COP 21 : quelles retombées pour l’Afrique?

cop 2116 milliards $ (dont 14 milliards déjà mobilisés), voilà le montant à l’appui financier des pays africains dans la mise en place de leurs stratégies climatiques, que leur consacrera la Banque mondiale. L’annonce a été faite par Jim Yong Kim, le Président de la banque mondiale dans le cadre de la cop 21 à Paris. Le secteur de l’énergie solaire sera l’une des priorités de l’institution financière qui prévoit d’y consacrer 8 milliards $ d’ici 2024.

Les pays du bassin de Zambèze recevront 3,6 milliards $ pour la réalisation de barrages hydroélectriques, ainsi que des projets d’aménagements hydrauliques. 2,5 milliards $ iront à l’endroit du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, du Tchad, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Mali, du Niger et du Nigeria dans le cadre de projets d’irrigations et de lutte contre les inondations. La banque espère dans la foulée, permettre l’électrification de trois millions de personnes.  500 millions $ seront consacrés à la lutte contre la déforestation et à la protection de la biodiversité dans 14 pays. Ces fonds permettront en outre la restauration de 123 millions d’hectares de terres d’ici 2030 . Ces fonds seront-ils suffisants pour  un  continent qui n’émet que  3,8%  des émissions totales de gaz à effet de serre dans le monde; mais subit le plus les effets dévastateurs des changements climatiques?

SOURCES: Agence Ecofin & Banque Mondiale

Par Arnaud Noël FOSSO

 

cassandr26 |
bachconseil |
Fan des sims 2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Espace des Technologies de ...
| cookone
| BUILDING CONCEPT