Bientôt une norme pour la sécurisation des documents papier

Afin d’authentifier certains documents en version papier, des éditeurs développent des solutions permettant d’y apposer des tags. Une norme rassemblant l’ensemble des prérequis pour proposer ce type de service sera proposé dès cet été.

Facture 2D Doc

Plusieurs grands groupes ont d’ores et déjà fait le choix d’apposer un système d’authentification de leurs documents internes ou destinés à leur clientèle. Adobe propose depuis peu une fonctionnalité plutôt simple de signature électronique au sein de son lecteur PDF. Le système fonctionne sur Adobe Reader (v10.1.3) et permet d’apposer une signature depuis la barre d’outils. Celle-ci pourra être dessinée sur une dalle tactile ou directement avec la souris.

Pour des usages professionnels, d’autres éditeurs proposent des solutions plus complètes permettant d’éviter l’usurpation et la falsification de documents. En ce sens, plusieurs sociétés proposent d’accoler un code-barre permettant de les authentifier. En automatisant le processus, ce type de système permet de sécuriser à la volée des factures, par exemple, afin qu’elles puissent ensuite être considérées comme valides et acceptées communément.

Certains opérateurs de Télécoms comme SFR, qui éditent très régulièrement des factures, ont ainsi fait appel à ce type de solution. Toutefois, des organismes publics sont également amenés à traiter une masse importante de fichiers personnels (Etat civil, documents comptables et administratifs). La société AriadNEXT ainsi que la division HP Exstream ont ainsi travaillé à l’élaboration d’une norme française permettant de généraliser aux organismes publics ainsi qu’aux autorités privées ce mécanisme de sécurisation des supports papier.

Tel 2D Doc

Avant le 14 juillet prochain, l’agence nationale des titres sécurisés ainsi que la DGME devraient ainsi promouvoir une norme attestant qu’une signature électronique unique peut être présente dans chaque document dès son émission. Marc Norlain, co-fondateur et directeur général d’AriadNEXT explique : « Le premier projet a été présenté au bureau de la fraude documentaire en 2009. Désormais, cela intéresse au premier plan l’Etat car ce type de fraude reste relativement importante et l’administration propose par nature beaucoup de produits et de services. L’Etat a donc l’ambition d’être le premier utilisateur de ce type d’outil notamment pour les formalités relatives aux demandes d’identité ».

Le responsable ajoute que des systèmes de type scanners permettent de vérifier l’authenticité des signatures. AriadNEXT propose ainsi sa solution SmartStamp et ajoute qu’elle doit prochainement mettre à disposition des utilisateurs d’iOS et d’Android une application permettant de vérifier un code barre.

Source: http://pro.clubic.com/it-business/reseau-informatique/archivage-stockage-donnees/actualite-495774-norme-securisation-documents-papier.html
 

cassandr26 |
bachconseil |
Fan des sims 2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Espace des Technologies de ...
| cookone
| BUILDING CONCEPT