Veille Presse Economie et politique du Cameroun du 26 octobre 2016

NB :P Pour obtenir plus d’informations, dans divers domaines et de manière régulière,  cliquez ici:  ou appelez-nous: 674067417.
Revue de presse  Economie du 26 octobre 2016

doing business

  Doing Business 2017 : le Cameroun 166e sur 190 pays classés

La représentation régionale du groupe de la Banque mondiale au Cameroun a présenté ce 25 octobre 2016 le rapport Doing Business 2017. Dans ce rapport qui mesure la réglementation des affaires et son application effective dans les économies mondiales, le Cameroun, avec 42,27 points sur 100, occupe la 166e place, gagnant ainsi une place par rapport à son dernier classement. En Afrique, le pays est 34e sur 48. Sur la base des 10 critères d’appréciation, le Cameroun reste parmi les 34 pays où faire les affaires est une gageure. Si des progrès ont été faits en matière de raccordement électrique et d’obtention du permis de construire, le pays reste en mauvaise posture au sujet des critères de règlement de l’insolvabilité, d’obtention de prêts de protection des investissements minoritaires, de transfert de propriété, dans l’exécution des contrats et le commerce transfrontaliers.

Le quotidien de l’économie

 

Le FMI abaisse les prévisions de croissance du Cameroun

Le Cameroun a prévu un taux de croissance du Produit Intérieur Brut (PIB) réel de 6% en 2016. Pourtant, la Fonds monétaire international (FMI) estime une croissance de l’ordre de 4,8% en 2016 et 4,2% en 2017. Ces perspectives en baisse de la croissance du Cameroun par le FMI ne sont que des projections pour Mario de Zamarocy, Chef de Mission du FMI. Pour lui, la croissance dépend de la demande mondiale des exportations du pays. Dans ce classement, la discorde entre le FMI et le Cameroun, se situe aussi au niveau l’endettement du pays. Tandis que le Cameroun estime être à 27% actuellement, donc bien en deçà du taux de convergence de la cemac (70%), le FMI situe la dette du pays à 29% en 2015, 31,6% en 2016 et 33,8% du PIB en 2017.

Le quotidien de l’économie

 

Bank of Africa obtient son agrément pour exercer au Cameroun

Deux ans après l’introduction de sa demande d’agrément auprès de la commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac), le groupe panafricain Bank of Africa (BOA) vient d’obtenir le droit d’exercer au Cameroun. Cette banque détenue majoritairement par le marocain BMCE, nourrit l’ambition de s’étendre partout en Afrique, particulièrement au Cameroun, principale puissante de la zone cemac et dont le taux de bancarisation est estimé à 20%.

Le Quotidien de l’Economie

La chute du pétrole fragilise les banques

La chute de la valeur du pétrole sur le marché mondial a largement affecté les banques de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (cemac). A en croire, Lucas Abaga Nchama ; Gouveneur de la  Banque de l’Afrique centrale (Beac) et Président de la Commission bancaire d’Afrique (cobac), l’excédent de trésorerie a reculé de 16,8% à 2 756 milliards, entre  juillet 2015  et juillet 2016, les dépôts de la clientèle ont enregistré une baisse de1,9%. Ceci s’ajoute à la hausse de 41,6% des créances en souffrances et à la perte nette de 16 banques sur 52.

Le jour

 

Journées technologiques nationales : des inventeurs récompensés

L’édition 2016 des Journées technologiques nationales (JTN) s’est clôturée le vendredi 21 octobre dernier après trois jours d’exposition sous la houlette du ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique. Le premier prix, d’une valeur de 1 100 000 FCFA, a été remporté par Jean Hilaire Tchami pour le développement d’un turbidimètre infrarouge pour analyse des substances aqueuses. En plus de cela,  6 autres prix ont été décernés aux inventeurs.

Cameroon Tribune

Politique

Bafoussam 1er : désaccord entre le maire et le préfet

Le maire de Bafoussam 1er, Jules Hilaire Focka Focka et le préfet de la Mifi, Joseph Tangwa Fover ne sont pas en accord au sujet de la plainte que le magistrat municipal veut porter contre le Gouverneur de la région de l’Ouest et le Délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Bafoussam pour destruction du chantier de construction de sa mairie. Mais, le Préfet, en date du 3 octobre dernier, refuse de valider la plainte, en renvoyant des délibérations adoptées à ce sujet à son expéditeur. C’est ainsi que le polémique persiste toujours entre les autorités locales et la communauté de Bafoussam 1er à propos d’un terrain de 1562 mètres carrés situé à proximité de la place de fête de Bafoussam où le maire entendrait ériger ses services.

Mutations

 

Accident ferroviaire d’Eséka: une commission d’enquête créée par le Président Paul Biya

 

Le Président de la République, Paul Biya, a signé mardi un décret portant création d’une commission d’enquête sur l’accident ferroviaire survenu le 21 octobre 2016 à Eseka, et ayant fait 79 morts de source officielle. Elle est placée sous la présidence du Premier Ministre, Philémon Yang, qui devra travailler avec le Ministre de la Justice, Laurent Esso, Le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, René Emmanuel Sadi, le Ministre Délégué à la Présidence chargé du Contrôle supérieur de l’État, Mme MBAH ACHA née Fomundam Rose Ngwari, le Secrétaire d’État à la Défense chargé de la gendarmerie Nationale, Jean Baptiste Bokam, le Délégué Général à la Sureté Nationale, Martin Mbarga Nguele, et le Secrétaire permanent du Conseil national de sécurité, Paul Atanga Nji (Rapporteur). Cette commission qui a pour mission de «déterminer les causes de cet accident ferroviaire et proposer des mesures visant à limiter les risques de survenance d’une telle catastrophe à l’avenir; établir les responsabilités y afférentes; évaluer la gestion de cette catastrophe, l’assistance aux victimes et faire toute propositions pertinentes y afférentes», a 30 jours pour livrer son rapport.

Paul Biya et la théorie de l’attente

paul biya

En citant des faits tragiques ayant frappés le Cameroun (crash de la Camair en 1995, 68 morts ; drame de Mbanga Pongo avec 114 morts, en 2007; catastrophe de Nsam Efoulan avec 250 morts en 1998 ;  le 29 août 2009 déraillement d’un train de Camrail avec 9 morts et 275  blessés, effondrement de la buse de Matomb en 2016 étant à l’origine du déraillement de train à Eséka qui a fait, pour le moment, 80 morts et 600 blessés), Kami Jefferson pense que Paul Biya ne semble jamais tirer des leçons de ses erreurs du passées. Ainsi, l’absence d’application des mesures de sécurité et de prévention par le Chef de l’Etat, n’est pas de nature à nous éviter d’éventuelles  nouvelles catastrophes.

Quotidien Emergence

 

Assistance aux blessés d’Eséka: le France aux côtés du Cameroun

L’ambassadeur de France au Cameroun, Gilles Thibaut a remis un don de médicaments au ministre de la Santé publique ce 25 octobre 2016 en vue du renforcement de la prise en charge des blessés d’Eséka. Cette assistance est constituée de 14 colis, soit plus de 300 kg de médicaments mobilisés par la cellule de crise du ministère français des Affaires étrangères.

Cameroon Tribune

 

Traité OHADA en anglais : la réponse du gouvernement camerounais

Le ministre d’Etat, ministre de la Justice Laurent Esso affirme que les textes OHADA (Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du droit des affaires), sont en cours de traduction en anglais et que ce travail est un long processus. Cette déclaration fait suite à la marche observée, il y a de cela quelques semaines, par les membres du Barreau de l’Ordre des avocats du Cameroun des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun.

Cameroon Tribune

 

NB :P Pour obtenir plus d’informations, dans divers domaines et de manière régulière,  cliquez ici:  ou appelez-nous: 674067417. 

 

 


Répondre

cassandr26 |
bachconseil |
Fan des sims 2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Espace des Technologies de ...
| cookone
| BUILDING CONCEPT