Archive pour juin, 2013

NOTE D’INFORMATION : « LES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION AU SERVICE DE LA GRANDE MISSION »

 

NOTE D’INFORMATION : « LES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION AU SERVICE DE LA GRANDE MISSION » dans Annonces et Infos smsBibleFr

« Les Technologies de l’Information et de la Communication au service de la grande mission » Matthieu 28 : 19, voilà le thème qui était au menu du banquet offert le samedi 22 juin 2013 de 16h30 à 19h30 à la Cité des nations à Elig-Essono (Yaoundé – Cameroun) par l’équipe  missionnaire  coordonnant l’œuvre du TopChrétien et ConnaitreDieu.com en  Afrique francophone.  Le public qui a répondu massivement à l’invitation, aura  compris qu’à l’heure des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), l’Eglise ne doit pas être à la traine ; mais plutôt s’approprier ses outils dans sa mission d’évangélisation.

Le principal intervenant de la soirée Emmanuel FEKOU, est revenu sur  son expérience dans la mission en ligne l’ayant amené entre-autres à mettre sur pied le site web « Cameroonforjesus.net », le service « Bible SMS ».  Il a expliqué le fonctionnement du site dans le travail de conseil ( en partenariat avec quelques églises ) en faveur des aspirants « enfants de Dieu » et les secrets du succès de ce site, malgré les moyens  limités.  D’ailleurs, la série de témoignages des  pasteurs se servant déjà d’internet pour l’évangélisation et des personnes converties par le truchement de ce site web, a démontré l’importance du cyber-service d’évangélisation dans un contexte où  il y’ a de plus en plus des personnes connectées à internet, pendant que plusieurs d’entre-eux  préfèrent ne pas être vus lorsqu’ils se confient à un homme de  Dieu.

Arnaud Noël FOSSO

GOLFE DE GUINEE : LES STATISTIQUES QUI IMPRESSIONNENT

Ce lundi 24 juin 2013, s’est ouvert  à Yaoundé, capitale du Cameroun, le tout premier sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC), de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de la Commission du Golfe de Guinée sur la sûreté et la sécurité maritimes dans le golfe de Guinée. Il s’achève demain 25 juin, notamment par la lecture de la déclaration du sommet.

Attardons nous un temps soit peu sur quelques statistiques économiques et sécuritaires de cet espace. Bien évidemment, vos  idées, ajouts, et commentaires sont la bienvenue.

A)  SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Le golfe de Guinée est ce « vaste rentrant de l’océan Atlantique, à l’ouest de l’Afrique, entre le cap des Palmes, à la pointe sud-est du Liberia, et le cap Lopez, au Gabon. Le golfe isole le golfe du Bénin et le golfe du Biafra. Il reçoit les eaux de la Volta, du Niger, de la Sanaga et de l’Ogooué. Les principales îles sont Bioko (partie de la Guinée équatoriale) et São Tomé et Príncipe. » (Source : Microsoft ® Encarta ® 2008).

GOLFE DE GUINEE : LES STATISTIQUES QUI IMPRESSIONNENT  dans Analyses & Réflexions & Prises de position golfe-de-guinee

B)  POTENTIALITÉS

  •  Énorme potentiel énergétique, le golfe de Guinée représente près de 50% de la production pétrolière du continent, soit 10% de la production mondiale.
  • Les statistiques estiment ses réserves à 24 milliards de barils de pétrole.
  • son gros potentiel halieutique: 1.055 000 tonnes de réserve de poisson.

 

Malgré ses énormes richesses, les incursions de bandes armées attirées par les rançons issues de la prise d’otage, le pillage des biens, font du golfe de Guinée, un « no man’s land » ou pour être simple, un territoire où l’insécurité est accentué.

C)  INSÉCURITÉ

  •  Selon le rapport annuel du Bureau maritime international (BMI) en 2012, 966 marins ont été victimes d’attaques dans le golfe de Guinée. Dans les détails, nous avons noté ceci:
  • Actes de piraterie, par localisation des attaques  en mi-janvier 2012: Nigeria: 23; Bénin: 2; Togo: 18; Autres pays: 10.
  • Localisation des attaques de pirates, 2006- mi-septembre 2012:

    Nigeria: 204

    Togo: 27

    Sierra Leone: 6

    Ghana: 17

    Liberia: 3

    Guinée-Bissau: 1

    Guinée: 23

    Côte d’Ivoire: 16

    Bénin: 25.

  •  Le coût des marchandises volées (notamment du pétrole), par les pirates est estimé entre 34 et 101 millions de dollars.
  •  Le président du Bénin Yayi Boni a estimé à 70 pc les pertes subies par le port de Cotonou.

 

NB:  vos  idées, ajouts, et commentaires sont la bienvenue. Des nouvelles données pourront compléter le post.

SOURCE :

-      Microsoft ® Encarta ® 2008

- Rapport annuel du Bureau maritime international (BMI)

- http://www.unodc.org/documents/toc/Reports/TOCTAWestAfrica/West_Africa_TOC_PIRACY_FR.pdf

- http://www.africapresse.com/golfe-de-guinee-pourquoi-il-fallait-un-sommet/

- http://www.bbc.co.uk/afrique/region/2013/06/130624_cameroon_cameroun_piracy.shtml

Financement: Les banques refusent de financer les économies de la CEMAC

Financement: Les banques refusent de financer les économies de la CEMAC dans Analyses & Réflexions & Prises de position 1292341784429

 

 

 

 

 

 

 

Xavier MESSÈ, dans sa correspondance du 19  juin 2013 pour  le journal Mutations, est revenu sur  les échanges de la «conférence internationale sur le financement des économies dans la Cemac» du 13 juin dernier à Libreville, au Gabon. Dans son papier, il ressort le paradoxe des banques de la sous- région qui ont  des sur-liquidités;mais, traînent encore à financer l’économie de la CEMAC. Voici pour vous, ladite correspondance.

« La question est devenue récurrente en Afrique: comment expliquer le paradoxe qui fait que, alors que des besoins considérables existent pour financer les économies notamment, celles de la sous région de l’Afrique centrale, des banques commerciales et autres structures de microfinance, ploient sur des sur-liquidités sans en prêter suffisamment à ceux qui créent des entreprises? Quand les banques finissent par intervenir, leur niveau d’intervention est extrêmement faible alors qu’elles sont tapies sur des matelas d’argent.

Pourtant, en janvier 2010, les Chefs d’Etat de la Cemac avaient adopté un programme de développement économique dénommé «Programme économique régional». A mi parcours de la 3ème année de cette ambition politique, il semble que très peu de choses, ou presque rien ne pointe à l’horizon des attentes.

La Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), qui est la banque d’émission des Etats, est par ailleurs l’un des instruments les plus fiables, susceptibles de penser, de construire ou de recommander aux Etats des pistes pouvant contribuer à mettre en place un tissu économique fiable, reposant sur l’industrie en priorité. C’est certainement pour comprendre les écueils, mesurer les instruments disponibles pour parvenir aux objectifs du Per, que le Gouverneur de la Beac a provoqué la «conférence internationale sur le financement des économies dans la Cemac». Ce cadre d’échanges s’est tenu le 13 juin dernier à Libreville, capitale du Gabon.

L’initiateur de cette conférence a orienté la réflexion et les échanges d’expériences sur les contraintes qui pèsent sur l’accès des entreprises de la zoné Cemac, au financement de leurs structures ou des initiatives qu’ils entreprennent. Ceux qu’on qualifie aujourd’hui de «pays émergents» sont pour les pays africains, des modèles réussis. Les économies de la zone peuvent-elles s’inspirer des profils gagnants de ces «émetteurs»? Les institutions publiques africaines, avec leurs pesanteurs, leurs maux, leurs travers, y compris ceux de la Beac, elle, invitée instamment à se réformer et à sortir de sa posture condescendante, ne constituent-elles pas aussi des freins à l’avènement de l’émergence des économies de la zone Cemac?

Le constat était fait. Le paradoxe de la sur-liquidité bancaire et la sécheresse des financements, relevés aussi par Lucas Abaga Nchama, le Gouverneur de la Beac, dans son discours de circonstance à Libreville. Qui peut donc quoi? Du poncepilatisme propre affiché. Personne n’est responsable de rien, même pas les Etats. Pourtant, la régulation du système bancaire relève de la compétence de la Beac de la Cobac, donc des Etats. Il fallait tout de même dénicher les causes du paradoxe, les failles du système bancaire en Afrique centrale, et surtout tenter d’envisager des solutions idoines. Cela a été fait.

Quatre exposés des personnes du terrain étaient attentivement suivis. Avant d’écouter ces exposés, le Président Ali Bongo Ondimba, dans une attitude débonnaire qu’il arborera tout au long des travaux, prescrivait cette orientation à la Beac: «Une Afrique qui pense est une Afrique en devenir. La Beac est invitée à soutenir la croissance des Etats… Son Gouverneur est un esprit brillant, avec des initiatives innovantes dont nous avons besoin. Je suis attentif à tout ce que vous suggérerez. Restez attentifs au secteur privé. Les Africains ne doivent pas être absents des politiques qui ont fixé à l’économie de nouvelles frontières», a instruit le Chef de l’Etat gabonais à l’endroit des techniciens de la Beac et des experts appelés à proposer des solutions aux décideurs.

Parmi ces hommes de terrain appelés à partager leur expérience, il y avait Thierry Tanoh. Ivoirien ayant grandi, étudié en France et moulé au sein des institutions de Breton Wood, il est Directeur Général du groupe Ecobank depuis décembre dernier. De sa position panafricaniste, il était le mieux placé pour parler des difficultés que rencontre sa banque au sein du marché bancaire zone Cemac, lesquelles difficultés provoquent le recul des engagements bancaires dans le financement des économies.

La contribution de Joseph Tindjou, le Directeur Général de Ccei Bank, filiale d’Afriland Bank en Guinée Equatoriale était très suivie.. Cette banque qui est partie des tontines à une multinationale, est bien placée pour distiller des conseils et faire des recommandations appropriées. Son Directeur Général à la conférence, déplora l’absence d’une comptabilité régulière et transparence dans la gestion des Pme qui permettrait à une banque d’avoir une bonne lisibilité sur le fonctionnement de cette entreprise. Du coté de la banque, il recommande, l’application des taux d’intérêts qui n’étoufferaient pas les entreprises même existantes de longue date. »

Source: Mutations

The United Nations Young Professionals Programme 2013.

The United Nations is looking for highly qualified candidates who are ready to launch a professional career as an international civil servant. The young professionals programme (YPP) is a recruitment initiative that brings new talent to the United Nations through an annual entrance examination. For young, high-calibre professionals across the globe, the examination is a platform for launching a career at the United Nations. This programme builds upon the national competitive recruitment examination (NCRE) which was held for the last time in 2010.

Are you eligible to participate in the young professionals programme examination?

  • Do you hold at least a first-level university degree?
  • Are you 32 or younger by the end of this year?
  • Do you speak either English and/or French fluently?
  • Are you a national of a participating country?

The examination is held worldwide and is open to nationals of countries participating in the annual recruitment exercise – the list of participating countries is published annually and varies from year to year.

This examination is also held for staff members of the United Nations Secretariat who work within the General Service and other related categories and aspire to a career within the Professional and higher categories. For more information about staff members participating in the young professionals programme, click here.

The examination tests your substantive knowledge, analytical thinking, drafting abilities, as well as your awareness of international affairs.

Initially you will be appointed for two years and then be reviewed for a continuing appointment. The Organization promotes mobility within and across duty stations and job families. As a new recruit you are expected to work in at least two different functions and duty stations within your first five years of service. You will be offered orientation and mobility training as well as career support. This will help you adapt and accelerate the learning period leading to productive work and job satisfaction as an international civil servant.

2013 YPP EXAMINATION

The 2013 Young Professionals Programme (YPP) examinations will be held on 3 December 2013 in the following job families:

• Administration
• Finance
• Legal Affairs
• Public Information
• Statistics

The application period for 2013 YPP will start, per job family, as follows:
Administration, Finance and Public Information: 3 June - 1 August 2013
Legal Affairs and Statistics: 8 July - 5 September 2013

Applications must be submitted online, through Inspira https://inspira.un.org/. Applications submitted in any other way or outside of the respective application dates cannot be processed.

Details on the requirements for these job families will be posted as soon as they become available.

For More Information:

Visit the United Nations Career Webpage

 

OFFRE D’EMPLOI: AGS FRASERS RECHERCHE UN ARCHIVISTE QUALIFIE

MISSION:
AGS FRASERS RECHERCHE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE SON ACTIVITÉ D’ARCHIVAGE A DOUALA UN ARCHIVISTE QUALIFIE.
RATTACHE AU RESPONSABLE DE SITE, LE RESPONSABLE ARCHIVISTE S’OCCUPE DE L’ENSEMBLE DES OPÉRATIONS DE PRISE EN CHARGE DES CLIENTS EXISTANTS ET NOUVEAUX AINSI QUE DU SUIVI DE SON PORTEFEUILLE CLIENT. CELA AFIN DE FIDÉLISER ET SATISFAIRE LES CLIENTS TOUT EN RESPECTANT LES PROCÉDURES, MÉTHODES ET VALEURS DE L ENTREPRISE.

RESPONSABILITÉS:
• OPÉRATIONS:
RÉALISATION DES AUDITS, INVENTAIRES CLIENTS, PLAN DE CLASSEMENT.
GESTION INFORMATIQUE DES CLIENTS (CRÉATION CLIENTS, PLAN DE CLASSEMENT, TABLEAU DE GESTION, COMMANDES DANS INTERFACE )
RESPONSABLE DE LA RÉALISATION DES OPÉRATIONS DE SAISI, DE LOCALISATION.

• SERVICE APRES VENTE:
RÉALISATION DES OPÉRATIONS DE CONSULTATIONS D’ARCHIVES (RECHERCHE, COMMANDES, LIVRAISONS, RETOURS).
ENREGISTRER LES RÉCLAMATIONS ET EN TENIR INFORME LE RESPONSABLE.

• CONTRÔLE:
CONTRÔLE DES OPÉRATIONS
CRÉATION DE NOUVELLES RÈGLES DE CONTRÔLE.
FORMATION DU NOUVEAU PERSONNEL.

• REPORTING:
REPORTING TECHNIQUE (INFORMATIQUE, BDD, ENTREPÔT) AU RESPONSABLE DE SITE

POSITIONNEMENT:
SOUS L’AUTORITÉ DU RESPONSABLE DE SITE, A LA RESPONSABILITÉ DE L EQUIPE D ARCHIVISTES.

COMPÉTENCES REQUISES:
DIPLÔME ECOLE D’ARCHIVISTE/GESTION DOCUMENTAIRE.
OFFICE 2010 : EXCEL, ACCESS, PPT, WORD. INTERNET. L’UTILISATION D’UN PROGICIEL ARCHIVE EST UN PLUS
EXPÉRIENCES PROFESSIONNELLES AU SEIN D’UN SERVICE D ARCHIVE

SAVOIR ETRE:
RÉACTIVITÉ, DISPONIBILITÉ, COMMUNICATION, PROACTIVITE.
AUTONOME, PONCTUEL, ORGANISE, ESPRIT D EQUIPE
RIGOUREUX, RESPECT DES RÈGLES.

POUR TOUTE CANDIDATURE MERCI D’ENVOYER VOTRE CV ET VOTRE LETTRE DE MOTIVATION A sales-cameroun@archivsystem.com AVEC LA RÉFÉRENCE DE L OFFRE

FESTIVITES MARQUANT LA 5ÈME EDITION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DES ARCHIVES AU CAMEROUN

FESTIVITES MARQUANT LA 5ÈME EDITION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DES ARCHIVES AU CAMEROUN dans Annonces et Infos Archives_kesako

…LE CAMEROUN SE JOINT LA TOUTE PREMIÈRE FOIS A LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE POUR CÉLÉBRER LA 5ÈME ÉDITION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES ARCHIVES CE DIMANCHE 09 ET LUNDI 10 JUIN 2013 . TOUTES LES ACTIVITÉS SE DÉROULENT AUX ARCHIVES NATIONALES, SIS A YAOUNDÉ AU  LIEU DIT PALAIS DE JUSTICE, BÂTIMENT FACE AU PARQUET.

 

LE PROGRAMME EST LE SUIVANT:

 

  • DIMANCHE 09 JUIN 2013

11H00 : CÉRÉMONIE DE LANCEMENT PAR MME LE MINISTRE DES ARTS ET DE LA CULTURE
12H00 : PAUSE CAFÉ
13H00 : TABLE RONDE DONT LE MENTHE EST « SYSTÈME NATIONAL DE GESTION DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS ET DES ARCHIVES ET CONTRIBUTION À LA GOUVERNANCE ET À L’ÉMERGENCE DU CAMEROUN : ENJEUX ET DÉFIS »
INTERVENANTS :
M. ABENA ABENA, UNESCO
DR. ESTER OLEMBE, ENSEIGNANTE ESSTIC
M. ONDOA LOUIS MARIE, EXPERT – ARCHIVISTE
M. MOUKIKI AKIYECK, SERVICES DU PREMIER MINSTRE
MME AKAMBA THERESE, CNPS YAOUNDE

 

  • LUNDI 10 JUIN 2013 DÈS 10H00

JOURNÉE PORTES OUVERTES ET EXPOSITION
VENONS TRÈS NOMBREUX. NE MANQUONS CE GRAND RENDEZ – VOUS SOUS AUCUN PRÉTEXTE.

Par Ghislaine Paule Yimga Djeudi

 

 

Les 17 Commandements du bibliothécaire 2.0

Les 17 Commandements du bibliothécaire 2.0 dans Outils & Sources bib20

Kouakou Kouassi Sylvestre  a relayé  en 2011, une traduction en français du manifeste du bibliothécaire 2.0  évoqué par Laura Cohen en 2006 sur you tube. Nous vous proposons ici ces 17 commandements. Vous pourrez laisser votre commentaire après la lecture de ce post. Merci!

« 1. Je reconnaîtrai que l’univers de la culture de l’information change rapidement et que les bibliothèques doivent répondre positivement à ces changements afin de fournir des ressources et des services dont les usagers ont besoin et qu’ils désirent.

2. Je m’éduquerai à propos de la culture de l’information de mes usagers et chercherai le moyen d’intégrer ce que j’ai appris aux services de la bibliothèque.

3. Je ne serai pas défensif à propos de ma bibliothèque, mais je regarderai clairement sa situation et ferai une évaluation honnête de ce qui pourrait être accompli.

4. Je deviendrai un participant actif afin d’amener ma bibliothèque à aller de l’avant.

5. Je reconnaîtrai que les bibliothèques changent lentement, et travaillerai avec mes collègues afin d’accélérer notre réponse au changement.

6. Je serai courageux en ce qui a trait à la proposition de nouveaux services et à de nouvelles manières de fournir des services, même si certains de mes collègues sont résistants.

7. J’apprécierai l’excitation et le plaisir associés au changement positif, et les transmettrai à mes collègues et usagers.

8. S’il y a désormais de meilleures manières de faire les choses, je laisserai aller mes pratiques antérieures même si celles-ci semblaient autrefois les meilleures.

9. J’adopterai une approche expérimentale du changement et serai prêt à faire des erreurs.

10. Je n’attendrai pas que quelque chose soit parfait avant de le lancer, et le modifierai en fonction des commentaires des utilisateurs.

11. Je ne craindrai pas Google et ses services associés, mais prendrai plutôt avantage de ces services au profit de mes utilisateurs tout en offrant l’excellent service de bibliothèque dont ceux-ci ont besoin.

12. J’éviterai de demander aux utilisateurs de voir les choses en termes bibliothéconomiques mais formulerai plutôt les services afin de refléter les préférences des utilisateurs et leurs attentes.

13. Je serai prêt à aller là où les utilisateurs sont, à la fois en ligne et dans les espaces physiques, pour pratiquer ma profession.

14. Je créerai des sites web ouverts et permettrai aux utilisateurs de se joindre aux bibliothécaires pour contribuer au contenu de façon à améliorer leur expérience d’apprentissage et offrir une assistance à leurs pairs.

15. Je ferai la promotion d’un catalogue ouvert qui fournira des fonctions personnalisées que les utilisateurs attendent des environnements informationnels en ligne.

16. J’encouragerai l’administration de ma bibliothèque à bloguer.

17. Je validerai, à travers mes actions, le rôle professionnel vital et pertinent des bibliothécaires dans tous les types de culture d’information qui évoluent. »

Auteur : Laura Cohen, bibliothécaire de Copenhague
TraducteurJulie J. Fortin

Microsoft et le FBI ont réussi à démanteler un des plus grands réseaux cybercriminel du monde

Microsoft et le FBI ont réussi à démanteler un des plus grands réseaux cybercriminel du monde dans Annonces et Infos 809c74ac83153514d5e5facd70eb3bfb_L

« Selon Reuters, l’entreprise américaine de logiciels Microsoft et le FBI, aidés par les autorités de 80 pays, ont réussi à démanteler un des plus grands réseaux cybercriminel du monde. Celui-ci serait à l’origine du vol de plus de 500 millions de dollars, issus de comptes bancaires, durant les 18 derniers mois.

Microsoft a déclaré que son unité de crime numérique a traqué près de 1000 ordinateurs sur les 1400 que compte le réseau informatique délinquant connu sous le nom de « Citadel».

455 de ses ordinateurs étaient abrités par des centre de données aux Etats-Unis tandis que le reste était localisé dans une douzaine de pays étrangers.

« Citadel » a infecté plus de 5 millions de PC à travers le monde. D’après Microsoft, ses programmes malveillants ont servi à voler une douzaine d’institutions financières comme American Express, Bank of America, Citigroup, Credit Suisse, eBay’s PayPal, HSBC, JPMorgan Chase, Royal Bank of Canada et Wells Fargo. »

Que pensez-vous de cette opération?

Source: http://www.agenceecofin.com/securite/0606-11502-microsoft-et-le-fbi-ont-reussi-a-demanteler-un-des-plus-grands-reseaux-cybercriminel-du-monde

En quête d’emploi? Voici les facilités d’internet!

Suivez ce lien: « Trouver un emploi change avec Internet, la vie change avec Internet« 

Evolution de la norme ISO 14001

Voici une information pour les professionnels des normes ISO 14001, notamment.

« Bonjour,
Les travaux des experts pour la révision de la norme ISO 14001 avancent et on peut déjà affirmer que les évolutions par rapport à la version 2004 seront significatives tant sur la forme que sur le fond.

ISO 14001 sera la première norme de système de management à adopter une nouvelle structure de document dite « Hight Level Structure » (HLS) . Cette structure qui se traduit par une organisation différente des chapitres d’exigences devrait aussi s’imposer pour l’ISO 9001 en révision.
Elle est la suivante, après les traditionnels chapitres introductifs d’une norme :
-Contexte de l’organisme
-Leadership et engagement
-Planification
-Processus support
-Processus opérationnels
-Evaluation de la performance
-Amélioration

Signalons que l’ISO 14004 est aussi en révision et fournira des lignes directrices de mise en œuvre de ISO 14001. Sa publication accompagnera celle de l’ ISO 14001

Dans les documents de travail, on voit se dessiner de nouvelles exigences ou des modification de l’expression d’exigences, . Toutefois, à ce stade (CD1) rien n’est figé mais certaines décisions validées en amont lors de la validation du cahier des charges de la révision ne seront pas remises en cause. A savoir :
- Pas de diminution des exigences par rapport à la version actuelle de l’ISO 14001
- Adoption de la structure HLS
- Le texte proposera les exigences du SME alors que les annexes fourniront des interprétations de ces mêmes exigences
- Publication d’une ISO 14004 en tant que guide de mise en œuvre
-
Pour suivre en continu l’évolution de l’ISO 14001et anticiper, AFNOR vous propose de participer à la plateforme « Environnement » :
http://www.afnor.org/atlas/europe/france/ile-de…

Et/ ou rejoindre la commission de normalisation spécifique :
http://www2.afnor.org/espace_normalisation/stru…

Bien cordialement »

Hervé ROSS CARRE
Responsable développement Environnement
Groupe AFNOR
1 Rue Celestin Freinet
44200 NANTES
06 80 11 61 21
herve.rosscarre@afnor.org

http://www.afnor.org/profils/centre-d-interet/e…

12

cassandr26 |
bachconseil |
Fan des sims 2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Espace des Technologies de ...
| cookone
| BUILDING CONCEPT