Archives pour la catégorie Analyses & Réflexions & Prises de position

Le défi de l’enseignement des compétences informationnelles au Cameroun

La formation en compétences informationnelles est négligée dans notre système éducatif et pourtant, elle y a toute sa place. En effet, si nous comprenons par compétence informationnelle l’ensemble des aptitudes permettant aux individus « de déterminer les moments où ils ont un besoin d’information et, de trouver, d’évaluer et d’utiliser cette information », pour reprendre la définition de l’American Library Association donnée en 1989 dans le rapport final de la « Presidential Committee on Information Literacy » (confère: http://www.ala.org/ala/acrl/acrlpubs/whitepapers/presidential.htm), nous pouvons affirmer sans risque de se tromper que de tels enseignements sont une aubaine pour nos élèves et étudiants. Ils doivent avoir une culture informationnelle afin de mieux réussir dans leurs études.

En effet, peu sont les élèves et étudiants qui peuvent se rendre compte d’un besoin d’information, qui peuvent savoir la source d’accès à cette information, qui peuvent l’évaluer, l’organiser et l’exploiter efficacement. C’est fort de cela que leurs travaux (exposés, rapports de stage, mémoires et autres travaux de recherche) laissent à désirer. Ces travaux sont dénués de substances et de preuves, superficiels, plagiés et présentés sans aucune rigueur méthodologique.

Nous pensons qu’il est impérieux pour l’Etat de mettre au programme scolaire et universitaire des enseignements liés à la formation aux compétences informationnelles. Les thèmes à aborder pourraient être les suivants:

- connaissance des sources d’information et des services d’information Documentaire ;

- initiation à la recherche sur internet (stratégies de recherche) ;

- rédaction des références bibliographiques et méthode de citation (bien présenter et organiser l’information trouvée, éviter le plagiat).

S’agissant de la connaissance des sources d’information et des Services d’Information Documentaire, il sera question de faire connaître les catégories de sources, les origines des informations, quelques Services d’Information Documentaire à fréquenter, …

Pour ce qui est de l’initiation à la recherche sur internet (stratégies de recherche), des éléments divers seront donnés pour faciliter la recherche de l’information sur internet notamment.

La rédaction des références bibliographiques et la méthode de citation serviront à mieux présenter et organiser l’information trouvée, éviter le plagiat …

Nous pensons ainsi que les élèves et étudiants seront mieux aguerris, plus à même de produire de la connaissance scientifique et technique et pas seulement d’en consommer. Les pays occidentaux ont vite compris la nécessité de tels enseignements et ne cessent de prendre le pas sur nous dans divers domaines du savoir et de la connaissance. A titre illustratif, au Québec, une norme sur les compétences informationnelles dans l’Enseignement Supérieur est établie depuis août 2004. Il est donc temps pour nous d’avancer la tête haute dans cette société de l’information dans laquelle, « Celui qui détient l’information est celui qui détient le pouvoir ».

A quand un organe ou une agence d’Intelligence Economique au Cameroun?

Samedi dernier 21 avril 2012, nous avons eu l’occasion de rencontrer un professionnel de l’Intelligence Économique au Cameroun; vous savez, c’est l’un de nos pôles de compétence . Pendant presque deux heures d’horloge, nous avons échangé sur le sujet.

La problématique de la constitution d’un corps, mieux d’un organe devant rassembler tous les professionnels camerounais du domaine en vue de leur reconnaissance par l’État s’est posée.

Au sein de ces professionnels, tous ne regardent pas dans la même direction (problème de leadership?). Pourtant, il est question de se réunir et de travailler en synergie. Des associations telles que l’ADBACAM (Association des Bibliothécaires, Archivistes, Documentalistes, et Muséographes du Cameroun), la PRESDIE (Programme de Recherche sur les Stratégies de Développement et en Intelligence Économique) ont tout leur rôle à jouer pour cette union sacrée.

D’autre part, l’État dans sa perspective de voir l’économie de notre pays décoller et nos entreprises tenir tête aux compagnies et multinationales étrangères, devrait résolument intégrer dans sa politique économique  » la recherche, l’analyse et la diffusion de l’information aux fins de protection du patrimoine économique, de sa valorisation et de son optimisation au service de la croissance économique et du bien être social », pour parler comme Lucien NTAMAG.

Nous nous  joignons ainsi à tous les professionnels et amateurs de l’Intelligence Économique Camerounaise pour dire que l’État devrait placer ce domaine porteur au centre des grandes ambitions. En effet, l’anticipation, la compétitivité de notre économie passent  par la recherche, l’analyse de l’information stratégique pour la prise de BONNES décisions.

Vivement que le Cameroun puisse avoir un organe ou une agence nationale d’Intelligence Économique, comme le soulignait encore le Consultant Lucien NTAMAG dans son article intitulé:  » L’ Intelligence Économique et les politiques publiques: le cas de l’emploi au Cameroun », publié le 19 avril 2012 dans journalducameroun.com (lien: http://www.journalducameroun.com/article.php?aid=11138). Certes, apprend-on,  cela ne tardera pas à venir. Mais on sait qu’au Cameroun, il y’a un grand fossé entre le discours et l’action.

 

 

 

Quelle « informatique » va t-on enseigner aux élèves de Première et Terminale au Cameroun?

La décision du ministre des Enseignements secondaires, publiée le 03 novembre 2011 dans le quotidien Cameroon Tribune, portant organisation des épreuves d’informatique aux examens officiels de l’enseignement secondaire général au Cameroun, ne laisse pas  indifferente une large frange de la population, en bonne place certains documentalistes.

Alors que la décision est prise, les uns et les autres s’interrogent sur le contenu des enseignements qui seront donnés aux élèves et le casting des enseignants.

Les enseignements donnés porteront-ils sur les Technologies de l’Information et de la Communication, sur la bureautique, sur la connaissance de l’outil informatique( hardware, software), ou encore porteront-ils sur la maîtrise des techniques de recherche de l’information…?

Puisse que la fracture numérique isole les élèves des villages, ajoutée au déficit d’électricité,  les  élèves des villages pourront -ils être placés au même pied d’égalité que ceux des villes lors des examens officiels? La majorité des lycées ne sont pas dotés d’équipements informatiques, de bibliothèques ou de centres de ressources multimédias. Comment se feront donc ces enseignements?

En plus, les enseignants seront -ils des informaticiens? Si oui, vont-ils enseigner les différentes parties de l’ordinateur et la saisie de texte aux élèves?

Pendant ce temps pourquoi ne pense t-on pas au Cameroun,  mettre à profit les TIC pour créer des bases de données en faveur des des établissements reculés et pauvres de ressources? Scanner des documents pédagogiques et des livres au programme afin de faciliter leur accès aux élèves? Dans nos écoles aux effectifs pléthoriques, pourquoi ne revoie t-on pas la méthode d’ enseignement en utilisant par exemple des diaporamas?

Au juste, les professionnels de l’information documentaire devraient être associés à la réforme de nos enseignements, en accompagnant notamment les enseignants et les élèves dans leurs travaux scolaires et académiques, grâce aux centre multimédias qu’ils devraient gérer.

En somme, il serait judicieux pour nous de revoir le contenu de l’ »informatique » à enseigner à nos élèves. Ceci passerait par le casting même des enseignants et la création ou l’équipement des centres de ressources pédagogiques dans les établissements.

Le Cameroun comprend progressivement le rôle de l’information et la nécessité d’intégrer les professionnels de l’ information documentaire dans l’administration.

Cette affirmation s’est encore vérifiée récemment. En effet, dans la vague du recrutement de 25000 diplômés dans la Fonction Publique, le gouvernement n’a pas oublié les professionnels de l’information documentaire. Ils sont au total 18 présélectionnés en qualité de bibliothécaires contractuels ( cf, communiqué Numéro 097/CCS/CTRS du 20 octobre 2011) et 70 présélectionnés  en qualité d’archivistes et documentalistes contractuels (cf communiqué numéro 096/CCS/CTRS du 20 octobre 2011). Le numéro 9954/6155 du quotidien Cameroon Tribune du lundi 24 octobre 2011 fournit d’ailleurs la liste des présélectionnés. Même si des erreurs  sont constatées dans la spécialité desdits candidats, dues sûrement à la non compréhension des divergences et des similitudes des parcours documentation, bibliothéconomie, information documentaire, archivistique, records management, on peut quand même se féliciter de cette avancée.

Vivement que cette initiative puisse continuer afin que nos administrations publiques puissent être capables de capitaliser leurs informations et leurs connaissances pour le développement du Cameroun. Mais, comme on dit vulgairement, le « Cameroun, c’est le Cameroun ».  La transparence qu’ accompagne la bonne gestion de l’information (documentaire) ne gênerait-elle pas le profit personnel et le » gombo » des administrateurs corrompus et voleurs de fonds publics?

Saviez vous qu’il y a des recherchistes de l’information?

L’une des possibilités de la formation en information documentaire, est  pour les professionnels de pouvoir se mettre au service des chercheurs. Ceux- ci sont généralement occupés, débordés dans leurs travaux et ne savent pas qu’ils peuvent prendre contact avec un recherchiste de l’information. Le recherchiste a des facilités, des outils, des connaissances pour faire la recherche. Il connait les sources d’information générales et spécialisées dans des domaines du savoir, car il a une connaissance encyclopédique.

Prenez donc l’ habitude d’entrer en contact avec  un professionnel de l’information documentaire à l’exemple d’Arnaud Noël FOSSO, ( ESSTIC -Yaoundé- Cameroun +234 74 06 74 17, fossoarnaud@yahoo.fr), pour qu’il fasse des recherches à votre place, vous facilitant ainsi la tâche…

1...678910

cassandr26 |
bachconseil |
Fan des sims 2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Espace des Technologies de ...
| cookone
| BUILDING CONCEPT