Archive pour mai, 2012

Facebook teste des mises à jour payantes

Facebook devrait bientôt proposer un nouveau système de mise en avant des statuts. En payant 2 dollars (1,55 euro), les statuts seront visibles par davantage de personnes. Révélée par le site néo-zélandais Stuff, vendredi 11 mai, l’information a été confirmée par l’une des porte-parole de l’entreprise américaine. « Nous testons en permanence de nouvelles fonctionnalités sur le site », a-t-elle précisé au site d’information.

Comme le souligne le site spécialisé Techcrunch, en moyenne seulement 12 % des « amis » Facebook d’une personne voient son nouveau statut mis à jour. Ce système de mise en évidence des statuts, sur le réseau social, qui revendique plus de 900 millions d’inscrits, pourrait donc permettre aux utilisateurs qui le souhaitent de payer une somme forfaitaire.

PAYER SA VISIBILITÉ

Le nouveau statut serait alors conservé plus longtemps sur la page d’accueil, plus haut, et visible par plus de personnes qu’un statut classique. « Trop de personnes utilisent [Facebook]. Trop de statuts sont créés. Trop de personnes manquent la plupart de ce qui y est publié », souligne le site anglo-saxon CNET.

Encore en phase d’expérimentation, cette nouvelle fonctionnalité pourra être gratuite durant une phase d’essai ou payante, facturée 1 ou 2 dollars (0,75 ou 1,55 euro). A quelques jours de l’entrée en Bourse de Facebook, prévue vendredi 18 mai, il pourrait s’agir d’une nouvelle façon pour l’entreprise de diversifier ses revenus. Aujourd’hui, la seule publicité représente 85 % du chiffre d’affaires de Facebook.

Source: http://www.lemonde.fr/technologies/article/2012/05/14/facebook-proposera-des-mises-a-jour-payantes_1700630_651865.html

GLOSSAIRE DES MOTS DE L’INTELLIGENCE ECONOMIQUE – LETTRE A

AAIE-IHEDN (Association des Auditeurs en Intelligence Economique de l’IHEDN)

(http://www.asso-aie.org/index.php)

AALEP (Association of Accredited Lobbyists to the European Parliament)

(http://www.aalep.eu/resources.html)

ABRAIC (Association Brésilienne des Analystes d’Intelligence Economique)

(http://www.abraic.org.br/v2/ )

ABU DHABI INVESTMENT AUTHORITY

Fonds souverains des Emirats arabes unis

(http://www.adia.ae/) et (http://en.wikipedia.org/wiki/Abu_Dhabi_Investment_Authority )

ACAC (Accord commercial anti-contrefaçon)

Proposition de traité international concernant les droits de propriété intellectuelle entre plusieurs pays.

Un nouveau cycle de négociations internationales dans le cadre de l’ACAC (6ème round des négociations débutées en 2008) doit traiter des procédures pénales de lutte contre le piratage et la contrefaçon et de la nouvelle donne imposée par le tout numérique.

(http://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_commercial_anti-contrefaçon)

ACADEMIE DU RENSEIGNEMENT

Institut de formation qui doit permettre d’améliorer le recrutement de cadres du renseignement français.

La création de cet institut avait été préconisée par le Livre blanc sur la défense.

L’école devrait s’installer à l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) à Paris.

ACAMS ( Association of Certified Anti-Money laudering Specialists )

Organisation internationale regroupant des professionnels de la lutte contre le blanchiment de capitaux.

(http://www.generation-nt.com/principales-organisations-lutte-contre-blanchiment-argent-lance-premiere-enquete-remuneration-secteur-newswire-47886.html )

(http://www.acams.org/ )

ACFCI (Assemblée des chambres de commerce et d’industrie)

Etablissement national fédérateur et animateur des chambres de commerce et d’industrie, l’ACFCI est le porte parole des 148 chambres locales métropolitaines et des DOM TOM et des 21 chambres régionales.

L’ ACFCI dispose d’un bureau permanent à Bruxelles et représente et défend les intérêts des entreprises françaises auprès des pouvoirs publics européens.

Son pôle Anticipation et veille réglementaire vise à anticiper et à sélectionner les dossiers prioritaires ainsi qu’à établir des positions.

L’ACFCI apporte un appui et des conseils aux chambre de commerce et d’industrie dans leur activités et assure la synthèse de leurs proposition sur

les moyens d’accroître la prospérité de l’industrie, du commerce et des services.

(http://www.acfci.cci.fr/europe/ )

ACRIE (Accompagnement, Conseil, Recherche en Intelligence économique)

Réseau d’intelligence économique national et privé. Le réseau s’appuie sur des prestataires reconnus autour de missions, de la formation et de l’accompagnement en intelligence économique.

(http://www.acrie.fr/php/_index.php )

ACTA ( Anti-Counterfeiting Trade Agreement )

Traité qui entend lutter contre la contrefaçon, tant dans le monde physique que sur la toile internet

(http://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_commercial_anti-contrefaçon)

ADBS : Association des professionnels de l’information et de la documentation

L’objet de l’association est de contribuer à la promotion de la documentation et de favoriser l’exercice de la profession de documentaliste ou http://www.afnor.org/de bibliothécaire par les moyens suivants :

-Développer des relations et des liens à l’intérieur de la profession par le biais de groupes régionaux et sectoriels, de réunions, de conférences, de congrès et de publications.

- Défense des intérêts des professionnels de la documentation en liaison avec les organismes syndicaux, patronaux et avec les pouvoirs publics

-Perfectionnement de la formation personnelle par l’organisation de stages de formation permanente.

-Etudes et recherches dans le domaine des sciences et techniques de l’information.

L’ ADBS a réalisé en septembre 2006 une cartographie des métiers de l’intelligence économique en annexe à une liste des métiers et des compétences en collaboration avec l’ ANPE, la FEPIE, l’ACFCI, l’ HRIE, L’IFIE et SCIP France.

(http://www.adbs.fr/)

ADIA (Abu Dhabi Investment Authority)

Fonds souverain dont les resources sont alimentés par la manne pétrolière de l’Emirat d’Abou Dhabi. C’est le plus grand fonds souverain au monde.

(http://www.adia.ae/En/home.aspx)(http://fr.wikipedia.org/wiki/Abu_Dhabi_Investment_Authority)

ADIT : Entreprise publique française d’intelligence économique et stratégique, créée sous la forme d’un EPIC en 1992, et devenu en 2003 une société anonyme détenue intégralement par l Etat.

L’action de l’ADIT est de collecter, traiter et diffuser des informations technologiques au service des entreprises françaises.

Les trois missions principales de l’ADIT sont :

-L’intelligence concurrentielle et stratégique pour les grandes entreprises engagées dans la compétition internationale.

-La prospective et la veille technologique mondiale au profit des acteurs économiques français.

-L’intelligence territoriale pour accompagner les projets et développement et d’innovation des PME-PMI.

(www.adit.fr )

ADRESSE IP (Internet Protocol)

Numéro identifiant chaque ordinateur connecté à internet.

ADVOCACY CENTER (USA)

Organisation dédiée à la mise en pratique de l’ advocacy policy et considérée comme un véritable war room du département du commerce en charge d’appuyer les stratégies internationales des entreprises américaines.

(http://www.export.gov/advocacy/ )

ADVOCACY POLICY (USA)

Politique américaine des années 1980 destinée à soutenir les entreprises américaines à l’exportation par des actions plus offensives de soutien.

(http://www.export.gov/advocacy/ )

AFCL (Association Française des Conseils en Lobbying)

Fondée en 1991, l’Association Française des Conseils en Lobbying et affaires publiques regroupe les principaux conseils exerçant leur activité en France depuis deux années au moins. Elle s’est fixée un triple objectif :

-Rassembler et représenter les professionnels auprès des Pouvoirs Publics et Institutions Européennes

-Expliquer le fonctionnement et l’utilité sociale de la profession dans les universités, les grandes écoles, et auprès des centres de formation et dans les médias.

-Promouvoir auprès des entreprises, les compétences, le professionnalisme et la déontologie des membres de l’AFCL.

(http://www.afcl.net/accueil-1-1.htm )

AFDIE : Association française pour le développement de l’intelligence économique

Groupement d’intérêt privé français s’étant donné pour mission la diffusion en France de l’intelligence économique.

(www.afdie.org )

AFII : Agence française pour les investissements internationaux

Etablissement public national à caractère industriel et commercial (EPIC),

L’AFII a été créée par la loi sur les nouvelles régulations économiques le 15 mai 2001.

l’AFII a pour mission la promotion, la prospection et l’accueil des investissements internationaux en France.

L’agence est notamment chargée :

-de la promotion du territoire national auprès des investisseurs

-de la prospection des investisseurs

-d’un rôle de coordination entre entreprises, collectivités territoriales, agences de développement, administrations et prestataires de services pour faciliter l’accueil des investisseurs internationaux.

-D’une mission de veille et d’études sur les investissements internationaux et les facteurs de leur localisation.

Enfin, l’organisme est chargé de suggérer au gouvernement des mesures pour renforcer l’attractivité et de contribuer à l’amélioration de l’image économique de la France.

(www.invest-in-france.org )en français, anglais, espagnol et allemand.

AFNIC : Association française pour le nommage internet en coopération

Association à but non lucratif régie par la loi du 1er juillet 1901

Elle est l’organisme chargé de la gestion administrative et technique des noms de domaine en .fr et .re.

L’association a été crée en décembre 1997 par la volonté conjointe de l’INRIA

(Institut Nationale de Recherche en Informatique et en Automatique) et de

L’Etat, représenté par les ministères chargés des télécommunications, de l’industrie et de la recherche.

L’AFNIC est composée d’utilisateurs de prestataires de services internet, d’organisations internationales et de représentants des pouvoirs publics.

L’AFNIC en tant que centre d’information a pour mission de faire progresser l’internet et les techniques qui lui sont liées.

Aussi, elle se doit de rester performante dans la maîtrise des technologiques associés au bon fonctionnement et à l’amélioration de l’internet.

L’ AFNIC est doté d’un pôle de veille technologique doublé d’un pôle de recherche et développement.

(www.afnic.fr ) en français et en anglais

AFNOR: Agence française de normalisation

Agence fournissant un service de diffusion des normes et des informations de références sur l’international.

L’AFNOR mène des actions d’influence au sein des instances européennes et internationales sur l’élaboration de référentiels.

(http://www.afnor.org/ )

AGENCE DE NOTATION (rating agency)

Entreprise ou institution dont la mission est de noter les Etats, les collectivités locales, les sociétés, les banques ou des investisseurs émettant des titres de dettes. Elle note la solvabilité de l’émetteur, la capacité de l’entreprise à rembourser l’ensemble de ses dettes à leurs échéances (risque de crédit). La notation (ou encore rating) délivré par l’agence permet de mesurer la solidité financière d’une entreprise et par conséquent sa capacité à rembourser un emprunt et à payer les intérêts, d’évaluer le risque de défaut d’un émetteur de titres de dettes (obligations) et dont le marché va tenir compte pour fixer ses conditions de prêt.

(http://fr.wikipedia.org/wiki/Agence_de_notation)

(http://www.ecolebourse.com/ressources/decrypt/24_agencesnotationv2.pdf)

AHK (Deutsche Auslandshandelskammern)

Réseau des chambres de commerce allemand. Ce réseau participe au dispositif informel d’intelligence économique allemand.

(http://ahk.de/en/)

AMI (ami sofware)

Editeur de logiciel proposant des outils de veille destinés aux organisations

(http://www.amisw.com/fr/)

ANSSI (Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information)

Prévue par les travaux du livret blanc sur la défense et la sécurité nationale, l’ANSSI remplace la Direction Centrale de la Sécurité des Systèmes d’Information au secrétariat général de la défense nationale et est destinée à détecter les attaques informatiques et renforcer la sécurité des moyens de communication de l’Etat.

Cette autorité est dotée de compétences élargies et de moyens renforcés sous la tutelle du SGDSN (Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale).

(http://www.anssi.gouv.fr/ )(http://www.ssi.gouv.fr/)

AIFIE (Association Internationale Francophone d’Intelligence Economique)

Structure ayant pour mission de promouvoir la coopération interculturelle par l’intelligence stratégique et sociale.

(www.aifie.org/)

AISE (Agenzia Informazioni e Sicurezze Esterna )

Service italien en charge du renseignement extérieur.

(http://www.sicurezzanazionale.gov.it/web.nsf/pagine/aise)

AISI (Agenzia Informazioni e Sicurezze Interna)

Service secret italien en charge de la sécurité intérieure du pays

(http://www.sicurezzanazionale.gov.it/web.nsf/pagine/aisi)

AIT (Association vaudoise pour la promotion des innovations et technologies)

Association de droit privé à but non lucratif mandatée par l’état de Vaud, l’AIT a pour mission :

-de soutenir le tissu économique, afin d’encourager l’innovation au sein des PME industrielles vaudoises

-Sensibiliser la direction des entreprises aux problèmes relevant de la productivité, de la compétitivité et de la rentabilité

- Promouvoir des réseaux de compétences dans les domaines de l’innovation et du transfert de technologies.

(http://www.ait-vd.ch/index.php?id=30 )

ALTERATION DE DONNEES

Fait d’introduire frauduleusement des données dans un système de traitement automatisé ou de supprimer ou de modifier frauduleusement les données qu’il contient. Ce délit de piratage est puni par l’article 323-2 du code pénal qui prévoit une peine de 5 ans de prison et 75 000 EUR d’amende.

AMIE (Association Marocaine d’Intelligence Economique)

Structure créée en novembre 2006 par des acteurs appartenant au secteur privé, à l’administration et au monde de la recherche marocain.

L’association s’est fixée comme objectifs d’être un cercle de réflexion, de fédérer les acteurs et les structures de l’intelligence économique et de participer au développement et à la promotion des formations sur cette discipline au Maroc.

(http://amie.veille.ma/ )

AMRAE (association pour le management des risques et des assurances en entreprise)

Association professionnelle dont l’ambition est d’apporter aux entreprises les moyens de réussir leur mutation dans le domaine de la gestion des risques.

(http://www.amrae.fr/ )

ANALYSTE D’AUDIENCE/ ANALYSTE DE TRAFIC (Web analytics)

Personne en charge de sélectionner des données quantitatives et qualitatives concernant la fréquentation et la performance d’un ou plusieurs sites internet. Il met en place des outils et des indicateurs statistiques afin d’effectuer des diagnostics. A partir de ces analyses, il élabore des prévisions ou des préconisations.

ANTICIPATION

Action de devancer un évènement et de réagir par avance en s’adaptant à son impact.

ANVAR : Agence nationale de valorisation de la recherche, dite agence française de l ‘innovation)

Etablissement public crée en 1968 pour valoriser les résultats de la recherche scientifique, l’agence a été transformée en Société Anonyme depuis juillet 2005 dans le cadre de son rapprochement avec la BDPME (banque de développement des PME) qui a donné naissance au groupe OSEO.

ARESO (Annuaire de Ressources Economiques de Suisse Occidentale)

Réseau de partenaires romands crée en 2007 dans le but de constituer un ensemble de centres de documentation et de bibliothèques universitaires en sciences économiques et de gestion.

Ce réseau coordonné par l’info thèque de la Haute Ecole de Gestion de Genève a pour objectifs :

-de répertorier les sources d’information actuelles sur les entreprises et plus généralement sur la gestion d’entreprise en Suisse romande (secteurs d’activité, statistiques, management)

-S’adresser à toute entité et personne amenées à rechercher de l’information économique.

-Proposer des accès à l’information utile par domaine, secteur d’activité et secteur géographique.

Le site d’ARESO répertorie 405 sites en économie et gestion d’entreprises concernant en priorité la Suisse Romande.

Cet annuaire a été remplacé depuis le 1er novembre 2011 par le nouveau portail de l’information économique suisse Infonet Economy.

(http://www.infonet-economy.ch/)

Application

Logiciel destiné à un but spécifique

ARIST : Agence régionale d’information stratégique et technologique.

Créée par la CCIP, l’ARIST apporte aux dirigeants de PME PMI des

informations en matière d’innovation et de développement.

L’agence propose également des prestations d’études technologiques et économiques sur mesure et des veilles personnalisées.

Les conseillers ARIST conseillent aussi dans le domaine de la propriété intellectuelle, des brevets, ou de la contrefaçon.

Ils peuvent enfin mettre en place des cellules de veille en interne.

(www.arist.ccip.fr )

Association ACRIE

Association pour la promotion et le développement de l’offre privé en intelligence économique auprès des entreprises, collectivités, institutions, associations, prestataires et centres de formation.

(http://www.acrie.org/website/)

ASE : Agence de stimulation économique en région wallonne

Structure qui a pour mission de stimuler la croissance et le développement économique en Wallonie.

Elle sensibilise les entreprises au concept de l’intelligence stratégique.

(http://www.as-e.be/) (http://www.intelligencestrategique.be/site/ase_is-fr/index.html

Attaque informatique

Exploitation d’une faille d’un système informatique (système d’exploitation, logiciels, l’utilisateur) à des fins généralement préjudiciables

Attaque par déni de service (Denial of service – DOS)

Type d’attaque informatique qui vise à saturer et rendre indisponible pendant un temps indéterminé un ou des ordinateurs, des serveurs d’une organisation ou un réseau sur internet en dirigeant vers eux un volume considérable de requêtes.

Attaque par déni de service distribué (Distributed of Denial of Service – DDOS)

Type d’attaque informatique dont l’effet est multiplié par l’utilisation d’un grand nombre d’ordinateurs détournés à l’insu de leurs utilisateurs.

Attaque par force brute (brute force cracking)

Type d’attaque informatique utilisant le cassage d’un mot de passe en testant tous les mots de passe possibles.

(http://fr.wikipedia.org/wiki/Attaque_par_force_brute)

AUDITEUR IE

Personne physique ou morale susceptible d’auditer l’intelligence collective d’une organisation en se référant à une méthodologie reconnue par la profession afin de réorganiser ou d’implanter un système d’intelligence économique.
Source:http://condette.wordpress.com/2011/08/29/glossaire-des-mots-de-lintelligence-economique-lettre-a-082011/

Relisez l’interview de AMATH SOUMARE REPRESANTANT DU MEDS A PARIS : « Une rupture avec l’économie ancienne permettrait d’éradiquer définitivement la pauvreté»

Amath Soumaré est un spécialiste des Ntic et de la nouvelle économie. Représentant du MEDS à Paris et président de son comité scientifique, il est convaincu d’une rupture économique, à l’image de celle politique, pour sortir notre pays de la crise.Au Sénégal, pour les préparatifs des assises du MDES, ce 12 mai, il s’est entretenu avec Rewmi quotidien.

 

Outre le représentant du MDES à Paris, que connaitre de vous ?

Je suis expert en intelligence économique et développement et en nouvelle technologie de l’information et de la communication. Je travaille sur ces sujets depuis au moins 17 ans. J’ai un pied à terre maintenant à Dakar où j’ai ouvert une filière de Sopel, mon entreprise basée en France et un centre de formation du nom de CANE EXECUTIVE. C’est un centre qui traite de la bonne gouvernance, de la lutte contre la corruption, le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, entre autre fléaux.

Comment se porte le MDES à Paris ?

Vous savez, en plus d’être le représentant du MDES à Paris, je suis le président du comité exécutif. Le mouvement s’y porte bien, parce que les Cauris d’or s’y préparent, pour le 15 juin à Paris, une plate forme de base très dynamique.

Le MDES tient ses 12e assises économiques, ce 12 mai, qu’en sera-t-il, exactement ?

Nous participons très activement. C’est d’ailleurs la raison de ma présence aujourd’hui à Dakar. Nous avons avant travaillé sur ce qu’on appelle le forum des jeunes et travaillons sur les assises, sous le thème « l’économie et l’émergence », secteur dans lequel, nous faisons des recherches très poussées. La plupart de nos pays étant loin des huit objectifs qui font l’émergence, il s’agira de prouver si le Sénégal peut être un pays émergent ou en phase de le devenir. Il est vrai qu’il y a un fredonnement de l’économie mais, il nous faut l’accès à l’eau potable, à la santé, entre autres objectifs, pour nous inscrire dans cette perspective.

Peut-on avoir une idée des principaux invités attendus à ces assises ?

Elles se feront, d’abord, sous l’égide du Premier ministre. On aura, également, des experts économistes du monde entier, les ministres de la fonction publique, du tourisme, de l’éducation, un bon parterre d’invités, donc. Le nouveau gouvernement qui n’a pas fini de dérouler sa feuille de route, aura alors l’occasion de mieux s’orienter, par rapport au mémorandum que le MDES a remis, à travers ses rencontres, aux ministres précités. Cela s’inscrit dans la lignée du MDES qui a comme objectif de contribuer positivement dans la nouvelle politique que le Sénégal est en train de développer. Il y a eu une rupture politique mais encore, faudra-t-il celle économique qui, pourtant, nous permettrait de lutter ou de sortir, de façon définitive, de la pauvreté. Quand on pense que 60% de la population est jeune et qu’il leur faut du travail, pour sortir de la situation actuelle du pays, il urge de savoir si on doit apprendre à changer de méthode ou à faire du réchauffé, tout le temps.

Cette rupture économique, peut-elle se faire sur la base des NTICS ?

Aucun doute, sur ce point ! Aujourd’hui, la seule et unique voix est l’économie et la connaissance basée sur la nouvelle économie et la nouvelle technologie. Ce n’est pas une déclaration fictive, si on prend l’exemple de l’Ile Maurice, un pays qui exportait beaucoup, au niveau agricole, et qui a changé de stratégie. Aujourd’hui, l’agriculture y représente 6% de l’économie, le pays ayant misé sur les cyber-services, a noué un partenariat fructueux avec les indiens, pour développer ce secteur.

Est-ce cela, la nouvelle économie ?

La nouvelle économie, c’est l’économie de l’immatériel, de la connaissance et du service. Il n’y a que ça, pour le nouveau gouvernement, pour parvenir à offrir de l’emploi aux jeunes. Il faut se rappeler que nous sommes au 21e siècle, qu’il faut, donc, faire avec cette économie pour éradiquer la pauvreté. On a changé de paradigme, il faut changer de méthode. Et pour que l’alternance politique marche, il faut celle économique. Là où il y a le politique, il doit y avoir le conseiller qui aura une grande connaissance de cette nouveauté, que ce soit dans les ambassades, les ministères ou ailleurs. Ces derniers seront chargés d’amasser les informations nécessaires et d’établir des stratégies de développement, qu’ils mettront à la disposition des entreprises. D’où le rôle de la chambre de commerce, du ministère du commerce. D’autre part, il y a les chambres où des gens qui n’ont aucune conscience du rôle à jouer, ne savent même pas que l’économie a changé. L’homme qu’il faut à la place qu’il faut….. En quelque sorte. Toujours est-il qu’il ne suffit pas de faire de la politique, il faut savoir s’inscrire dans l’actualité économique et pouvoir servir son peuple. En tout cas, il faut savoir fournir des résultats. Aujourd’hui, les postes sont d’abord politiques, ensuite source d’enrichissement, d’où la corruption, les gestions gabegiques, les détournements, entrte autres La rupture économique est alors obligatoire et j’ai l’impression que Macky Sall qui est un ingénieur, l’a compris, pour avoir mis sur pied un gouvernement, pas tout à fait politique, composé, pour la plupart, de gens du secteur privé. Cela ne veut pas dire qu’il ne fait pas confiance aux politiques, mais qu’il est conscient que pour faire ce qu’on attend de lui, il lui faut miser sur les bons hommes.

A vous entendre, on vous sent optimiste par rapport à la démarche du président Sall ?

Disons, sa façon de présenter, la réalisation sera autre chose. Je pense qu’il est possible que le président Macky Sall fasse une rupture, parce que la première chose qu’il peut faire, c’est de mettre des tentacules dans toute la diaspora et relever toutes les connaissances. Ceux qui pourront venir, le feront, les autres mettront des relais. Il ne doit pas lâcher les ingénieurs de la diaspora qui peuvent être un bénéfice pour l’état. Le président doit choisir des ministres qui sauront rendre compte de leur gestion. Tant qu’on ne sera pas dans cette phase, les gens seront dans des postes, pour s’enrichir, au grand dam de notre pays qui risque de ne pas sortir de la crise.

Yandé DIOP REWMI QUOTIDIEN

Source: http://www.rewmi.com/AMATH-SOUMARE-REPRESANTANT-DU-MEDS-A-PARIS-Une-rupture-avec-l-economie-ancienne-permettrait-d-eradiquer-definitivement_a61386.html

Le défi de l’enseignement des compétences informationnelles au Cameroun

La formation en compétences informationnelles est négligée dans notre système éducatif et pourtant, elle y a toute sa place. En effet, si nous comprenons par compétence informationnelle l’ensemble des aptitudes permettant aux individus « de déterminer les moments où ils ont un besoin d’information et, de trouver, d’évaluer et d’utiliser cette information », pour reprendre la définition de l’American Library Association donnée en 1989 dans le rapport final de la « Presidential Committee on Information Literacy » (confère: http://www.ala.org/ala/acrl/acrlpubs/whitepapers/presidential.htm), nous pouvons affirmer sans risque de se tromper que de tels enseignements sont une aubaine pour nos élèves et étudiants. Ils doivent avoir une culture informationnelle afin de mieux réussir dans leurs études.

En effet, peu sont les élèves et étudiants qui peuvent se rendre compte d’un besoin d’information, qui peuvent savoir la source d’accès à cette information, qui peuvent l’évaluer, l’organiser et l’exploiter efficacement. C’est fort de cela que leurs travaux (exposés, rapports de stage, mémoires et autres travaux de recherche) laissent à désirer. Ces travaux sont dénués de substances et de preuves, superficiels, plagiés et présentés sans aucune rigueur méthodologique.

Nous pensons qu’il est impérieux pour l’Etat de mettre au programme scolaire et universitaire des enseignements liés à la formation aux compétences informationnelles. Les thèmes à aborder pourraient être les suivants:

- connaissance des sources d’information et des services d’information Documentaire ;

- initiation à la recherche sur internet (stratégies de recherche) ;

- rédaction des références bibliographiques et méthode de citation (bien présenter et organiser l’information trouvée, éviter le plagiat).

S’agissant de la connaissance des sources d’information et des Services d’Information Documentaire, il sera question de faire connaître les catégories de sources, les origines des informations, quelques Services d’Information Documentaire à fréquenter, …

Pour ce qui est de l’initiation à la recherche sur internet (stratégies de recherche), des éléments divers seront donnés pour faciliter la recherche de l’information sur internet notamment.

La rédaction des références bibliographiques et la méthode de citation serviront à mieux présenter et organiser l’information trouvée, éviter le plagiat …

Nous pensons ainsi que les élèves et étudiants seront mieux aguerris, plus à même de produire de la connaissance scientifique et technique et pas seulement d’en consommer. Les pays occidentaux ont vite compris la nécessité de tels enseignements et ne cessent de prendre le pas sur nous dans divers domaines du savoir et de la connaissance. A titre illustratif, au Québec, une norme sur les compétences informationnelles dans l’Enseignement Supérieur est établie depuis août 2004. Il est donc temps pour nous d’avancer la tête haute dans cette société de l’information dans laquelle, « Celui qui détient l’information est celui qui détient le pouvoir ».

12

cassandr26 |
bachconseil |
Fan des sims 2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Espace des Technologies de ...
| cookone
| BUILDING CONCEPT