Archive pour 24 juin, 2013

GOLFE DE GUINEE : LES STATISTIQUES QUI IMPRESSIONNENT

Ce lundi 24 juin 2013, s’est ouvert  à Yaoundé, capitale du Cameroun, le tout premier sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC), de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de la Commission du Golfe de Guinée sur la sûreté et la sécurité maritimes dans le golfe de Guinée. Il s’achève demain 25 juin, notamment par la lecture de la déclaration du sommet.

Attardons nous un temps soit peu sur quelques statistiques économiques et sécuritaires de cet espace. Bien évidemment, vos  idées, ajouts, et commentaires sont la bienvenue.

A)  SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Le golfe de Guinée est ce « vaste rentrant de l’océan Atlantique, à l’ouest de l’Afrique, entre le cap des Palmes, à la pointe sud-est du Liberia, et le cap Lopez, au Gabon. Le golfe isole le golfe du Bénin et le golfe du Biafra. Il reçoit les eaux de la Volta, du Niger, de la Sanaga et de l’Ogooué. Les principales îles sont Bioko (partie de la Guinée équatoriale) et São Tomé et Príncipe. » (Source : Microsoft ® Encarta ® 2008).

GOLFE DE GUINEE : LES STATISTIQUES QUI IMPRESSIONNENT  dans Analyses & Réflexions & Prises de position golfe-de-guinee

B)  POTENTIALITÉS

  •  Énorme potentiel énergétique, le golfe de Guinée représente près de 50% de la production pétrolière du continent, soit 10% de la production mondiale.
  • Les statistiques estiment ses réserves à 24 milliards de barils de pétrole.
  • son gros potentiel halieutique: 1.055 000 tonnes de réserve de poisson.

 

Malgré ses énormes richesses, les incursions de bandes armées attirées par les rançons issues de la prise d’otage, le pillage des biens, font du golfe de Guinée, un « no man’s land » ou pour être simple, un territoire où l’insécurité est accentué.

C)  INSÉCURITÉ

  •  Selon le rapport annuel du Bureau maritime international (BMI) en 2012, 966 marins ont été victimes d’attaques dans le golfe de Guinée. Dans les détails, nous avons noté ceci:
  • Actes de piraterie, par localisation des attaques  en mi-janvier 2012: Nigeria: 23; Bénin: 2; Togo: 18; Autres pays: 10.
  • Localisation des attaques de pirates, 2006- mi-septembre 2012:

    Nigeria: 204

    Togo: 27

    Sierra Leone: 6

    Ghana: 17

    Liberia: 3

    Guinée-Bissau: 1

    Guinée: 23

    Côte d’Ivoire: 16

    Bénin: 25.

  •  Le coût des marchandises volées (notamment du pétrole), par les pirates est estimé entre 34 et 101 millions de dollars.
  •  Le président du Bénin Yayi Boni a estimé à 70 pc les pertes subies par le port de Cotonou.

 

NB:  vos  idées, ajouts, et commentaires sont la bienvenue. Des nouvelles données pourront compléter le post.

SOURCE :

-      Microsoft ® Encarta ® 2008

- Rapport annuel du Bureau maritime international (BMI)

- http://www.unodc.org/documents/toc/Reports/TOCTAWestAfrica/West_Africa_TOC_PIRACY_FR.pdf

- http://www.africapresse.com/golfe-de-guinee-pourquoi-il-fallait-un-sommet/

- http://www.bbc.co.uk/afrique/region/2013/06/130624_cameroon_cameroun_piracy.shtml

cassandr26 |
bachconseil |
Fan des sims 2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Espace des Technologies de ...
| cookone
| BUILDING CONCEPT