Archive pour 22 décembre, 2016

Veille Economie Cameroun

AFFAIRES, BANQUES & FINANCES

NB:  Pour obtenir plus d’informations, dans divers domaines et de manière régulière,  cliquez ici:  ou appelez-nous: 674067417

Transactions-marchés-affaires

cameroun

Le cout de la vie plus élevé au Cameroun en 2016

Dans une note de synthèse de 5 pages, l’Institut national de la statistique (Ins) du Cameroun  constate que les prix à la consommation finale des ménages enregistrent une hausse de 1,1% au cours des neuf premiers mois de 2016. Les prix à la consommation ont augmenté dans toutes les villes du Cameroun sauf dans la ville de Maroua, région de l’Extrême-Nord au cours de cette période. La hausse du niveau général est observée au cours de ces 12 derniers mois est due en grande partie selon l’Ins, à la flambée des prix des boissons alcoolisées et de tabacs à hauteur de 5,4%, des services de restauration et d’hôtel qui ont augmenté de 4,1%. Les produits alimentaires et boissons non alcoolisées ont augmenté, eux, de 1,7%. Les prix de bières ont connu une hausse comprise entre 50 et 100 FCFA, d’où la répercussion par les sociétés brassicoles sur la taxe d’assise introduite en 2015 sur les boissons. La hausse des prix de services de restaurants et d’hôtels est sans doute alignée aux augmentations des prix des bières industrielles. Par contre, depuis le 1er janvier 2016, le prix des produits pétroliers a enregistré une baisse. Le litre de l’essence super est passé de 650 FCFA à 630 FCFA et celui du Gasoil de 600 à 575 FCFA. Pour plus d’infos, bien vouloir télécharger ladite note de synthèse ici.    Evolution de l’inflation au cours des neuf premiers mois de l’année 2016 : Les prix à la consommation finale des ménages enregistrent une hausse de 1,1% au cours des neuf premiers mois de 2016 contre 3,0% sur la période il y a un an. En moyenne sur les douze derniers mois, l’augmentation se situe à 1,2%. La hausse enregistrée au cours de ces douze derniers mois provient en grande partie de la flambée de 5,4% des prix des boissons alcoolisées et tabacs, de 4,1% de ceux des services de restaurants et hôtels et de 1,7% de ceux des produits alimentaires et boissons non alcoolisées.. Télécharger la version complète de la note de synthèse(pdf) .

 

 

Le secteur bancaire camerounais a connu une baisse des réserves de change et l’interruption d’envois d’argent à l’étranger en 2016

Malgré des bonnes avancées du secteur bancaire au Cameroun en 2016, la suspension des envois d’argent à l’étranger via Western Union, Moneygram,..(causée par la hausse de la taxe à l’exportation) et la baisse importante des réserves de change ont été enregistrés. Cette  situation est due à la baisse des cours du pétrole, la hausse des importations par rapport aux exportations, au non-rapatriement des recettes d’exportation par les entreprises exportatrices installées au Cameroun. Les experts affirment que cette diminution des recettes a pour conséquence, l’augmentation de la dette intérieure, évaluée à environ 100 millions de FCFA. Par ailleurs, le scandale de détournement à la Banque Internationale du Cameroun pour l’Épargne et le Crédit (BICEC), la fermeture du Crédit Mutuel et les difficultés des Emf notamment la Société de Micro Finance pour l’Épargne et le Crédit D’investissement (COMECI) ont aussi marqué les points faibles du secteur bancaire du Cameroun en 2016.

 

 

NB:  Pour obtenir plus d’informations, dans divers domaines et de manière régulière,  cliquez ici:  ou appelez-nous: 674067417

 

 

 

 

 

 

 

cassandr26 |
bachconseil |
Fan des sims 2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Espace des Technologies de ...
| cookone
| BUILDING CONCEPT