Archive pour mai, 2013

Carrefour part à la conquête du marché africain

Carrefour part à la conquête du marché africain dans Annonces et Infos Carrefour-a-la-conquete-de-lAfrique-600x338

 

« (Africa Diligence) Pour se développer dans 8 pays d’Afrique de l’ouest et centrale, le groupe français a annoncé mercredi une alliance avec CFAO. « Un premier projet démarrera en 2013 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, avec pour objectif une ouverture opérationnelle en 2015″.

Les groupes de distribution français Carrefour et CFAO ont annoncé mercredi une alliance pour se développer en Afrique, avec la création d’une coentreprise chargée de mettre en place « différents formats de magasins dans huit pays d’Afrique de l’ouest et centrale ». Carrefour, n°2 mondial de la distribution, et CFAO, spécialisé dans la distribution en Afrique et dans les DOM-TOM, ont signé « un protocole d’accord pour constituer une société commune » qu’ils détiendront respectivement à 45% et 55%, selon un communiqué commun des deux groupes.

Les pays ciblés sont le Cameroun, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Ghana, le Nigeria, la République démocratique du Congo et le Sénégal.  La coentreprise « bénéficiera d’un droit exclusif de distribution » pour implanter des magasins dans ces pays. CFAO « apportera une connaissance approfondie de ces marchés et une bonne compréhension des habitudes de consommation » locales.

Une ouverture en Côte d’Ivoire prévue en 2015

Dans un communiqué séparé, CFAO précise que son accord avec Carrefour constitue pour lui « la pierre angulaire » d’une stratégie plus vaste de développement d’ »un réseau de galeries marchandes adaptées aux besoins des consommateurs africains et organisées autour d’un pôle d’attraction dans la distribution alimentaire ». Le groupe, spécialisé dans la distribution automobile et pharmaceutique, indique préparer depuis deux ans cette stratégie « ambitieuse » qui inclut « des galeries marchandes, des hypermarchés et des supermarchés ». CFAO ambitionne de développer « plusieurs dizaines de centres commerciaux » en dix ans et de s’imposer comme « un acteur de référence dans le distribution de détail » en Afrique de l’ouest et centrale, « avec un chiffre d’affaires dépassant un milliard d’euros ».

« Un premier projet démarrera en 2013 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, avec pour objectif une ouverture opérationnelle en 2015″, précise le groupe. L’alliance avec Carrefour est la première, mais CFAO entend nouer d’autres partenariats avec de « grandes marques internationales qui souhaitent accéder aux marchés africains dans le cadre de leur développement sur les marchés émergents et pré-émergents ». CFAO souligne être soutenu activement dans sa démarche par son nouvel actionnaire de référence TTC — une maison de commerce japonaise appartenant à la nébuleuse Toyota et qui détient la quasi totalité de CFAO, après une OPA. »

(Avec AFP)

Source: Africa Diligence

Lien vers l’article: http://www.africadiligence.com/investir-en-afrique-en-2013-carrefour-part-a-la-conquete-du-marche-africain/

Classement du nombre d’usagers d’internet par pays

Classement du nombre d'usagers d'internet par pays dans Annonces et Infos

Source: Emerging markets.


Remarques: La Chine est en tête.
Les USA 10ème. Le Nigeria est 6ème, avec un taux de pénétration d’internet de 30%.

Que vous inspire ce classement? Que dire du rang du Nigeria? Vous pouvez laisser un commentaire.

8ème Séminaire International des Archives de Tradition Ibérique

8ème Séminaire International des Archives de Tradition Ibérique dans Annonces et Infos

“Transparence de l’Etat: gestion, préservation et accès aux documents publics”
3-5 Juillet 2013, Bogotá, Colombie 

Organisé par l’Asociasión Latinoamericana de Archivos – ALA (Association Latino-américaine des Archives) et par les Archives générales de la Nation (Archives générales de Colombie), le 8ème Séminaire International des Archives de Tradition Ibérique se tiendra à Bogotá, en Colombie, du 3 au 5 Juillet 2013, et aura pour thème : « Transparence de l’Etat : gestion, préservation et accès aux documents publics ».

Le Séminaire espère pouvoir accueillir des professionnels d’au moins 30 nationalités différentes d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et des Caraïbes. Les pays hispanophones, lusophones et anglophones seront présents au Séminaire.

Les sessions seront organisées autour des thèmes suivants : lois de différents pays d’Amérique latine sur la transparence; avantages de l’accès à l’information publique ; protection des données personnelles ; liberté d’expression ; politique de transparence dans les Gouvernements ; position des archivistes relative aux documents électroniques ; droit à l’information publique ; l’accès et ses relations aux nouvelles technologies de l’information et de la communication ainsi que le droit à l’information comme une forme de Démocratie.

Des ateliers seront également offerts par des Professionnels Spécialisés :

  1. ICA-AtoM – une base de données pour la gestion et la diffusion des descriptions archivistiques
  2. RODA – un système de gestion et de préservation des documents numériques
  3. UNESCO Programme Mémoires du Monde (MOW) – l’accès, la préservation et la protection du patrimoine documentaire mondial

Le Séminaire débutera par la réunion, le 1er Juillet, de l’ADAI- Programme de soutien au développement des Archives Ibéro-Américaines. Le programme ADAI est un fonds de financement multilatéral encourageant le développement des archives Ibéro-Américaines, les ressources étant utilisées pour la réalisation de projets d’archivage. La deuxième journée sera consacrée à l’Assemblée générale de l’Association latino-américaine des Archives – ALA.

Le Séminaire est réservé aux professionnels et étudiants travaillant dans divers établissements tels que les centres d’archives, d’information et de documentation, les bibliothèques et les services d’archives.

Le formulaire de candidature ainsi que le programme et d’autres informations seront bientôt disponibles sur le site internet www.archivogeneral.gov.co.
Pour plus d’informations, merci d’écrire à contacto@archivogeneral.gov.co.

Cybercriminalité : l’Afrique face à une menace grandissante

 Cybercriminalité : l'Afrique face à une menace grandissante   dans Annonces et Infos 017052013123844000000crimescene

« L’Égypte, l’Afrique du Sud, le Maroc, la Tunisie ou encore l’Algérie figurent parmi les pays africains les plus vulnérables à la cybercriminalité. Les principales victimes en sont les entreprises mais aussi les particuliers, à travers les mobiles. Et partout, les politiques africaines de prévention et de défense laissent à désirer.

À bien regarder le classement annuel réalisé par la société Symantec au sujet de la sécurité d’Internet dans le monde, publié le 16 avril, on se dit que la cybercriminalité est avant tout un problème de riches. De fait, les deux pays les plus menacés sont les États-Unis – entre 2011 et 2012, les attaques y ont augmenté de 42% -, et la Chine, deuxième puissance mondiale.

« Les entreprises industrielles sont en tête des organisations ciblées par les attaques en 2012, devant les institutions gouvernementales », précise Symantec. Selon l’entreprise, « les cybercriminels visent de plus en plus les chaînes logistiques et les éco-systèmes de sous-traitants pour accéder aux informations sensibles des grandes entreprises et à une propriété intellectuelle de forte valeur ».

Peur sur les mobiles

Parmi les principales cibles des cybercriminels figurent les informations confidentielles, et notamment les coordonnées bancaires de particuliers détenues par les entreprises. Dans cette optique, les assaillants s’en prennent de plus en plus aux petites et moyennes entreprises (PME) considérées comme plus vulnérables. Elles concentrent près de 30% des attaques en 2012 contre 18% seulement en 2011.

Autre cible de choix : les mobiles. En un an, les « maliciels » (logiciels malveillants) ont augmenté de 58% sur les « smartphones ». Ils s’attaquent en priorité aux données personnelles de l’utilisateur contenues dans son téléphone ou dans ses comptes, notamment emails. Ainsi, en 2011, plus d’un quart des internautes majeurs (27 %) indiquaient avoir subi une violation de leur boîte mail. « La part de marché d’Android et les nombreuses méthodes de distribution d’applications malveillantes qui existent en font une plate-forme de choix pour les attaquants », souligne Symantec dans son rapport.

L’Égypte, cible de choix

Avec un taux de pénétration du mobile supérieur à 40%, l’Afrique est donc dans le viseur des cybercriminels. Même si les entreprises du continent ne bénéficient pas toutes du potentiel qu’offrent les nouvelles technologies de l’information et de la communication, les particuliers africains pourraient être de plus en plus attaqués.

Et déjà, les économies les plus performantes du continent apparaissent menacées. Au 27e rang mondial, l’Égypte, État le plus connecté du continent, est en tête des pays africains les plus vulnérables, avec ses voisins maghrébins le Maroc, la Tunisie et l’Algérie, qui figurent respectivement aux 3e, 4e et 5e places. À la 2e marche de ce classement continental, l’Afrique du Sud fait quant à elle figure de principale cible australe (voir infographie).

Législations (au mieux) inadaptées

Mais les politiques de lutte contre la cybercriminalité tardent à se mettre en place, alors que l’essor économique du continent est indéniable. « Il incombe à chaque État de se doter des moyens de lutte adaptés, en créant des unités de police qui doivent s’appuyer sur des textes législatifs devant être harmonisés au niveau de la sous-région », a ainsi déclaré le 25 février le directeur du Bureau sous régional pour l’Afrique centrale de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA), Emile Ahohé, à l’occasion d’une réunion d’experts centrée sur « l’harmonisation des législations en matière de technologies de l’information et de la communication en Afrique centrale ».

« La plupart des États membres de la Communauté économique des États d’Afrique centrale (CEEAC) ne disposent pas encore d’une approche coordonnée face à la cybercriminalité. Les stratégies visant à protéger les réseaux informatiques et leurs infrastructures doivent cesser d’être disparates », a-t-il ajouté.

Des initiatives ont cependant déjà été lancées en Afrique de l’Ouest, sous le patronage de la Cedeao, et des législations nationales sont en cours d’installation, notamment en Côte d’Ivoire. Les députés ivoiriens membres de la Commission des affaires générales et institutionnelles (Cagi) ont ainsi voté à l’unanimité, mardi 14 mai, deux projets de loi soumis par Bruno Koné, ministre de la Poste et des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, et relatifs à la protection des données à caractère personnel et à la lutte contre la cybercriminalité. Les textes prévoient notamment des peines d’emprisonnement allant d’un à cinq ans de prison et des amendes de cinq à cent millions de Francs CFA.

Gouffre financier

Que ce soient les États, au niveau législatif, ou les entreprises, au niveau des dispositifs de sécurité, l’intérêt de mettre en place des systèmes de protection efficaces est évident. « Non seulement les entreprises dépensent pour le nettoyage des logiciels malveillants, mais elles doivent également prendre en compte les coûts engendrés par la perte de productivité, la perte de données, ainsi que la recherche et la gestion post-incident », explique Pekka Usva, vice-président de la division Corporate Security de l’entreprise F-Secure.

Selon une étude de la société Norton, les coûts induits directement par la cybercriminalité ciblant les particuliers s’élevaient en 2012 à 110 milliards de dollars (87,5 milliards d’euros), soit davantage que le PIB du Maroc. À l’échelle de l’Afrique du Sud, pays le plus connecté du continent, les pertes globales s’élèvent quant à elles à 3,7 milliards de rands chaque année, soit la bagatelle de 329 millions d’euros. »

017052013180942000000cybercriminalite Afrique dans Intelligence Economique & Veille informationnelle

MTN Cameroun et Canalsat-Canal+ se connectent sur le Mobile Money

MTN Cameroun et Canalsat-Canal+ se connectent sur le Mobile Money  dans Annonces et Infos 87118bfb15564c415136cf8ce002afc3_L La nouvelle offre de MTN-Cameroun est connue: «bill payement Canalsat-Canal+». Cette offre permettra aux abonnés de l’opérateur de  téléphonie mobile au Cameroun, disposant d’un abonnement Canalsat, « de pouvoir se réabonner chaque fois qu’ils le souhaitent et où qu’ils soient, grâce au Mobile Money« .

Il est à noter que les bénéficiaires de ce service, qui s’ajoute au service de  payement à distance des factures d’eau et d’électricité,  doivent avoir un compte Mobile Money.

Que vous-inspire cette infos?

 

 

Calendrier des concours 2013-2014 au Cameroun


       Établissements

Dates de concours

Universite de Bamenda

 

Premier Cycle de l’Ecole Normale Supérieure (ENS) de Bambili

Vendredi 26 juillet 2013

Second Cycle de l’Ecole Normale Supérieure (ENS) de Bambili

Samedi 27 juillet 2013

Entrée en 3è année du premier cycle de l’Ecole Normale Supérieure Enseignement Technique (ENSET) de Bamenda

Vendredi 19 juillet 2013

Premier cycle de l’Ecole Normale Supérieure Enseignement Technique (ENSET) de Bambili

Jeudi 29 aout 2013

Second cycle de l’Ecole Normale Supérieure Enseignement Technique (ENSET) de Bambili

Vendredi 30 aout 2013

The first year of the Medical studies programme of the Faculty of Health Science of Bamenda

Vendredi 30 septembre 2013

The first year of the Nursing and Medical Laboratory Science programmes of the Faculty of Health Sciences of Bamenda

Vendredi 30 septembre 2013

The first year of Higher Institute of commerce and Management (H.I.C.M)

 

Lundi 23 septembre 2013

 

Université de Buéa

 

Advanced School of Translators and Interpreters (ASTI) of the University of Buea.

ASTI-Division I

Mardi 24 et Mercredi 25 septembre 2013
Jeudi 05 septembre 2013

Advanced School of Translators and Interpreters (ASTI) of the University of Buea.

ASTI-Division II

Mardi 01 et Mercredi 02 octobre 2013
The First Year of Nursing and Lab. Technicians of the Faculty of Health Sciences of the University of Buea  Jeudi 05 septembre 2013
The First Year of Medical Studies of the University of Buea Jeudi 12 et vendredi 13 septembre 2013
Faculty of Engineering and Technology (FET) Mercredi  11 septembre 2013
Faculty of Agriculture and Veterinary Medecine Samedi 14 septembre 2013
 Université de Douala
 
Premier et Second Cycles de l’Ecole Normale Supérieure  d’Enseignement Technique (ENSET) de l’Université de Douala Vendredi 12 et samedi 13 juillet 2013
Ecole Supérieure des Sciences Ecomoniques et Commerciales de l’Université de Douala (ESSEC). Filière : Etudes Supérieures de Commerce (ESSEC) Jeudi 27 juin 2013
Filière : Etudes Professionnelles Approfondies (ESSEC) Vendredi 28 juin 2013
Master II du Centre de Physique Atomique Moléculaire et Optique Quantique (CEPAMOQ) de la Faculté des Sciences de l’Université de Douala Lundi 15 juillet 2013
Institut Universitaire de Technologie (IUT) de l’Université de Douala Samedi 20 et dimanche 20 juillet 2013
Première année de l’Institut de Sciences Halieutiques (ISH) de l’Université de Douala Jeudi 25septembre 2013
Faculté de Génie Industriel  (FGI) de l’Université de Douala 1è année Jeudi 05 septembre 2013
Faculté de Génie Industriel  (FGI) de l’Université de Douala 3è année Samedi 07 septembre 2013
Première année de l’Institut des Beaux Arts (IBA) de l’Université de Douala Dimanche 08 septembre 2013
Faculté de Médecine et des Sciences Pharmaceutiques (FMSP) de l’Université de Douala Mardi 10 septembre 2013
Université de Dschang  
Centre Régional d’Enseignement Spécialisé en Agriculture (CRESA) Foret-Bois de l’Université de Dschang à Nkolbisson, Yaounde Samedi 31 aout 2013
Première année de l’Institut des Beaux Arts de Foumban (IBAF) de l’Université de Dschang Mercredi 04 et vendredi 06 septembre 2013
Faculté d’Agronomie et des Sciences Agricoles (FASA) de l’Université de Dschang. Niveau I Cycle des Ingénieur Mardi 20 et mercredi 21 aout 2013
Faculté d’Agronomie et des Sciences Agricoles (FASA) de l’Université de Dschang. Concours spéciaux (2è, 3è et 4è années) Jeudi 22 et vendredi 23 aout 2013
Filières Biomédicales de l’Université de Dschang Vendredi 30 aout 2013
Institut Universitaire  Fotso Victor (IUT-VB) de Bandjoun, Université de Dschang : IUTFV-DUT Mardi 03 et mercredi 04 septembre 2013
Institut Universitaire  Fotso Victor (IUT-VB) de Bandjoun, Université de Dschang : IUTFV-BTS Mardi 10 et mercredi  11 septembre 2013
Université de Maroua  
Premier Cycle de l’Ecole Normale Supérieure (ENS) de l’Université de Maroua Vendredi 09 aout 2013
Second Cycle de l’Ecole Normale Supérieure (ENS) de l’Université de Maroua Dimanche 11 aout 2013
 Prelier Cycle de Master de l’Institut supérieure de Sahel (ISS) de l’Université de Maroua
 Mardi 13 et mercredi 14 aout 2013
 Université de Ngaoundéré
 
 Institut des Sciences et de Médecine Vétérinaire (ESMV) de Ngaoundéré
 Vendredi 16 et Samedi 17 aout 2013
 Institut Universitaire de technologie (IUT) de l’Université de Ngaoundé
 Samedi 07 et dimanche 29 septembre 2013
 Ecole  Nationale Supérieure  des Sciences Agro Industrielles (ENSAI) de l’Université de Ngaoundéré  Samedi 28 et dimanche 29 septembre 2013
Ecole de Géologie et d’Exploitation Minière (ENGEM) Mardi 24 et mercredi 25 septembre 2013
Filières Biomédicales de l’Université de Ngaoundéré Mardi 03 septembre 2013
Université de Yaounde I  
Premier Cycle de l’Ecole Normale Supérieure (ENS) de l’Université de Yaounde I Samedi 06 juillet 2013
Second Cycle de l’Ecole Normale Supérieure (ENS) de l’Université de Yaounde I Samedi 20 juillet 2013
Première année de l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique (ENSP) de l’Université de Yaounde I Mardi 09 juillet 2013
Classes Scientifiques de l’Ecole Normale Supérieure (ENS) de l’Université de Yaounde I Mardi 10 septembre 2013
Première année des Etudes Médicales de Pharmacie et de Médecine Bucco-dentaire de la Faculté des Médicine et des Sciences Biomédicales (FMSB) de l’Université de Yaounde I Mercredi 04 septembre 2013
Troisième année de l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique (ENSP) de l’Université de YaoundeI Mardi 16 et mercredi  17 juillet 2013
Première année de Spécialisation de la Faculté des Médecine et des Sciences Biomédicales (FMSB) de l’Université de Yaounde I Mercredi 18 septembre 2013
Quatrième année des Etudes Médicales et de la Faculté des Médecine et des Sciences Biomédicales (FMSB) de l’Université de Yaounde I Jeudi 26 septembre 2013
Institut Universitaire de technologie (IUT) de Bois de Mbalmayo Vendredi 27 et samedi 28 septembre 2013-04-17
Université de Yaounde II  
Ecole Supérieure des Sciences et Techniques de l’information et de la Communication (ESSTIC) de l’Université de Yaounde II,  Ecrit Jeudi 05 septembre 2013
Ecole Supérieure des Sciences et Techniques de l’information et de la Communication (ESSTIC) de l’Université de Yaounde II,  Oral Vendredi 06, samedi 07,et dimanche 08 septembre 2013
Institut des Relation Internationales du Cameroun (IRIC)  Filière : Banque-Monnaie-Finance, Internationales, Contentieux International Dimanche 29 septembre 2013
Institut des Relation Internationales du Cameroun (IRIC)  Filière : Communication et Relations Publiques Internationales , Intégration Régionale, Management des Institutions Communautaires, Marketing International Lundi 30 septembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source: http://www.touslesconcours.info/

Internship Opportunity at CTA – Web 2.0 and Social Media for Development

 

Internship Opportunity at CTA - Web 2.0 and Social Media for Development  dans Annonces et Infos header_logo_top

« During the period 2009-2013, CTA successfully implemented a series of training events known as Web 2.0 and Social Media Learning Opportunities in 23 ACP (Africa, Caribbean, and Pacific) countries. This resulted in approximately 2200 trained people, 38% of whom women. Feedback from beneficiaries (individuals and institutions) has been extremely positive. In May 2013 the project was awarded the WSIS Project Prize 2013 in the category e-agriculture.

Each event lasts for 5 days and accommodates approximately 25-28 trainees, who are selected, based on applications submitted after an open call. One day of the training is devoted to the introduction to the IMARK module « Social Media for Development ». This allows trainee the opportunity for perfecting his/her skills through a self-learning.

It is expected that the implementation of the project will stimulate (i) the adoption of low cost, simple and replicable Internet-based technologies to enhance stakeholders engagement in Agriculture and Rural Development (ARD) policy making and in the improvement of value chains, and (ii) the effective use of local knowledge in the process.

In 2013 CTA in partnership with local host institutions will extend the initiative to additional ACP countries.

A CTA team coordinates the implementation of the project. The Intern will work under the guidance of the project Team Leader (acting as Mentor) and in collaboration with the other Team Members.

Responsibilities of the Intern:

Under the guidance of his/her mentor, the Intern will carry out the following activities:

  • Assist in the organisation and follow-up of the Web 2.0 and Social Media Learning Opportunities;
  • Interact and collaborate remotely with consultants, host organisations and beneficiaries using cutting edge technology;
  • Assist in the gathering and processing data for M&E purposes and for assessing project impact;
  • Contribute to the analysis of the results of a planned impact assessment;
  • Assist in the updating of the periodic curriculum if needed;
  • Report on project activities via social media;
  • Perform other tasks as requested by the mentor.

Internship details

 

  • Start date: as soon as possible.
  • Duration: 6 months (renewable once)
  • Duty station: CTA, Wageningen, The Netherlands
  • Medical coverage: provided for the duration of the internship
  • International travel: not covered by CTA
  • Stipend

Profile

  • University degree in ICT or communication-related disciplines;
  • Experience and keen interest in the areas of Web 2.0 and Social Media;
  • Maximum 30-year old;
  • Recently graduated;
  • Fluent in written and spoken English or French and ability to work in the other language (mandatory criterion);
  • Knowledge in managing CMS (Joomla) is welcome;
  • Good organisation, inter-personal and communication skills;
  • National of either one European Union member state or of one of the ACP (Africa, Caribbean, and Pacific) States.

Interested candidates should submit the documents listed below to internship@cta.int and enter the following text in the email subject field: [ICT4D and Web2forDev internship application]

  • Curriculum vitae
  • Scanned copy of the university degree(s)
  • One-page letter explaining why the candidate considers that he/she is in a position to successfully contribute to project implementation and what he/she expects to gain from the internship. The date of earliest availability should be specified as well
  • Two letters of recommendation and/or references.

Deadline for application: 15 June 2013.

Download the PDF version of this internship announcement.


Article originally published on the Web2fordev website: Internship Opportunity at CTA – Web 2.0 and Social Media for Development »

Call for Applications-One Young World Summit, Johannesburg, South Africa

Call for Applications-One Young World Summit, Johannesburg, South Africa dans Annonces et Infos 1307460379-mtn

Call for Applications-One Young World Summit, Johannesburg, South Africa, from 2-5 October 2013.

MTN Cameroon will support the participation of two Young Cameroonians.

Deadline for your application: 24 May 2013.

 

How can you Apply?

 

Individuals interested by this invitation should go to the following link and properly fill out the application

form: http://www.oneyoungworld.com/join/candidate

Terms and conditions: http://www.oneyoungworld.com/terms

What IS One Young World?: http://www.oneyoungworld.com/about-us

 

You can read the announcement in Cameroon Tribune of Friday 17 May 2013, P42.

Thanks!                                                                                                                                                                                                           Arnaud Noël FOSSO

 

 

Les métiers les plus rémunérateurs en 2013

« En partenariat avec le cabinet de conseil en rémunération et politique salariale, People Base CBM, Capital.fr publie les rémunérations moyennes de 150 métiers dans 10 secteurs d’activité. Idéal pour situer votre rémunération par rapport au marché ou à la grille de salaires de votre entreprise.

Encore, une année de disette salariale. « En 2013, les augmentations ne devraient pas dépasser 1,1% en moyenne », pronostique Cyril Brégou, associé du cabinet d’études salariales People Base CBM (Compensation and Benefits Management), qui propose par ailleurs une évaluation en ligne sur Capital.fr. Les deux-tiers des employeurs se contentent de s’aligner sur le taux d’inflation, à savoir 2% en 2012, ce qui permet de maintenir le pouvoir d’achat de leurs collaborateurs. Les autres préfèrent miser sur les revalorisations individuelles, ce qui leur permet de ne pas limiter la hausse de la masse salariale. « Celles-ci oscillent entre 2,35% et 5%, sans compter les primes au mérite », estime Cyril Brégou.

 

Les métiers les plus rémunérateurs en 2013 dans Annonces et Infos 709732ee-9d1e-4866-ba6d-b083720b77ce_Les-m-tiers-les-plus-r-mun-rateurs-en-2013-Capital-fr_20130514-141827

 

People Base CBM 2013
Pour savoir quelles sont les professions les mieux rémunérées, Capital.fr publie, en exclusivité, les émoluments de 150 fonctions de cadres et de techniciens dans 10 secteurs. A partir de plus de 300.000 fiches de paie passées au crible par People Base CBM, nos tableaux présentent le salaire brut annuel moyen (variable et avantages connexes comme l’intéressement ou la participation compris), la part de variable, les écarts de salaires hommes-femmes et le niveau d’expérience moyen pour chaque métier.

Résultat : les fiscalistes et les juristes affichent ainsi le salaire moyen le plus élevé, à 54.303 euros bruts annuels, devant les pros de la finance et de la comptabilité d’entreprise (51.666 euros). « Ces profils sont actuellement très recherchés, en vue de s’adapter aux nouvelles normes fiscales et réglementaires », justifie Cyril Brégou. Les informaticiens affichent de coquets bulletins de paie, avec une rémunération moyenne de 51.018 euros, tirée à la hausse par une pénurie de compétences et la demande toujours soutenue du marché.

Source: Capital.fr

Découvrez les salaires 2013 dans 10 secteurs :

> Assistant, relation clients, services généraux : des salaires à la traîne

> Banque : les salaires dépendent du variable

> Commercial & Vente : des rémunérations stagnantes

> Finance d’entreprise, comptabilité, gestion : des métiers très bien payés

> Fiscalité & Juridique : les mieux rémunérés« 

Atelier sur les ressources internet dans les bibliothèques.

Atelier sur les ressources internet dans les bibliothèques. dans Annonces et Infos 5438414-STANDARD

 

Chers collègues,

Nous avons le plaisir de vous inviter à un atelier sur le thème :

Ressources internet dans les bibliothèques
Les bibliothécaires : des agents au service de l’information

Une bibliothèque virtuelle de taille moyenne a de loin bien plus de documents que les plus grandes bibliothèques camerounaises n’ont de livres dans leur répertoire. Et le nombre de ressources disponibles en ligne va grandissant. L’atelier est destiné aux collaborateurs des bibliothèques et il tente de donner des idées sur l’utilisation optimale des ressources en ligne.
Nous pensons que les collaborateurs dans les bibliothèques ont un rôle clé dans la mise à disposition des informations à la portée des clients. La spécialisation dans ce domaine peut compenser partiellement quelques défiances souvent présentes dans les bibliothèques du pays. 

Date :
29.05.13, 12h00

Lieu :
Goethe-Institut, Yaoundé-Bastos

Intervenant :
Uwe Jung, Responsable du département Information et Bibliothèque au Goethe-Institut Kamerun

Programme prévu:
• La compétence informationnelle – un sujet clé pour la réussite des bibliothèques
• Présentation brève de quelques méthodes de recherche et d’analyse de  l’information
• Présentation des quelques ressources Internet qui peuvent faciliter le travail dans ce secteur

Informations pratiques :


L’accès à l’atelier est gratuit. Veuillez nous confirmer votre présence par e-mail à info@yaounde.goethe.org
Nous avons prévu une durée de l’atelier de 4 heures ponctuée d’une pause.
Vous êtes priés de venir avec votre ordinateur portable le cas échéant.
Les participants résidant à plus de 100 km de Yaoundé peuvent bénéficier d’un forfait au titre de leur frais de transport d’un montant de 50 000 francs CFA dans le cadre du Programme d’appui aux échanges professionnels des bibliothécaires du Goethe-Institut Kamerun.

A cet effet ils doivent adresser une demande d’appui au Goethe-Institut-Kamerun avant le 20 mai 2013 selon les conditions définies par ledit programme. Pour toutes les informations bien vouloir suivre le lien: http://www.goethe.de/ins/cm/yao/wis/sbi/fac/findex.htm

 

 

Uwe Jung

Information & Bibliothek
Goethe-Institut Kamerun
PO Box 1067 Yaoundé / Cameroon
bibl@yaounde.goethe.org
Tel: +237-22 21 44 09
Fax: +237-22 21 44 19

www.goethe.de/kamerun
GoetheInstitut.Kamerun

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12

cassandr26 |
bachconseil |
Fan des sims 2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Espace des Technologies de ...
| cookone
| BUILDING CONCEPT