INTELLIGENCE TERRITORIALE : Les Marchés du Cameroun en gestion anarchique ! Anarchisme dans la gestion des plateformes de marché.

CONSTAT :

Au Cameroun ; nous avons plusieurs marchés parmi lesquels nous citerons ici quelques une dans Yaoundé : Le marché Central ; Le marché Mokolo ; Le marché Mfoundi. Dans ces marchés, il est à constaté un désordre total et bouleversant dans la gestion de la plateforme les abritant . Il est presque difficile de reconnaitre les commerçants par secteur d’activité. Dans tout le marché, il suffit d’avoir un espace, pour y vendre un peu de tout. Sans toutefois se référer à la gestion sectorielle des marchés « si toutefois il en existe ». Si vous avez besoin d’un bien X ; vous le trouverez au Ré de chaussé ; au dernier étage du bâtiment ; et à plusieurs autres endroits dans tout le marché. Ainsi le consommateur de ce bien X dans l’embarras; achètera son bien au Ré de chaussé ou à l’entrée du marché. Est-ce à dire que le commerçant du Ré de chaussé est privilégié par rapport au commerçant du dernier étage ? Oh que non ? mais juste que le consommateur trouvera sa préférence dans l’achat de son bien au Ré de chaussé plutôt que de persister à monter jusqu’au dernier étage. Encore que là ; il y’a des risques à encourir. Cette situation étant connu des commerçants au vu d’une concurrence très rude, les commerçants du dernier étage et d’autres boutiques éloignés préfèrent fermer et constituer les lieux en magasin et ainsi descendre occuper l’espace public du marché pour exposer leur produits. Dans cette logique, ils constituent un danger pour l’espace occupé. Comment faire pour qu’ils retournent dans leur magasins ?

RECOMMENDATIONS

Très simple : il faudrait juste diviser la plateforme du marché selon les secteurs d’activités. Ainsi tous regroupés par secteurs d’activités ; qu’ils soient au Ré de chaussé, au dernier étage ; ou ayant des boutiques éloignées/proches des entrées du marché, alors ils sauront que le consommateur les retrouveront . Nous n’avons pas omis de souligner le cas de simples ambulants qui occupent l’espace public. C’est un cas négligeable car s’il existe une cartographie sectorielle des commerçants occupants la plateforme ; et ce pour tous les marchés de la capitale, alors, il serait très facile de remonter de l’ambulant jusqu’au magasinier livreur ; qui en ce moment là, serait considéré comme fauteur de trouble car livrant aux ambulants sous des conditions privilégiés et l’encourageant ainsi à aller occuper l’espace public.

Ainsi dit : Nos recommandations sont simples/

1- Cartographie sectorielle des commerçants de chaque marché

2- Division de la plateforme de chaque marché par secteurs d’activité

3- Allocation des espaces -ou Relogement des commerçants cartographiés par secteurs.

4- Regroupement des commerçants dans chaque secteurs constituant une force de proposition

5- Vote et signature d’une charte de bonne conduite et de Respect du regroupement sectorielle

6- Organisation fréquente par An des propositions sectorielle de développement de la plate forme de chaque marché.

A Remédier :

- Remédier le Coût élevé de la location des magasins : Ramener les couts de location à une bourse acceptable par tous

- Combattre les Habitudes des sous locations : Lancer une campagne contre les habitudes de sous location. (Des personnes qui s’approprient plusieurs magasins pour les relouer à prix d’or aux commerçants)

- Éviter le Floue dans les procédures d’obtention des boutiques : Accepter des audits internes, des contrôles interne ; et des suivi évaluations dans les procédures d’obtention des boutiques. L’anarchie voudrait que la personne à occuper un espace y vende ce qui le plait et comme il le veut.

Le Cameroun se veut un état libre ; mais pas un état de libertinage. Ce qui voudrait dire que Monsieur le délégué du gouvernement dans son combat en faveur de l’aménagement d’espaces pour commerçants, devrait tenir compte de cette stratégie de regroupement sectorielle lors de la délivrance des contrats de location des boutiques. Et à l’heure où on parle de conseil d’assainissement de l’un des marchés par le Préfet du département du Mfoundi, il faudrait qu’une stratégie sectorielle pour tous les marchés du Mfoundi puisse être disponible. Le cas échéant on trouvera toujours des commerçants éparpillés dans les rues de la cité capitale à vendre objets ; et produits qui ne devraient pas s’y trouver. Du moins, si cette stratégie est respectée, on saurait quel secteur a fourni le commerçant en tel type de matériaux. D’où les autorités compétentes séviront en toute sureté régalienne.

Steve William AZEUMO Consultant Intelligence Economique / Territoriale Coordonnateur “PRESDIE” Tel: +237 74 46 38 67 Email: loftywilliam@gmail.com

 


Un commentaire

  1. Replica prada bags dit :

    akdjulexo That’s a good post. akdjulexo

Répondre

cassandr26 |
bachconseil |
Fan des sims 2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Espace des Technologies de ...
| cookone
| BUILDING CONCEPT