CONTRIBUTION DES TIC DANS L’AGRICULTURE : IMPACT DU SYSTEME D’INFORMATION DES MARCHES (SIM) MIS EN ŒUVRE PAR LA SNV ET SES PARTENAIRES AU CAMEROUN (2)

fonctionnement 2 SIM 

Concours mondial de blogs !

PRIX YoBloCo: VOTEZ POUR Repère de l’information-documentation ICI

Voici le lien: http://www.yobloco.info/soumission/230/repre-de-linformationdocumentation  Repère de l’information-documentation www.yobloco.info.

 

 

 

Le précédent article sur le thème « TIC et agriculture » intitulé : «CONTRIBUTION DES TIC DANS L’AGRICULTURE : CAS DU SYSTEME D’INFORMATION SUR LES MARCHES (SIM) MIS EN ŒUVRE PAR LA SNV ET SES PARTENAIRES AU CAMEROUN (1)», nous a sans doute instruit sur le fonctionnement du SIM (Système d’Information des Marchés) mis en place par la SNV Cameroun, une ONG basée au Cameroun en partenariat avec le FAO de 2008 à 2009 dans le cadre du projet GCP/RAF/408/EC intitulé « Mobilisation et renforcement des capacités des petites et moyennes entreprises impliquées dans les filières des produits forestiers non ligneux en Afrique Centrale ». Dans ce post, nous présenterons, en peu de mots, l’impact qu’a eu le SIM dans la production et la commercialisation des Produits Forestiers Non Ligneux (PFNL) pour les populations rurales. Ces produits (Ndo’o ou mangues sauvages, Gnetum spp, Ebaye, Cola,Koutou, Poivre noir,…) sont une source importante de revenus pour les populations rurales. Leur exploitation contribue largement à la subsistance desdites populations.

 

D’entrée de jeu, les études antérieures de la SNV Cameroun montraient que plus de 80% de la production de certains PFNL étaient exportés vers les pays voisins du Cameroun à savoir le Nigeria, le Gabon et la Guinée Equatoriale. Les acteurs du Cameroun (producteurs, commerçants, organisations d’appui et l’administration en charge des forêts) n’avaient cependant pas des informations sur les circuits de commercialisation et l’utilisation de ces produits dans ces pays. Dans la plupart des cas, le marché des PFNL n’était pas équitable et ne profitait que très peu aux plus pauvres que sont les producteurs. Les facteurs majeurs qui créaient ce déséquilibre était le manque d’information sur le marché, l’éloignement et l’enclavement des bassins de production des marchés, les coûts de transport de plus en plus élevés et les diverses tracasseries que les commerçants de la filière rencontraient sur la route. Les acheteurs n’arrivaient que de façon sporadique dans les zones de production et fixaient des prix parfois largement inférieurs au prix réel du produit.

Alors, il était indispensable d’investiguer ces marchés, afin de découvrir d’autres opportunités de ventes pour ces producteurs ruraux. C’est dans cette optique que la SNV a accompagné plusieurs groupes ou associations de producteurs  (Association des Exploitants des Produits Spéciaux d’Ebolowa (ASEPSE), exploitants de la région du Nord-ouest Cameroun…)  à travers des séminaires de formation et surtout la mise sur pied d’un système informationnel basé sur les TIC ( en prime les radios communautaires).

Le SIM s’est avéré importantissime pour les acteurs car il a permis de faire un lien entre l’offre et la demande pour plus de transparence et d’équité (confère précédent article  de la série). Ce système a largement contribué à booster la commercialisation des PFNL dans les bassins de production à travers les ventes groupées à des prix de plus en plus équitables. L’évaluation des deux premières phases (SIM1 et SIM 2) a montré une augmentation entre 30-35% des revenus des producteurs et des commerçants. Ce succès a même fait tache d’huile dans d’autres pays africains tel que la RDC (République Démocratique du Congo) à travers l’équipe SNV de ce pays.

Dans nos prochains articles de la même série : « TIC et agriculture », nous irons à la rencontre d’un jeune camerounais qui a su se servir des TIC pour booster  ses activités professionnelles et agricoles.

 

Par Arnaud Noël FOSSO

SOURCE:

-      Rapport final Evaluation finale du projet « Mobilisation et renforcement des capacités des petites et moyennes entreprises impliquées dans les filières des produits forestiers non ligneux (PFNL) en Afrique Centrale » GCP/RAF/408/EC-  2009.

 

Concours mondial de blogs !

PRIX YoBloCo: VOTEZ POUR Repère de l’information-documentation ICI

Voici le lien: http://www.yobloco.info/soumission/230/repre-de-linformationdocumentation  Repère de l’information-documentation www.yobloco.info.

 

 

AUTRES LIENS UTILES :

-      CONTRIBUTION DES TIC DANS L’AGRICULTURE : CAS DU SYSTEME D’INFORMATION SUR LES MARCHES (SIM) MIS EN ŒUVRE PAR LA SNV ET SES PARTENAIRES AU CAMEROUN (1)»

-      POURQUOI FAUT-IL FAIRE APPEL AUX TIC DANS L’AGRICULTURE ?

-      Dossier TIC-Agriculture: QUELQUES ÉQUIPEMENTS EN TIC DANS L’AGRICULTURE

-      DOSSIER : ROLE DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DANS L’AGRICULTURE

-      Soumettez & Participez à la Conférence annuelle du Global Development Network

-       Soutenance à l’IRIC sur le thème:« TIC, agriculture et révolution verte en Afrique : le cas du Cameroun»

-      Formation Web 2.0 et atelier d’échanges du projet ARDYIS

 


3 commentaires

  1. luemami dit :

    Félicitation pour ceci. PERTINENT!

  2. mami dit :

    Félicitation pour ceci. PERTINENT!

  3. balla carine dit :

    TIC et agriculture? Voilà ce qu’il faut accentuer pour notre développement.

Répondre

cassandr26 |
bachconseil |
Fan des sims 2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Espace des Technologies de ...
| cookone
| BUILDING CONCEPT