Archive pour 16 décembre, 2012

Veille et Intelligence économique: quelles différences?

Veille et Intelligence économique: quelles différences? dans Analyses & Réflexions & Prises de position 4-enquete

Les concepts de veille et d’Intelligence économique (IE) sont souvent confondus par un grand nombre de personnes. Or, il existe une différence entre ces deux notions. Nous nous proposons dans ce billet, d’établir quelques  différences afin d’éclairer la lanterne de plusieurs.

D’un point de vue définitionnel, “l’intelligence économique est l’ensemble des actions coordonnées de recherche, de traitement, de distribution et de protection de l’information obtenue légalement, utile aux acteurs économiques en vue de la mise en œuvre de leurs stratégies individuelles et collectives”. (Rapport MARTRE, publié par le Commissariat général au Plan français  en 1994).

Quant à la veille, elle consiste à collecter des informations stratégiques pour permettre d’anticiper les évolutions et les innovations. (Confère:Lesca, Humbert (2004) Veille stratégique : la méthode L.E.SCAnning, EMS, ISBN 978-2-8476-9015-6). Selon l’Afnor, la veille est une « activité continue en grande partie itérative visant à une surveillance active de l’environnement technologique, commercial, etc., pour en anticiper les évolutions ». Norme expérimentale XP X 50-053 .

D’un point de vue chronologique, la veille est antérieure à l’intelligence économique, car c’est dans les années 80 qu’on parle de veille en France, contrairement à l’IE qui fera plus écho dans les années 90. Au milieu des années 80, on parlait plus de « veille technologique ». C’est avec du temps qu’il y a eu des précisions: veille juridique, veille concurrentielle, veille marché,…

La différence majeure réside au niveau de leur pratique. En effet, l’ IE est « la prise en compte par l’entreprise de tous les événements extérieurs susceptibles d’interagir avec ses activités. (définition d’Henri DOU). Elle  intègre aussi des opérations de lobbying, des dispositifs de désinformation et s’applique surtout à un niveau macro-économique, au niveau des États. L’intelligence économique intègre deux dimensions supplémentaires par rapport à la veille, que sont:
- d’une part la capacité d’influence, c’est-à-dire l’art d’utiliser l’information afin de projeter son influence sur ses marchés;
- d’autre part la protection du patrimoine informationnel, c’est-à-dire la capacité de l’entreprise à préserver l’information relative à ses connaissances, à ses savoir-faire, à ses choix stratégiques… face aux risques liés à la négligence ou à la malveillance.

Nous comprenons ainsi que l’IE intègre la veille car,

l’Intelligence Économique= veille + protection du patrimoine + actions d’influence alors que,

Veille= collecte méthodologique de l’information.

La veille est donc l’étape de base de l’IE. Elle  » nourrit  en quelque sorte l’IE en lui apportant les informations utiles sur ce qui est en train de changer, ce à quoi il faut s’attendre, etc. », pour parler comme Françoise SIMONOT.

Liens utiles:

http://www.veille.ma/IMG/pdf/white-paper-IE.pdf

http://criton.pagesperso-orange.fr/Veille.htm#Introduction

 

En gros, il faut retenir que les deux concepts visent la collecte de l’information stratégique en vue de la prise de bonnes  décisions et de faire face à la concurrence. Mais, force est de constater que le Cameroun traîne encore le pas dans ce domaine. Pendant ce temps,  les autres pays et leurs entreprises ne cessent de gagner d’importantes parts de marché dans ce monde encore plus concurrentiel.

Les japonais nous  enseignent au sujet de l’information: “l’information appartient à celui qui l’exploite”! Qu’en pensez-vous?

 

Par  Arnaud Noël FOSSO, Documentaliste Généraliste, Recherchiste au PRESDIE

cassandr26 |
bachconseil |
Fan des sims 2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Espace des Technologies de ...
| cookone
| BUILDING CONCEPT