoires individuelles etc.
  • Les matériaux peuvent être adressés directement aux élèves et étudiants ou alors aux communicateurs que sont les enseignants des écoles et universités mais aussi les bibliothécaires parmi d’autres.
  • Les matériaux à élaborer doivent tenir compte des réalités et conditions locales de la communication et de l’information au Cameroun.  Parmi ces réalités, on pourrait citer, par exemple, la dominance de l’oralité dans la communication des informations, des systèmes scolaires et des bibliothèques souvent déficitaires et aussi l’enseignement dans des classes pléthoriques etc.
  • Les matériaux à élaborer doivent être conçus de tel manière que le public cible puissent les utiliser avec facilité et ils devront correspondre, en même temps, à une esthétique qui invite à s’en servir.
  • Les matériaux doivent être mis à la disposition sous une licence « Creative Commons » (www.creativecommons.org) sans être soumis au droit d’auteur ou d’autres exigences d’un droit d’utilisation des tiers éventuels.
  • Les propositions des projets, résumés, scripts etc. doivent être envoyées jusqu’au 30.4.2012, à 12h et adressées au Goethe-Institut, Cameroun,  département de l’Information et Bibliothèque, BP 1067 Yaoundé, info@yaounde.goethe.org. La date de réception sera prise en compte.
  • Les propositions à promouvoir par le Goethe-Institut seront sélectionnées dans une procédure de peer review donnant la possibilité de traiter les propositions ainsi que les expertises de manière anonyme. Toutes les personnes ayant soumis une proposition seront informées sur le résultat de la procédure.
  • Les matériaux des propositions sélectionnés pour une promotion doivent être envoyés au Goethe-Institut jusqu’au 1.6.2012.
  • En ce qui concerne tout produit imprimé, il en suffira la remise d’une maquette numérique et modifiable.
  • Le paiement du montant fixé de promotion se fera après la réception des matériaux et à condition que les déclarations faites lors de la conception soient respectées.

Recommandation
Il est recommandé de se familiariser de manière profonde avec le concept et les standards d’une compétence informationnelle. C’est dans cette perspective que le Goethe-Institut Cameroun à publié une liste de liens à consulter sur son site Web.

Source: http://www.goethe.de/ins/cm/yao/fr8918557v.htm

A quand un organe ou une agence d’Intelligence Economique au Cameroun?

Samedi dernier 21 avril 2012, nous avons eu l’occasion de rencontrer un professionnel de l’Intelligence Économique au Cameroun; vous savez, c’est l’un de nos pôles de compétence . Pendant presque deux heures d’horloge, nous avons échangé sur le sujet.

La problématique de la constitution d’un corps, mieux d’un organe devant rassembler tous les professionnels camerounais du domaine en vue de leur reconnaissance par l’État s’est posée.

Au sein de ces professionnels, tous ne regardent pas dans la même direction (problème de leadership?). Pourtant, il est question de se réunir et de travailler en synergie. Des associations telles que l’ADBACAM (Association des Bibliothécaires, Archivistes, Documentalistes, et Muséographes du Cameroun), la PRESDIE (Programme de Recherche sur les Stratégies de Développement et en Intelligence Économique) ont tout leur rôle à jouer pour cette union sacrée.

D’autre part, l’État dans sa perspective de voir l’économie de notre pays décoller et nos entreprises tenir tête aux compagnies et multinationales étrangères, devrait résolument intégrer dans sa politique économique  » la recherche, l’analyse et la diffusion de l’information aux fins de protection du patrimoine économique, de sa valorisation et de son optimisation au service de la croissance économique et du bien être social », pour parler comme Lucien NTAMAG.

Nous nous  joignons ainsi à tous les professionnels et amateurs de l’Intelligence Économique Camerounaise pour dire que l’État devrait placer ce domaine porteur au centre des grandes ambitions. En effet, l’anticipation, la compétitivité de notre économie passent  par la recherche, l’analyse de l’information stratégique pour la prise de BONNES décisions.

Vivement que le Cameroun puisse avoir un organe ou une agence nationale d’Intelligence Économique, comme le soulignait encore le Consultant Lucien NTAMAG dans son article intitulé:  » L’ Intelligence Économique et les politiques publiques: le cas de l’emploi au Cameroun », publié le 19 avril 2012 dans journalducameroun.com (lien: http://www.journalducameroun.com/article.php?aid=11138). Certes, apprend-on,  cela ne tardera pas à venir. Mais on sait qu’au Cameroun, il y’a un grand fossé entre le discours et l’action.

 

 

 

cassandr26 |
bachconseil |
Fan des sims 2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Espace des Technologies de ...
| cookone
| BUILDING CONCEPT