VEILLE ECONOMIE, POLITIQUE, APPELS D’OFFRES CAMEROUN 23 NOVEMBRE 2016

NB:  Pour obtenir plus d’informations, dans divers domaines et de manière régulière,  cliquez ici:  ou appelez-nous: 674067417.

Revue de presse  Economie du 23 novembre 2016

 

 

ECONOMIE

CEMAC

Les facteurs qui plombent les banques de la Cemac

Sur la base des  comptes déclarés des banques de la Cemac, 16 sur 52 ont enregistré des pertes financières en date du 30 juin 2016. Même si pour Lucas Abaga Ntchama, gouverneur de la Beac et président de la Cobac, le produit net bancaire s’établit à 444 milliards de Fcfa sur cette période et fait de ce secteur, un secteur « solide », plusieurs facteurs expliquent cette performance insuffisante. Ils sont entre-autres le taux élevé de risques liés au crédit (environ 500 milliards de créances brutes en souffrance en 2015), l’incapacité des Etats à payer leurs dettes intérieures (1110 milliards de Fcfa pour le Cameroun au 31 juillet 2016) et enfin la taxation (35%) depuis janvier 2016 des transferts d’argent à l’international. Pour les professionnels, la solution se trouve dans la mise sur pied du Fibane (Fichier bancaire national des entreprises) annoncé depuis 2012.

Le Quotidien de l’Economie

Comment la faible attractivité du pays pénalise la création des richesses ?

Dans sa déclaration en janvier dernier, Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international insistait sur le climat des affaires à améliorer au Cameroun. Malgré des avancés telles que l’introduction du paiement électronique au niveau de la Cnps, la finalisation des études sur l’harmonisation des couts des actes d’urbanisme, le Cameroun reste à la traine. Près de 47 sociétés de transformations ont fermé les portes entre 1990 et 2013. 300 entreprises dans 12 secteurs d’activités sont menacées de fermeture à cause de l’importation des produits ne respectant pas les normes camerounaises, sur 94 000 entreprises recensées par l’Institut national de la statistique en 2009, 13% exerçait à titre principal une activité de transformation. Ces conséquences du climat des affaires s’ajoutent aux nombreuses autres telles que le déficit commercial, la faible compétitivité de l’industrie nationale.

Le Quotidien de l’Economie

 

Le programme économique, financier, social et culturel 2017 du Cameroun présenté

PHILEMON YANG

Le Premier Ministre à l’Assemblée nationale a présenté hier 22 novembre 2016, le programme économique, financier, social et culturel du gouvernement pour l’exercice 2017.  Un projet de budget de l’ordre de 4 373,8 milliards de Fcfa en prévision. Il repose sur les hypothèses d’un taux de croissance du Produit intérieur brut (PIB) de 6%. Le gouvernement entend augmenter l’enveloppe budgétaire consacrée aux investissements publics, soit 1 586,9 milliards Fcfa en 2017 contre 1525,8 milliards Fcfa en 2016 avec à la clé, la création d’au moins 400 000 emplois décents. Les travaux dans les domaines des infrastructures (autoroutes et routes) et de l’énergie (construction barrages de Nachtigal, Song-Dong, Bini à Warak et Menchum) seront aussi mis en avant. Dans le domaine de l’éducation, 100 nouvelles écoles seront créées et l’adéquation formations-besoins économiques continuera d’être promue. Par ailleurs, on notera des exonérations et des incitations fiscales et patronales sont en perspectives, notamment les salaires versés aux jeunes diplômés recrutés seront exonérés de charges fiscales et patronales afin de promouvoir l’emploi jeune. les entreprises ayant une activité en agriculture, élevage, pêche, ne payeront pas d’impôts sur les salaires versés aux ouvriers agricoles saisonniers par les exploitants individuels. De même, plusieurs pesticides, engrais, et intrants utilisés  dans les équipements agricoles seront exonérés de Tva. Ces avantages bénéficieront aussi aux entreprises promouvant les matériaux locaux.

Nouvelles sources de recettes du Cameroun en 2017

S’agissant des nouvelles sources de recettes, nous avons entre-autres: l’assujettissement des véhicules de plus de 10 ans aux droits d’accises pour lutter contre la pollution et contribuer à la sécurité des routes ; la taxation de l’exportation des plantes médicinales, avec un taux de 2% imposé à la sortie; le droit de taxe et de douanes suspendus jusqu’ici sur l’importation du clinker (matière première utilisée dans la fabrication du ciment)seront réintroduits;  l’augmentation du droit de sortie sur le bois en grume de 17,5% à 20%; l’institution d’un statut d’opérateur économique agréé qui donne droit à des avantages et facilités, autant qu’il astreint au civisme fiscal ; le relèvement du timbre communal de 200 à 600 F pour les papiers sous format A4, et de 400 à 1 000 F pour les papiers de format supérieur; l’institution d’une taxe de séjour variant de 5 000 Fcfa à 500 Fcfa par nuitée selon le nombre d’étoiles de la structure d’hébergement; l’augmentation de la taxe spéciale sur les produits pétroliers (110 Fcfa sur le litre de super et 65 Fcfa sur le litre de gasoil), toutefois sans aucune augmentation des prix de carburant à la pompe.

Cameroon tribune

 

 

Cérémonie de clôture du PAPA/ADFL à Ngaoundéré

Le Programme d’amélioration de la productivité agricole-appui à la filière laitière (PAPA-ADFL) a été clôturé hier à Ngaoundéré lors d’une cérémonie au sein de la Maison de l’Élevage et du Développement durable (MEDD), l’une des réalisations dudit programme. C’était en présence du ministre délégué auprès du ministre de l’Economie Abdoulaye Yaouba et par ailleurs président du comité de pilotage. Le bilan de ce programme lancé en 2012 et financé à hauteur de 13 milliards par l’Union européenne, est positif avec notamment la construction de quatre mini-laiteries à Meiganga, Ngaoundéré, Garoua et Maroua.

Cameroon tribune

La Socapalm en crise

Le vieillissement de plus de 50% des plantations de la Société camerounaise de palmerais (Socapalm) et les effets du changement climatique ont entrainé une baisse inédite de sa production d’huile de palme en 2016 et qui est venu creuser davantage le déficit structurel de la filière, jusqu’ici estimé à 130 000 tonnes par an.

Mutations

 

Orange veut installer des infrastructures de vidéoconférence dans les universités d’Etat

S’exprimant le 21 novembre 2016 à Yaoundé, la capitale camerounaise, à l’ouverture d’un colloque international sur les réseaux sociaux, Elisabeth Medou Badang, la DG d’Orange Cameroun, a révélé que l’entreprise qu’elle dirige «a récemment lancé en direction des Universités d’Etat, un appel à manifestation d’intérêt, en vue de fournir les infrastructures de vidéoconférence permettant de réaliser un projet de MOOCS (Massive Open Online Courses) ou tout autre projet d’échange». La filiale au Cameroun du groupe télécoms français Orange entend profiter du projet « 500 000 ordinateurs offerts aux étudiants Camerounais » par le président de la République pour non seulement «tirer parti de la virtualisation des échanges, comme levier important d’accès au savoir», mais aussi accompagner le pays dans sa marche vers l’économie numérique.

                                                                                                                                                                                                                                                           Agence Ecofin

 

POLITIQUE

Le gouvernement se défend à l’Assemblée nationale

Trois ministres étaient devant les députés le 18 novembre 2016 pour des questions orales. André Mama Fouda de la santé publique a reconnu la modicité des salaires du personnel de la santé ; mais, a affirmé que le Cameroun progresse dans la formation des agents de santé et est sollicité à l’international pour des soins. René Emmanuel Sadi de l’administration territoriale  répondant à la mention de « région d’origine » sur les documents officiels, 60 ans après l’indépendance, a affirmé que le Cameroun compte plus de 500 dialectes nationaux, 284 langues ; mais les camerounais restent attachés à leurs terroirs. Abba Sadou des marchés publics pour sa part, a réagi face l’abandon des chantiers et projets par les soumissionnaires.

Le jour

 

Les états généraux de la justice se préparent

Le ministre d’Etat, ministre de la justice, garde des sceaux, Laurent Esso a annoncé hier la tenue prochaine des états généraux de la justice ordonnés par le président de la République de même que la création de l’Institut d’études judiciaires (pour la formation initiale et continue des personnels de profession de justice) lors d’une concertation à huis clos avec l’ordre des avocats. Les modalités d’application des Actes uniformes OHADA ont été aussi au menu des échanges.

Cameroon tribune

 

Le Cameroun et le Canada en synergie pour les investissements

Hier 22 novembre 2016,  le ministre délégué auprès du ministre de l’Economie Abdoulaye Yaouba assisté du ministre du commerce Luc Magloire Mbarga Atangana  a présenté devant les députés le projet de loi portant sur l’accord signé entre le Cameroun et le Canada le 3 mars 2014 à Toronto, au Canada, pour la promotion et la protection réciproque des investisseurs camerounais et canadiens.

Cameroon tribune

Alice Sadio, présidente de l’Alliance des Forces Progressistes réagit face aux grèves de Bamenda

ALICE SADIO

Face aux grèves des avocats et des enseignants des Régions anglophones  du Cameroun Alice Sadio de l’Alliance des Forces Progressistes (AFP), témoigne sa solidarité aux manifestants. Elle ajoute : «  Nous fondant sur l’essence de la démocratie qui est LE GOUVERNEMENT DU PEUPLE, PAR LE PEUPLE et POUR LE PEUPLE, nous faisons remarquer au régime RDPC  que la tactique de la sourde oreille, de la diversion, du saupoudrage, de l’intimidation ou encore de la violence ne saurait prospérer ad vitam aeternam, face à un peuple qui manque de tout, qui se sent exclu de tout, et qui de surcroît est spolié avec frénésie et au quotidien par ceux-là même à qui nous avons confié notre devenir. » Elle attire aussi l’attention des forces de maintien de l’ordre sur le respect scrupuleux des textes de lois relatifs à la liberté de manifestation, ainsi que des différents instruments internationaux de protection des droits de l’homme, en vigueur au Cameroun.

Cameroon info.net

 

 

Appels d’offres

 

1-      Cameroon Development Corporation (CDC)

Call for manifestation of interest N° 004/16 for the pre-selection of transport Companies for the evacuation of Bananas from CDC packing houses to Douala Sea Port for export

Closure : before 07 December 2016.

 

NB:  Pour obtenir plus d’informations, dans divers domaines et de manière régulière,  cliquez ici:  ou appelez-nous: 674067417.

 

 

cassandr26 |
bachconseil |
Fan des sims 2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Espace des Technologies de ...
| cookone
| BUILDING CONCEPT