Archives pour la catégorie Annonces et Infos

Bulletin de veille Economie-Business Cameroun

DRAPEAU CamerounNB:  Pour obtenir plus d’informations, dans divers domaines et de manière régulière,  cliquez ici:  ou appelez-nous: 674067417.

Le Cameroun ne maîtrise pas ses dépenses

La Commission des Finances du Budget de l’Assemblée nationale et la Chambre des Comptes de la Cour Suprême a constaté dans le cadre du 15e forum d’échange entre la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée Nationale et la Chambre des Comptes de la Cour Suprême que la qualité des dépenses du Cameroun laisse à désirer. Le train de vie de l’État va grandissant alors que les mesures ont été prises pour le revoir à la baisse. Les salaires des fonctionnaires ont été diminués, l’acquisition des véhicules administratifs a été suspendue, le nombre de missions des membres du Gouvernement à l’étranger réduit, etc. Pour Marc Ateba Ombala, le Président de la Chambre des Comptes., il va falloir lors de l’exécuter du budget 2017, « améliorer la politique fiscale ainsi que le climat des affaires au Cameroun. Mais nous estimons, aussi bien le Parlement que la Chambre des Comptes, qu’il faut qu’on aille vers une maîtrise des dépenses publiques. Ce serait la voie pour réaliser le programme en cours».

La Nouvelle Expression, Cameroun-Infos.net

Les assurances collecteront désormais les Vignette automobile au Cameroun

A partir du 1er janvier 2017, c’est désormais chez les compagnies d’assurances que les automobilistes doivent se rendre pour payer leur droit de timbre automobile communément appelé « vignette ». Les tarifs restent inchangés. Conformément à l’article 598 nouveau de la loi de finance 2016, la compagnie est tenue de collecter cette taxe auprès du client « dès le premier paiement de la prime d’assurance au cours de l’année, que ce paiement soit partiel ou total ». Notons que cette mesure, de même que les autres dispositions de la loi de finance 2016 vise à simplifier les procédures, faciliter l’accès aux services publics, sécuriser et améliorer les recettes fiscales.

Journal du Cameroun

Comment lutter contre le blanchiment d’argent au Cameroun?

Pour lutter contre  le blanchiment d’argent ou encore la dissimulation de la source d’argent ou des biens tirés d’activités criminelles, au Cameroun, Me Sylvain Souop, membre du Conseil de l’Ordre National des avocats  pense que «la lutte contre le blanchiment d’argent a d’abord besoin d’un instrument de prévention. Par exemple l’article 66 de la constitution qui stipule que chacun puisse déclarer l’origine de sa fortune. Ou alors qu’on institue l’infraction d’enrichissement illicite. C’est-à-dire que vous avez quelqu’un qui devient subitement riche, on ne sait comment. On doit pouvoir l’interroger sur l’origine de sa fortune. Mais ça n’existe pas encore au Cameroun». Il pense aussi que l’ANIF a besoin des moyens d’investigation, c’est-à-dire les moyens matériels et humains et que l’éducation des camerounais sur la question doit s’intensifier. Notons que le phénomène reste encore discret au Cameroun.

Le Quotidien Émergence

Vers la fin de la privatisation de la CAMPOST ?

L’État du Cameroun vient d’opter au retour de l’État au sein de la Cameroon Postal Services (CAMPOST). C’est du moins ce qui ressort des mesures préconisées par le parlement camerounais en cette fin de session budgétaire 2016 et qui visent le redressement et  la modernisation de la poste camerounaise. Le premier vice-président de l’Assemblée nationale  Hilarion Etong voudrait qu’en plus d’amener la population à consommer les services de la CAMPOST (services postaux et services dans le domaine des TIC), qu’il faille « prendre des mesures de régulation pour lesquelles le Gouvernement devra baliser le cadre de l’exécution de la loi sur l’activité postale, puis favoriser l’épanouissement des opérateurs privés». Pierre Kaldadak, le Directeur général de la Cameroon Postal Services devra aussi de déposer sans délai son offre multi-services à l’Assemblée nationale.

Le Quotidien de l’Economie

Veille Presse Economie-Cameroun

 

  NB:  Pour obtenir plus d’informations, dans divers domaines et de manière régulière,  cliquez ici:  ou appelez-nous: 674067417.

 

 

AGROBUSINESS-AGROALIMENTAIRE

HUILE DE PALME

Le prix de l’huile raffinée en hausse sur le marché

A quelques semaines des fêtes de fin d’année, les prix des produits de première nécessité grimpent déjà sur le marché camerounais. C’est le cas de l’huile de palme au marché central de Douala où, la bouteille d’huile d’1,5 litre est passée de 1 500 FCFA à 1 600 FCFA. Le bidon de 20 litres est passé de 19 300 FCFA à 20 000 FCFA. Pourtant, constate le Quotidien de l’Economie, « le prix de l’huile végétale des sociétés de raffinage de marque et celui de l’huile de palme brut communément appelé huile rouge restent inchangés».

Cameroun-Infos.net

 

AGRICULTURE

 

Les richesses du manioc

Le Centre technique de coopération agricole  et rurale (Cta) organise conjointement avec la plateforme régionale des organisations paysannes d’Afrique centrale (Propac) du 6 au 9 décembre 2016 à Yaoundé un forum régional sur le manioc en Afrique centrale, sous le thème : « Défis et opportunités pour les petits producteurs ». Dans ce cadre, a eu lieu une foire-exposition des différents dévirés  du manioc, « l’or blanc » : bâton de manioc, gari, « Kpm », amidon,  malobi (manioc trempé et séché), les biscuits de manioc…

Cameroon tribune

 

 

BANQUES & FINANCES

 

Commerce

Les meilleures entreprises camerounaises bientôt primées

La première édition des Corporate Awards aura lieu ce 09 décembre 2016 à Douala dans le but de récompenser les entreprises qui se distinguent dans  6 catégories : le service clientèle, la responsabilité sociale des entreprises, le développement du personnel, l’égalité des chances, l’innovation et l’employeur de choix. 52 sur les 73 entreprises contactées ont répondu positivement à l’appel de l’organisateur, le cabinet-conseil FabrAbriq dirigé par Perrial Nyodog.

Le Messager

40 502 PME créées au Cameroun en 5 ans

CAMERCAP-PARC

L’ « Etude sur le suivi de la démographie des PME au Cameroun » a été présenté  hier 07  décembre à Yaoundé par le Centre d’analyse et de recherche sur les politiques économiques, et sociale du Cameroun, en abrégé CAMERCAP en présence du Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire Louis Paul Motaze et du Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat Entre 2010 et 2015 Laurent Serge Etoundi Ngoa. Selon cette étude, 40502 entreprises ont été créées au Cameroun à travers les Centres de formalités de création d’entreprises (Cfce). De 476 entreprises créées en 2010,  on est passé à 13 374 en 2015. 91% des PME ont vu le jour à Douala et à Yaoundé. 77% de ces entreprises sont des établissements ; tandis que les Sociétés anonymes et les Sociétés à responsabilité limité enregistrent 22%. Des dires du Directeur Exécutif de Camercap-Parc, Bernabé Okouda, les PME sont davantage commerciales et investissent moins dans l’agriculture, le tourisme et d’autres secteurs porteurs pour l’économie du pays.  D’où leur apport réduit dans la croissance du pays.  Leur taux de disparition est très élevé.

Cameroon Tribune

L’Espagne, premier acheteur des produits camerounais

Selon les chiffres rendus publics en octobre 2016 par le Ministère du Commerce (MINCOMMERCE), l’Espagne est le premier acheteur des produits du Cameroun. En 2014 par exemple, le Cameroun (première puissance économique de la Communauté Economique et Monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC) ) a exporté vers le Royaume d’Espagne 1 065 106 tonnes de produits pour un montant de 426,7 milliards de FCFA. Ce qui en fait son premier partenaire commercial avec 16,7% des exportations. Cacao en fèves et brisures de fèves brutes ou torréfiées, carburants et lubrifiants, sont quelques-uns de ces produits qui y sont exportés par le Cameroun. Celui-ci y a acheté  en retour, des produits pour un montant de 80,8 milliards de FCFA, soit 2,16% de ses importations. En dehors de l’Italie, l’Inde est le second pays avec  lequel le Cameroun dégage un excédent commercial.

Cameroun-info.net

 

 

 

La première édition du Nicamex lancée

La première édition de la foire Nigéria-Cameroun (Nicamex) s’est ouverte hier 7 décembre 2016 au palais des sports de Yaoundé ; ceci jusqu’au 12 décembre prochain. Expositions, rencontres, B2B, conférences sur les opportunités d’affaires sont au menu afin de rapprocher ses deux pays de plus de 1600 km de frontières terrestres et maritimes communes et d’essayer d’équilibrer leur balance commerciale. 24% des exportations du Nigéria vont vers le Cameroun contre 3% des exportations du Cameroun vers le Nigéria. Pour le Coordonnateur la foire Marcel Tchuisseu, il faut tirer profit de ce que le Nigéria reste le premier partenaire économique du Cameroun et le plus grand marché africain.

Cameroon Tribune

 

TRANSACTION

 

Les banques africaines sont paresseuses

Durant le sommet Algérie-Afrique qui s’est tenu du 3 au 5 décembre 2016,  des conférences et débats ont eu lieu sur plusieurs thèmes. L’un des panels de ce forum encore appelé : «  The African investments and business » a permis à quatre intervenants (Li Yong, directeur de l’Onudi, Amina Mohamed Jibril, ministre des affaires étrangères du Kenya, Carlos Lopès, expert international et ex secrétaire exécutif de la Commission économique africaine et Amadou Hott, vice-président de la Banque africaine de développement) sous la modération de Constant Nemale Dg de Africa 24 de formuler des propositions pour le développement de l’Afrique. Ainsi, les banques commerciales africaines sous sur-liquide, doivent s’inscrire résolument dans le financement du Top 5 de la Bad qui prévoit entre-autres le développement de l’énergie, de l’agriculture, de l’amélioration du bien-être des africains.

Le Messager

La nécessité de la notation financière des entreprises publiques

Pourquoi la notation financière est nécessaire des entreprises publiques?  La réponse à cette question constitue l’objet du séminaire d’information tenu hier à Yaoundé à l’initiative du ministère des Finances. La notation financière facilite l’accès des entreprises publiques aux financements privés, sans recours à la garanti de l’Etat. La crédibilité par la transparence et la bonne gouvernance est assurée par la notation, qui donne aussi aux entreprises mieux notées l’accès facile et moins cher aux emprunts. Après un séminaire de formation de quatre entreprises publiques camerounaises en 2013, seule la Cameroon Telecommunications  (Camtel) a initié les diligences ayant abouties à sa notation en 2014.  Cette fois 10 entreprises ont été formées.

Cameroon Tribune

 

 

 

 

 appels d'offres

APPELS D’OFFRES

1-      Association camerounaise pour le marketing social

Sollicitation à manifestation d’Intérêt à l’Association camerounaise pour le marketing social (ACMS) pour le renouvellement et la mise à jour du fichier fournisseurs et prestataires pour l’année 2017

Délai : 06 janvier 2017.

2-      Ministère de l’agriculture et du développement rural

Unité de coordination du projet (Ucp) Avis de Sollicitation à Manifestation d’Intérêt (AMI) n°017/ASMI/MINADER/PIDMA/UCP/SPM/2016 recrutement d’un consultant individuel pour l’identification et le diagnostic des organisations de pygmées dans la zone d’intervention du Pidma.

Délai : 14 jours après la publication de l’offre.

3-      Société nationale des Hydrocarbures

Avis d’Appel d’Offres National Ouvert  n°/AONO/ SNH/ du 30 novembre 2016 relatif à la construction d’un hangar métallique pour abriter le camion rural citerne de lutte contre les incendies à Mpolongwe par Kribi-département de l’océan.

Délai : 20 décembre 2016.

4-      Mission d’Aménagement et de gestion des Zones industrielles

Avis d’Appel d’Offres National Restreint n° 007/AONR/MAGZI/2016 du 02 décembre 2016 pour la réalisation d’une évaluation environnementale stratégique dans les zones industrielles de Bassa et de Bonabéri.

Délai : 27 décembre 2016.

5-      Ministère du Tourisme

Avis de consultation pour la demande de cotation N°005/DC/MINTOUL/CMPM/2016 du 02 décembre 2016 relatif au recrutement d’une société de gardiennage de l’immeuble abritant les services centraux du ministère du Tourisme et des Loisirs.

Délai : le 04 janvier 2016.

 

 

Source: Cameroon Tribune

 

  NB:  Pour obtenir plus d’informations, dans divers domaines et de manière régulière,  cliquez ici:  ou appelez-nous: 674067417.

 

Sanctions en cascade contre les médias au Cameroun

CONSEIL NATIONAL DE LA COMMUNICATION

PRESSE ECRITE - CAMEROUN

24 cas de régulation de médias étaient sur la table du Conseil national de la Communication (Cnc) au Cameroun. Il a fallu une session ordinaire et une session extraordinaire les 24 et 25 novembre 2016, pour vider les différents contentieux. Les décisions rendues publiques ce 6 décembre font état des sanctions en cascade contre les médias.

La décision la plus lourde est l’interdiction définitive des journaux « Aurore » et « Aurore Plus » qui ont le même directeur de la publication, à savoir le sieur Michel Michaut Moussala. Il est lui aussi interdit de toute activité dans la presse au Cameroun. Ce dernier, ainsi que ses publications, avaient été traînés devant le Cnc par Jean Paul Nana Sandjo, l’ex-directeur général de Camair Co, la compagnie nationale de transport aérien. En mai dernier, après que des scellés eussent été apposés aux portes du journal « Aurore Plus », M. Moussala avait tout simplement créé le journal « Aurore » et avait continué à dénigrer celui qui était encore le Dg de Camair Co.

Le régulateur a donc prononcé des sanctions pour « publication répétée d’accusations non fondées, offensantes et insinuantes à l’égard des personnes et pour attitude constante de défiance vis-à-vis des injonctions du Cnc ». Non seulement M. Moussala et ses publications sont reconnus coupables d’acharnement contre M. Nana Sandjo, mais encore, l’éditeur est accusé d’avoir changé le nom du journal pour contourner les premières sanctions prononcées par le Cnc.

Le Cnc a par ailleurs confirmé l’interdiction définitive du journal « Dépêche du Cameroun » et de son directeur de publication, Gilbert Avang ; une décision prise antérieurement le 24 février 2015 à la suite d’une plainte de M. Moïse Lissouck, chargé de clientèle à la banque Scb.

Parmi les autres sanctions prononcées par le Cnc, il y a cet avertissement adressé à l’un de ses membres. Il s’agit de Christophe Bobiokono, directeur de la publication de l’hebdomadaire « Kalara » sanctionné à la suite d’une plainte de l’inspecteur d’Etat, Chi Asafor Cornelius, pour défaut d’équilibre dans le traitement de l’information.

Dans plsieurs affaires des sanctions du régulateur sont dirigées à la fois contre les journalistes, les médias et l’éditeur.

Les autres décisions prononcées par le Cnc

Affaire Ghislaine Ndjoungou, journaliste, Contre la Crtv : avertissement à la Crtv et suspension pour 1 mois de la journaliste Irène Ndzana Fouda, pour diffusion d’un reportage sur l’obésité infantile, montrant en clair une jeune fille âgée de 5 ans.

Affaire Jean Louis Beh Mengue, directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications (Art), contre le journal « l’Anecdote » et son directeur de publication, Jean Pierre Amougou Belinga : suspension pour 1 mois de l’organe de presse, de son directeur de publication et du journaliste Mekol Kpwem, pour publication de déclarations non fondées, offensantes et insinuantes.

Affaire Jean Louis Beh Mengue, directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications (Art), Contre la chaîne de télé Vision 4 et son directeur de publication, Jean Pierre Amougou Belinga : suspension pour 1 mois de l’émission dénommée « Tour d’horizon » diffusée sur la chaîne Vision 4 et des journalistes Ernest Obama, Parfait Ayissi, Martial Owona, Francis Bonga, pour diffusion de déclarations non fondées, offensantes et insinuantes.

Affaire Flash Zacharie Ndiomo, directeur de publication du journal « Le Zénith », contre « L’INDEPENDANT Infos » : suspension pour 2 mois de l’organe de presse dénommé « L’INDEPENDANT Infos » et son directeur de publication, Max Bossoh Mpandjo, pour publication de déclarations non fondées, offensantes et insinuantes.

Affaire Gabriel Bienvenu Ayia, maire de la commune de Mengang, contre Max Bossoh Mpandjo, directeur de publication de « L’INDEPENDANT Infos » : suspension dudit organe de presse et de son directeur de publication pour 3 mois, pour publication d’accusations non fondées, offensantes et insinuantes.

Affaire Roger Kiyek, directeur général de la radio Soleil Fm, contre Jean de Dieu Ayissi, directeur général de la radio Royal Fm : suspension pour 1 mois de Jean de Dieu Ayissi pour diffusion de déclarations non fondées, offensantes et insinuantes.

Affaire Félix Addo-Nyarko, directeur national par intérim de Plan International Cameroon, contre le journal « Le Soir » : suspendu pour 2 mois de l’organe de presse et de son directeur de publication, Armand Mbianda, pour publication d’accusations non fondées, offensantes et insinuantes.

Affaire Louis Roger Manga, directeur général de la Mission d’aménagement et d’équipement des terrains urbains et ruraux (Maetur), contre « Le Soir »

Suspendu pour 1 mois de cet organe de presse et de son directeur de publication, Armand Mbianda, pour publication d’accusations non fondées, offensantes et insinuantes.

Affaire Tombi a Roko, président de la Fécafoot, contre le quotidien « Emergence »

Suspendu pour 1 mois du quotidien « Emergence » et du journaliste Alfred Epacka Mpacko, pour publication de déclarations mal fondées, offensantes et insinuantes.

Affaire du député Martin Oyono contre le journal « l’Anecdote » : suspension pour 1 mois de l’organe de presse et pour 3 mois du journaliste désigné M.P., pour publication de déclarations non fondées, offensantes et insinuantes.

Affaire Edgard Alain Mebe Ngo’o, ministre des Transports, contre le journal « La Nouvelle » : suspension pour 2 mois de l’organe de presse et de son directeur de publication, Jacques Blaise Mvie, ainsi que de la journaliste Marlyse Sibafo, pour publication de déclarations non fondées, offensantes et insinuantes.

Affaire Sylvestre Ngouchinghe, président directeur général de CONGELCAM S.A., contre le journal « Le Courrier » : suspension pour 2 mois de l’organe de presse et de son directeur de publication, Olivier Mbelle Mbelle, pour publication d’accusations non fondées, offensantes et insinuantes.

Affaire Yves Mathieu Zoa Nanga, directeur de l’Organisation des soins et de la technologie sanitaire au ministère de la Santé publique, contre le journal « Notre Santé » : non-lieu prononcé car, aucune charge n’a été retenue pour faute professionnelle contre ledit journal.

Affaire Pr Elie Claude Ndjitoyap Ndam, directeur général de l’hôpital général de Yaoundé, contre le journal « L’Epervier » et son directeur de publication, Léopold Clovis Noudjio : suspension pour 6 mois de l’organe de presse et de son directeur de publication. Suspension pour 2 mois des journalistes Alex Zambo et Valery Zoulla. Des sanctions prononcées pour publication d’accusations non fondées, offensantes et insinuantes.

Affaire Bouhadirnassar, directeur général de Cana Bois, contre le journal « L’Epervier Plus » et son directeur de publication délégué, Mme Gladys Tamouya : suspension 2 mois de l’organe de presse, de son directeur de publication délégué et du journaliste Ongmba Messi, pour publication de déclarations non fondées, offensantes et insinuantes.

Affaire John Mbah Akuroh, journaliste principal, contre le journal « Cameroon Herald » : Suspension pour 6 mois de l’organe de presse et de son directeur de publication, Kingsley Ako, pour publication d’accusations non fondées, offensantes et insinuantes.

Affaire Louis Richard Njock, directeur de l’hôpital Laquintinie de Douala, contre le journal « Ades-Infos Le Regard » : suspension pour 3 mois de l’organe de presse et de son directeur de publication, Prince Adalbert Hiol, pour publication d’accusations non fondées, offensantes et insinuantes.

Affaire Joseph Biyiwoh, directeur général de G4S Security Services Cameroon Plc, contre le journal « La Scène » et son directeur de publication, Christian Emok : suspension pour 6 mois de l’organe de presse et de son directeur de publication, pour publication d’accusations non fondées, offensantes et insinuantes.

Affaire Stéphane Muller, directeur général adjoint de la Société fabrique camerounaise de parquet (Fipcam Sau), contre l’organe de presse en ligne dénommé « Al wihda Info » : suspension pour 1 mois du journal en ligne et du journaliste Nestor Nga Etoga, pour publication d’accusations non fondées, offensantes et insinuantes.

Affaire Révérend pasteur Antoine Marie Nga Embolo, contre la radio « Universel Fm » : suspension pour 1 mois de l’émission « La Grande Cour » diffusée sur cette radio, et de son présentateur Dominique Tita.

Assongmo Necdem

Sources: Crtv, Investir au Cameroun

Veille Agribusiness, Mine, Banque et finance Cameroun

 

  NB:  Pour obtenir plus d’informations, dans divers domaines et de manière régulière,  cliquez ici:  ou appelez-nous: 674067417.

AGRIBUSINESS

 

 

 

 

La relance du café en question

CAFE AFRIQUE

La 56e assemblée générale de l’Organisation inter-africaine du café (Oiac) a été clôturée le vendredi 2 décembre 2016 à Yaoundé avec  l’adoption des mesures de relance de la production africaine pour pouvoir notamment répondre à la forte demande asiatique, articulée essentiellement autour du café lyophilisé (à base du Robusta). Il sera de ce fait, important pour l’Oiac de mettre en pratique des nouvelles mesures au travers de la recherche et de l’adaptation des variétés culturales par rapport aux différents climats ; mais aussi d’élargir l’organisation à d’autres pays africains non producteurs (mais grands consommateurs) de café. Notons qu’au Cameroun, la production est passée de 140 000 tonnes de café dans les années 1990 à 23 000 tonnes au cours de la campagne 2015-2016. Le Plan national d’investissement agricole (Pnia) vient à point nommé, et a pour objectif d’investir pas moins de 3350 milliards de Fcfa dans l’agriculture 2015-2020 (il intègre le Plan de relance et du développement des filières cacao et café 2014).

Mutations

 

 

Le secteur agricole va bénéficier des incitations fiscales

Le budget 2017 du Cameroun d’un montant de 4 373,8 milliards de Fcfa, a été adopté dans la nuit du 1er décembre  au  2 décembre dernier à l’Assemblée nationale. Les mesures inscrites dans ce projet de loi sont de nature à susciter davantage les activités économiques. Le secteur agricole n’est pas en reste, puisque l’acquisition de matériels participant à l’amélioration de la production et à la compétitivité, sera facilitée. De plus, l’exonération de la Tva à ces équipements, ainsi que l’exonération des droits d’enregistrements, des droits de mutations et de la défiscalisation des charges salariales au niveau de ces structures seront effectives.

Cameroon tribune

Plus de 25 milliards de FCFA attendus des recettes forestières en 2017

Le projet de budget programme du ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF) prévoit plus de 25 milliards de FCFA de recettes forestières pour l’exercice 2017. Selon Ngole Philip Ngwese, chef de ce département ministériel, ces fonds proviendront du programme d’aménagement et renouvellement de la ressource forestière, à travers des recettes fiscales et parafiscales générées par la gestion durable des forêts pour un montant de 24,5 milliards. Le recouvrement de ces recettes se fera sur les permis d’exploitation portant sur un total de 7,3 millions d’hectares de superficies qui seront attribués. La Redevance Forestière Annuelle (RFA) totale qui en résultera va s’élever à 18 milliards de FCFA, les recettes issues des taxes d’abattage à 5,8 milliards et celles provenant des taxes de régénération sont estimées à 114,1 millions de FCFA»

Cameroun-Info.net

 

 

L’Afrique centrale mise sur le manioc

Le Centre technique de coopération agricole  et rurale (Cta) organise conjointement avec la plateforme régionale des organisations paysannes d’Afrique centrale (Propac) du 6 au 9 décembre 2016 à Yaoundé un forum régional sur le manioc en Afrique centrale, sous le thème : « Défis et opportunités pour les petits producteurs ». Il s’agira pour le directeur du Cta, Michael Hailu, réunir de nombreux acteurs  afin de trouver des stratégies pour la création d’une chaine de valeur forte pour le manioc, dont la production est seulement estimée à 40 millions de tonnes en Afrique centrale.

Mutations

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MINES

 

 

Le Cameroun favorise le commerce illicite des mines de la RCA

 

L’ONG  canadienne Partenariat Afrique Canada dans un rapport publié le 02 décembre dernier, affirme que le Cameroun permet à des diamants de conflit provenant de la République centrafricaine de franchir ses frontières.  Il permet aussi de pénétrer la chaine d’approvisionnement légale en raison de ses faibles contrôles, de la contrebande et de la corruption; alors que la RCA est pourtant placé sous observation  à la suite de l’embargo imposé à ce pays depuis sa suspension du processus de Kimberley en raison de la guerre civile. Signalons que le processus de Kimberley est un système international  de certifications de diamants bruts établi en 2003 par les Nations unies afin de mettre fin au commerce des diamants de conflits (« diamants de sang »). Partenariat Afrique Canada est un chef de file mondial en matière d’élaboration d’approches novatrices pour renforcer la gouvernance des ressources naturelles dans les zones de conflits ou à risque.

 

 

 

Quotidien Émergence

 

 

BANQUES & FINANCES

 

Commerce

APE : 50 millions de pertes en trois mois

Lors de sa tournée du 30 novembre au 02 décembre 2016 dans le Littoral, l’ambassadeur de l’Union européenne Françoise Collet a révélé que 50 millions de Fcfa de pertes  ont été enregistrées pendant les trois premiers mois de la mise en œuvre des Accords de Partenariat économiques (Ape) au niveau des douanes. Pour elle, ces Ape seront bénéfiques pour le Cameroun qui a avec l’Union européenne des projets d’un montant total de 38 milliards en vue de faciliter les échanges commerciaux entre les deux entités et d’accroître la production de la banane, tout en renforçant les chaînes relatives à son exportation.

Mutations

 

 

TRANSACTION

 

Kate Fotso parmi les 30 plus grosses fortunes d’Afrique francophone

La camerounaise Kate Fotso est la première femme à être dans le Top 30 des plus grandes fortunes en Afrique francophone au sud du Sahara, selon le classement Forbes Afrique 2016. La patronne de Telcar cocoa, leader au Cameroun de l’exportation de fèves de cacao se classe 20e avec une fortune chiffrée en 2016 à environ 252 millions de dollars (155 milliards de Fcfa).  Avant cette veuve de l’ex-président du Gicam, André Fotso, décédé, le camerounais Baba Hamadou Danpullo reste la première fortune avec environ 578 milliards de Fcfa. Outre le secteur des télécommunications où il détient 30% des parts de Nextel Cameroun, ce peulh du Nord-ouest âgé de 63 ans, est actif dans l’immobilier et l’agro-alimentaire (groupe minotier Le Coq Rouge). Paul Fokam K. patron d’Afriland First Group occupe le troisième rang avec près de 424 milliards de Fcfa, juste derrière l’industriel belge né en République démocratique du Congo Georges Forrest.

NB: le Nigérian Aliko Dangote a une fortune de près de 13 milliards de dollars. L’ensemble des 30 plus riches d’Afrique francophone ne parviennent qu’à 10,5 milliards de dollars.

Mutations

 

appels d'offres

 

APPELS D’OFFRES

1-       Cameroon National Association for Family Welfare (Camnafaw )

Avis d’Appel d’Offres Ouvert n° pfm.005/12/16/AONO/Camnafaw/CSPM/NFM/2016 du 02 décembre 2016 pour la fourniture des kits de pairs éducateurs et des enseignants.

Délai : lundi 12 décembre 2016 à 14h.

 

 

Source: Cameroon Tribune

 NB:  Pour obtenir plus d’informations, dans divers domaines et de manière régulière,  cliquez ici:  ou appelez-nous: 674067417.

 

Veille presse Economie, Appels d’Offres… Cameroun 1er décembre 2016

 NB:  Pour obtenir plus d’informations, dans divers domaines et de manière régulière,  cliquez ici:  ou appelez-nous: 674067417.

INFORMATIONS GENERALES

grève Bamenda-Cameroun.Veille presse Economie, Appels d'Offres... Cameroun 1er décembre 2016 dans Analyses & Réflexions & Prises de position

Les Etats-Unis mettent en garde Yaoundé

Dans un communiqué de presse publié le 28 novembre 2016, le Bureau des affaires publiques de la Maison Blanche à travers John Kirby, Secrétaire adjoint et porte-parole du Département des affaires publiques se dit préoccupé par la répression des manifestations observée dans les villes de Bamenda et Buea ces derniers jours. Tout en évoquant les événements de Bamenda et Buea, John Kirby rappelle aussi les récentes actions de Yaoundé visant «à restreindre la liberté d’expression et le rassemblement pacifique, y compris des peines de dix ans de prison pour les hommes qui ont échangé des textes faisant référence à Boko Haram et l’arrestation de 54 membres du Cameroon People’s Party alors qu’ils organisaient pacifiquement une réunion du parti». Il conclut son communiqué en disant: «La Constitution du Cameroun garantit les libertés d’expression, d’association et de réunion pacifique, et nous pensons qu’une rhétorique et des activités non menaçantes – en particulier les conversations privées et les rassemblements – ne justifient ni poursuites ni censures gouvernementales».

Cameroun-info.net

Que fait le gouvernement face aux manifestations de Buea et Bamenda ?

Entre négociations menées par le Premier ministre et remise de la version anglaise du Traité Ohada et de ses actes uniformes, les pouvoirs publics multiplient des actes pour ramener le calme dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. Tout ceci s’accompagne d’une grande communication du gouvernement. Toutefois, il n’apporte pas encore de réponses concrètes aux revendications des grévistes. Le socio-politiste Mathias Owona Nguini pense cette crise est plurielle. La crise corporative peut se résoudre par la négociation entre le gouvernement et les représentants syndicaux et la crise de nature identitaire sera plus difficile et complexes face à un Etat structurellement réfractaire aux revendications d’autonomie et de sécession.

Le jour

 

 

Bocom offre 30 millions de Fcfa aux Lionnes

30 millions de Fcfa seront offerts aux Lionnes Indomptables du football du Cameroun par le groupe Bocom que dirige Dieudonné Bougne. L’homme d’affaire l’a annoncé ce jeudi à Douala en ces termes : « Quel que soit le résultat de la finale entre le Cameroun et le Nigeria, le groupe dont j’ai la charge offrira 30 millions Fcfa à nos valeureuses Lionnes Indomptables. Ce sera lors d’une cérémonie solennelle ce dimanche dans un hôtel de la capitale ». Le 29 octobre 2014, elles avaient déjà reçu 12 millions  de Fcfa après la Can Namibie 2014 par le même Bocom.

Le jour

UMS de Loum reçoit en fin sa licence CAF

La commission d’appel de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) a finalement décidé d’octroyer la licence de la Confédération africaine de la discipline (CAF)  hier mercredi, à l’Union des mouvements sportifs (UMS) de Loum, champion du Cameroun en titre, pour la saison sportive 2016/2017, une certification qui lui avait été refusée le 25 octobre dernier pour « insuffisances rédhibitoires » dans sa structuration.

Journal du Cameroun

 

 

 

 

 

 

INFRASTRUCTURES-TRANSPORTS- MINES-ENERGIES

1000 localités bientôt électrifiées grâce à l’énergie solaire

La première phase du projet d’électrification rurale grâce à l’énergie solaire a été officiellement lancée le mardi 29 novembre 2016 dans la localité de Ngang (département de la Mefou-Afamba, région du Sud) par le ministre de l’Eau et de l’Energie, Basile Atanganna Kouna. La Centrale solaire qui y est située va  alimenter 150 ménages en énergie électrique. A terme, 1000 localités seront couvertes. Pour cette première phase, 100 localités seront couvertes d’ici la fin d’année et 66 en 2017. La deuxième phase de 184 centrales solaires est en cours de financement. Cela est de bonne aubaine lorsqu’on sait que le taux d’électrification au Cameroun est de 48% selon le Minee et les zones rurales 25% et seulement 65% pour les populations urbaines.

Le Quotidien de l’Economie

l’Opep entérine une baisse de production de 1,2 million de barils par jour

Selon Reuters et Bloomberg, qui citent des sources internes à l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole, le cartel a entériné, mercredi dernier à l’occasion du 171ème sommet de l’organisation à Vienne, la baisse de production à un niveau de 32,5 millions de barils par jour, convenue à Alger fin septembre et qui doit permettre de soutenir les cours du pétrole, divisés par deux depuis la mi-2014. L’analyste Jubril Kareem, d’Ecobank indiquait récemment que « Si les producteurs du Moyen-Orient sont prêts à baisser leurs volumes pour faire monter les prix et les Russes à stabiliser les leurs, d’autres pays dont la dépendance au pétrole est très forte, le Nigeria et l’Angola par exemple, ne le souhaitent pas et veulent au contraire être exemptés de quotas contraignants ».

Jeune Afrique

461 milliards pour les routes au Cameroun

Face à la commission des finances le lundi dernier, le ministre des Travaux publics Emmanuel Nganou Djoumessi a sollicité une enveloppe de 461,904 milliards de Fcfa pour l’exercice 2017, contre 403,931 milliards de Fcfa en 2016. La hausse de près de 60 milliards de Fcfa vise à intensifier les réalisations physiques au Cameroun, soit un pourcentage total de 86,17% de l’enveloppe budgétaire 2017.

Cameroon Tribune

 

 

Ethiopians Airlines et la Chambre de commerce bientôt liés par un partenariat

La compagnie aérienne Ethiopians Airlines et la Chambre de commerce, d’industrie des mines et de l’artisanat du Cameroun (Ccima) vont bientôt signer un accord de partenariat commercial devant permettre aux membres de la Ccima en particulier et aux opérateurs économiques camerounais en général, de voyager à bord de la compagnie aérienne éthiopienne à des prix préférentiels sur certaines destinations.

Le Quotidien de l’Economie

 

 

AGRIBUSINESS

 

AGROALIMENTAIRE

 

Sosucam va recruter 2000 jeunes

La Société sucrière du Comeroun (Sosucam) dans le cadre du plan d’extension de son extension, ambitionne de recruter 2000 jeunes camerounais et accroitre la masse salariale de ses 7000 employés dont 5000 en interne. L’annonce a été faite hier à l’occasion de la visite de Zacharie Perevet, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle dans les usines de la société à Nkoteng. Thierry Owona, directeur des Ressources humaines, précise qu’il s’agira prioritairement des techniciens qualifiés dans les domaines de l’industrie de la canne à sucre, de l’électricité et de la conduite des camions assistés par ordinateur. Signalons que la Sosucam  broie 1,08 millions de tonnes de canne à sucre dans deux usines et produit près de 105 000 tonnes de sucre par an dont 17 000 tonnes en morceaux. 100 000 tonnes sont vendus sur le marché camerounais. Elle approvisionne le Tchad du sucre extra-raffiné.

Le jour

 

 

AGRICULTURE

 

3,5 milliards pour 10 900 tonnes de maïs  au Noun

L’Agropole de production, de transformation et de commercialisation du maïs du Noun dans la région de l’Ouest a été lancé officiellement ce 26 novembre 2016. Il est envisagé  dans cette partie du pays, une production de maïs devant partir de 2800 à 10 900 tonnes. C’est pour cela que 3,5 milliards de Fcfa (1,3 milliards par l’Etat du Cameroun) permettront à Maïs du Noun  et l’entreprise Hollygreen de booster la production via l’acquisition de 25 tracteurs et l’installation d’une provenderie et d’une unité d’extraction d’huile de maïs.

Le jour

 

 

ELEVAGE/PECHE

Le budget du Minepia défendu

31,085 milliards de Fcfa, c’est le montant sollicité par le ministère de l’Élevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia) pour 2017. Le Dr Taïga envisage développer les productions et les industries animales, améliorer la couverture sanitaire des cheptels et la lutte contre les zoonoses, développer les productions halieutiques ; programmes entamés depuis 2013.

Cameroon tribune

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BANQUES & FINANCES

 

Commerce

La Mirap à Limbé

A l’occasion de la Coupe d’Afrique des nations féminine, Cameroun 2016, la Mirap  organise du 15 novembre au 03 décembre des marchés-témoins spéciaux à Limbé. La réduction des prix tourne autour de 1,7% en moyenne par rapport aux marchés ordinaires. Produits d’élevage, produits agricoles et produits manufacturés y sont notamment présents.

Cameroon Tribune

 

 

Plaidoyer pour la protection des commerçants locaux

Un an après l’adoption de la loi 2015 régissant les activités commerciales au Cameroun, alors que son décret d’application est toujours attendu, des acteurs économiques estiment que certaines dispositions de cette loi sont peu opérationnelles et pas toujours calquées sur nos réalités. C’est le cas de l’interdiction de l’utilisation des locaux à usage d’habitation pour l’exercice d’activités commerciales ou de l’article 88 alinéa 1 qui laisse la latitude aux fonctionnaires ou agents de l’administration de justifier ou pas leur qualité, de présenter ou pas un document officiel précisant l’objet de leur mission. Ceci entraîne donc des arnaques des contrôleurs de différentes administrations. Il faut aussi revoir les délais trop longs de la délivrance de conformité aux normes par l’Anor et leurs prix très élevés, a soutenu Philippe Tagne, Dg de Dovv.

Le jour

L’Ethiopie vante ses atouts économiques aux hommes d’affaires camerounais

Yeshimebrat Mersha Kassa, ambassadeur de la République fédérale et démocratique d’Ethiopie en Côte d’Ivoire  et au Burkina Faso avec résidence à Abidjan est au Cameroun. Ce mardi 29 novembre 2016 lors du Forum d’affaires Cameroun-Ethiopie, il a vanté les atouts de ce pays, marché de 90 millions de consommateurs. Les hommes d’affaires peuvent y vendre leurs produits agro-alimentaires notamment et aussi y créer des entreprises d’import-export, d’infrastructures, d’industrie, d’agriculture sur place. Des incitations pour l’investissement sont faites entre-autres par l’octroi facilité des crédits auprès des banques locales, la garantie contre l’expropriation et la nationalisation des entreprises étrangères, le faible cout d’électricité par rapport à l’international, le réseau routier assez développé, Ethiopians Airlines qui assure 22 liaisons intérieures, 24 liaisons continentales vers 23 pays d’Afrique dont le Cameroun…

Le Quotidien de l’Economie

 

 

 

 

 

 

 

TRANSACTION

 

L’après-Biya inquiète Citigroup

L’entreprise financière Citigroup Inc, basée aux Etats-Unis a tenu une réunion le 8 novembre 2016 relative à la politique et à l’économie du Cameroun.  Il en est ressorti que les attaques du Cameroun par Boko haram sont loin de menacer l’instabilité politique au pays par rapport à la question de la succession du président camerounais. Citigroup est le premier groupe bancaire mondial avec en 2015 830,9 milliards d’euros d’encours de dépôts et 553,7 milliards d’euros d’encours de crédits.

Le Quotidien de l’Economie

L’économie diversifiée du Cameroun est un grand avantage

Selon citigroup, le Cameroun ne subit pas l’impact du choc pétrolier au même degré que les autres pays de la Communauté économique de l’Afrique centrale. Ceci s’explique par son économie diversifiée et par le choix judicieux du gouvernement des émissions de bons du trésor domestiques et régionales supplémentaires. Toutefois, le Cameroun doit améliorer la vitesse d’exécution des projets d’investissements planifiés, le maintien de la discipline fiscale et gérer la durabilité de la dette qui pourrait bientôt passer à 40% de seuil du PIB, selon le FMI.

Le Quotidien de l’Economie

La masse monétaire de la zone CEMAC chute à 1,5% en 2015

Lors de la session ordinaire du Comité de stabilité financière en Afrique centrale qui s’est tenue mardi 29 novembre 2016 à Yaoundé dans les services centraux de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), le constat de la chute de la masse monétaire de 1,5% en 2015 contre un accroissement de 6,0% en 2014, a été fait. En outre, ont été constatés, une baisse des avoirs extérieurs nets du système monétaire de 27% en 2015, contre un repli de 9,6 en 2014, une dégradation nette créditrice des Etats de 79,2%, le taux de couverture de la monnaie extérieure à 77% contre 89,8% en 2014. Ces constats ne sont que les conséquences de la chute des prix des principaux produits d’exportation notamment le pétrole, de la baisse de la demande mondiale et des conflits sécuritaires qui ébranlent la CEMAC.

Le Quotidien de l’Economie

 

Société générale s’allie à American Express en Afrique

Société générale a signé avec American Express, l’entreprise financière américaine, un partenariat d’acquisition marchand dans huit pays où la banque est implantée (y compris le Cameroun), le 21  novembre 2016. Ce partenariat s’appuie sur le e-commerce, ainsi que sur les paiements de proximité effectués via un Terminal de paiement électronique (Tpe). Ainsi, tous les commerçants souhaitant accepter des paiements des porteurs de cartes American express devront signer un contrat avec Société générale.

Le Quotidien de l’Economie

Les risques du système financier de la CEMAC sont maîtrisés

Le Comité de stabilité du système financier de la CEMAC pense que face aux risques et vulnérabilités liés à la conjoncture actuelle  au sein de la Cemac, il faut simplement être davantage vigilants car tout est maîtrisé. Sur les marchés financiers, les émissions augmentent considérablement. Les montants émis par les trésors publics de la Cemac se chiffraient à 635,8 milliards de Fcfa en février 2016 contre 312,4 milliards de Fcfa en 2015. Pour l’année en cours, 203 milliards de Fcfa de bons du trésor assimilables est programmé pour le Cameroun.

Cameroon Tribune

 

 

 

appels d'offres

1-      Fondation pour l’environnement et le développement au Cameroun

Avis d’Appel à propositions n°003/16/FEDEC/DIR du 28 novembre 2016 relatif à la sélection d’une organisation pour faciliter la mise en œuvre du plan de gestion environnemental du pipeline Tchad Cameroun dans le parc de Campo Ma’an

Délai : 13 décembre 2016 à 16h.

2-      Ministère des Finances

Avis d’Appel d’Offres National Restreint n°00024/AONR/MINFI/CMPM/2016 relatif au recrutement d’un cabinet ou d’un consultant pour la gestion de l’audit des recettes non fiscales.

Délai : 15 décembre 2016 à 12h.

3-      Population services international Guinée (PSI/Guinée)

Appel d’Offres International n° 006/PSI/2016  pour l’achat de groupes électrogènes.

4-      Association camerounaise pour le marketing social

Avis d’Appel d’Offres National             Ouvert n°35/ADO/ACMS/2016 pour le recrutement d’un cabinet chargé de réaliser les inventaires physiques des stocks et des inventaires physiques des immobilisations et matériels promotionnels pour l’exercice 2016

Délai : 15 décembre 2016 à 15h45 minutes.

5-      Ministère de l’Eau et de l’Energie

Avis de sollicitation de Manifestation d’intérêt n° 06176/ ASMI/MINEE/PMDRTERS/SPM/2016  du 25 novembre 2016 sélection de consultants par les emprunteurs de la Banque mondiale.

Mission du consultant : recrutement d’un expert socio-environnementaliste au Projet de mise à niveau et développement du Réseau de transport d’électricité et réforme du secteur pour une période d’un an renouvelable.

Délai : 20 décembre 2016.

 

6-      Cameroon Development Corporation

Avis d’Appels d’Offres International Ouvert en procédure n° 020/CDC/GBM/ITB/16 relatif à la fourniture du matériel d’irrigation pour le département banane de la CDC

Délai : 1er février 2017 à 13h.

7-      ACMS

Avis d’Appel d’Offres National Ouvert n°039/ADO/ACMS/2016 pour la souscription par l’ACMS des polices d’assurances au titre de l’exercice 2017.

Délai : 04 janvier 2016 à 11h.

8-      Plan international Cameroon

Avis d’Appel d’Offre National Ouvert n°012/PIC/BTG/CAM/CD FY 17 (relance) du 30 novembre 2016 pour la sélection d’un consultant pour l’évaluation finale du projet « éducation de la jeune fille »

Délai : 9 décembre 2016 à 12h.

 

Source: Cameroon Tribune

NB:  Pour obtenir plus d’informations, dans divers domaines et de manière régulière,  cliquez ici:  ou appelez-nous: 674067417.

Veille Presse 30 novembre 2016

 

INFORMATIONS GENERALES

La version anglaise des actes uniformes OHADA remise au bâtonnier

Le ministre d’Etat, ministre de la Justice, garde des Sceaux, a présidé une cérémonie de remise solennelle de quelques exemplaires de la version anglaise des Actes uniformes OHADA au bâtonnier de l’ordre des avocats au Barreau du Cameroun, Me Jackson Ngnié Kamga hier 29 novembre 2016 à Yaoundé. La publication en anglais de ce document de travail est l’aboutissement d’un long processus entamé depuis 1997. En plus de cette version physique, celle électronique est disponible sur le site Internet du ministère de la Justice. « Nous sommes disposés à collaborer et à dialoguer avec le Barreau, afin de trouver des solutions appropriées à vos préoccupations », a réitéré le ministre d’Etat, Laurent Esso à l’endroit du bâtonnier.

Cameroon Tribune

Appui de la France dans la lutte contre Bolo Haram

L’ambassadeur de France au Cameroun, S.E Gilles Thibault a procédé à la remise symbolique des clés des engins accompagnés d’importants matériels militaires au profit des Forces spéciales camerounaises, au ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo hier dans la Cour d’honneur du Quartier général à Yaoundé. Signalons qu’il arrive 11 mois après un don similaire.

Cameroon Tribune

Cameroun-Nigeria sera l’affiche de la finale CAN féminine 2016

Les Lionnes Indomptables du Cameroun ont décroché leur place pour l’ultime match de cette Can 2016 en venant à bout des Black Queens du Ghana (1-0) ce mardi, lors de la première demi-finale du tournoi. Le but a été marqué par Raïssa Feudjio à la 71e minute. Les Lionnes affronteront en finale ce 03 décembre 2016, le vainqueur de la deuxième demi-finale, le Nigéria qui a battu l’Afrique du Sud par un but à zéro. Le Ghana et l’Afrique du Sud joueront le match de classement le vendredi 02 décembre 2016 dès 15h30 au stade Ahmadou Ahidjo.

Le jour

 

 

 

 

INFRASTRUCTURES-MINES-ENERGIES

Incertitudes autour de la réunion de l’Opep

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui représente un tiers de la production mondiale de pétrole, va tenter ce 30 novembre 2016 à vienne de sceller un accord afin de limiter la production de pétrole (de la fourchette comprise entre 32,5 millions et 33 millions de barils par jour contre 33,8 millions actuellement) et faire ainsi remonter les cours. Si malgré les nombreuses réticences observées (Libye, Arabie saoudite…), cet accord est adopté, des producteurs tels que la Russie devraient abaisser leur production de 500 000 barils par jour.

Le Quotidien de l’Economie

Le Cameroun a perçu 4 milliards Fcfa des industries extractives en 5ans

L’atelier d’information des parlementaires organisé hier 29 novembre 2016 par le réseau Globe International Cameroun et présidé par l’Honorable Martin Oyono a permis de savoir que le Cameroun a perçu 4 milliards entre 2009 et 2014 des industries extractives, information de Credec relayée par le site Bbci finance. Toutefois, la gouvernance et la transparence dans la gestion des revenus issus de ce secteur ne sont pas améliorés. Dans l’étude menée par le Centre régional africain pour le développement endogène et communautaire (membre de la coalition camerounaise « Publiez ce que vous payez »), portant sur les exonérations fiscales dans le secteur extractif au Cameroun, il est dit que le pays a offert 6000 milliards Fcfa d’exonérations fiscales en 25 ans d’exploitation du fer de Mballam à Com Iron.

Le Jour

 

 

AGRIBUSINESS

 

 

AGRICULTURE

 

Le budget du ministère de l’agriculture et du développement rural défendu

Le ministre de l’agriculture et du développement rural  Henri Ayebe Ayissi a défendu son budget hier 29 novembre 2016, à l’Assemblée nationale du Cameroun. L’enveloppe de plus 111,374 milliards devrait être répartie en budget d’investissement (86,034 milliards Fcfa) et de fonctionnement (25,34 milliards Fcfa). Les trois programmes d’investissement que sont : l’amélioration de la productivité et de la compétitivité, avec 67% du budget ; la modernisation des infrastructures du monde rural et la gestion des ressources naturelles spécifiques à l’agriculture, s’ajouteront actions prioritaires du volet agricole et développement rural du plan d’urgence triennal, pour constituer la feuille de route du Minader en 2017.

Cameroon tribune

Les défis du café camerounais à l’horizon 2020

Le Cameroun a mis sur pied un plan stratégique 2015-2020 pour relancer sa production de café. Il entend donc produire à cet horizon, 125 000 tonnes pour le café Robusta et 35 000 tonnes pour la café Arabica. Pour relever ce défi de production qui est de 40 000 tonnes en 2014, il faudra atteindre en quatre ans un taux annuel de 26%.  D’où 60 000 hectares de terre prévus pour le café Robusta et 10 000 hectares pour le café Arabica. La transformation devrait aussi s’améliorer avec les actions de l’Union des coopératives de café  arabica de l’ouest (Uccao).

Le Quotidien de l’Economie

 

 

ELEVAGE/PECHE

Le budget du Minepia défendu

31,085 milliards de Fcfa, c’est le montant sollicité par le ministère de l’Élevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia) pour 2017. Le Dr Taïga envisage développer les productions et les industries animales, améliorer la couverture sanitaire des cheptels et la lutte contre les zoonoses, développer les productions halieutiques ; programmes entamés depuis 2013.

Cameroon tribune

 

GREEN BUSINESS

Comment les PME gênent la mise en œuvre de l’APV-flegt

La mise en œuvre au Cameroun  depuis 2010 de l’Accord de partenariat volontaire (APV) sur l’Application des règlementations forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux (Flegt) connait des difficultés techniques et financières. Sur le plan technique, les difficultés liées aux tracés et traçages des bois depuis la forêt avec l’inventaire géo-référencié nécessitant l’emploi des Gps et autres nouvelles technologies, s’ajoutent au déficit des pièces de conformité notamment l’attribution des titres, à la non opérationnalisation du  Système informatique de gestion de l’information forestière (Sigif II), à la nature très ambitieuse et avant-gardiste des législations camerounaises, au déficit d’information et de sensibilisation des acteurs clés tels que les Pme nationales du secteur forestier.

Le Quotidien de l’Economie

 

 

 

 

ENVIRONNEMENT

 

 

BANQUES & FINANCES

 

Commerce

 

Le budget 2017 du MINPMEESA

Le budget 2017 du ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie sociale et de l’artisanat (MINPMEESA) se chiffre à 11,441 milliards de Fcfa, soit une hausse de 1,5 milliard de Fcfa. L’accompagnement des incubateurs de l’Ecole nationale supérieure des sciences agro-industrielles de Ngaoundéré (Ensai), de la Faculté de médecine de l’Université de Buea et l’opérationnalisation des villages artisanaux seront en vitrine en 2017. Notons que le budget d’investissement de 6 milliards sera réparti en trois programmes.

Cameroon tribune

Le pacom poursuit l’élaboration des normes

Le Programme d’appui à l’amélioration de la compétitivité de l’économie camerounaise poursuit le soutien à l’organisation de quatre sessions comités miroirs du 25 novembre au 15 décembre 2016 en vue d’améliorer le climat des affaires en complément des actions  propres au gouvernement. Ce comité miroir, crée par l’Agence des normes et de la qualité (Anor) facilite la mise en application des normes et du respect de la qualité.

Le jour

 

 

ASSURANCE

La Société générale Cameroun lance une assurance santé

La Société générale Cameroun (SGC), filiale de la banque française Société générale a lancé le 28 novembre à Yaoundé une assurance santé principalement dédiée aux fonctionnaires. C’est donc  pour ce marché potentiel de 400 000 personnes qu’elle s’est associée avec Allianz, le leader du marché d’assurance et présent au Cameroun depuis 1924. Alexandre Beziaud administrateur directeur général de SGC affirme que 55 000 fonctionnaires  de ce potentiel marché, ont déjà un compte dans cette banque. Un fonctionnaire peut souscrire un montant minimum de 2500 Fcfa par mois et le plafond de remboursements des soins de santé est de 500 000  Fcfa par an. Le souscripteur paie 20% des charges médicales et le reste par sa banque et son partenaire.

Le Quotidien de l’Economie

 

 

 

TRANSACTION

 

Hausse de 900% du capital minimum des Emf

Les projets de règlements relatifs à la hausse de 900% du capital minimum des  Etablissements de micro finance (Emf) est actuellement en étude à la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac). Les textes déjà approuvés sont notamment le relèvement du capital minimum des établissements de micro finance de 2e catégorie  de 50 millions à 500 millions de Fcfa et celui des Emf de 3e catégorie à  de 25 millions à 250 millions de Fcfa. Ces  nouvelles dispositions, si elles sont finalement adoptées pourraient s’appliquer d’ici 3 ans ; avis que ne partagent pas forcement plusieurs Emf du Gabon et de la Centrafrique pour leur taux élevés.

Le Quotidien de l’Economie

Trois Emf lancent un produit de transfert d’argent au Cameroun

Les Etablissements de micro finance Nofia, Cecil et Final viennent de lancer « Money fly », un produit de transfert d’argent devant permettre d’envoyer et de retirer de l’argent au Cameroun et dans la zone Cemac. Ce concept novateur donne la possibilité d’exploiter un même produit pour plusieurs destinations et de minimiser les risques de fraudes grâce à l’usage d’un seul logiciel.

Le Quotidien de l’Economie

 

 

APPELS D’OFFRES

1-      Société de recouvrement des créances du Cameroun

Avis d’Appel d’Offres National Ouvert n° 07/AONO/SRC/CIPM/2016 du 30 novembre 2016 pour les travaux de réhabilitation d’une partie des infrastructures de l’agence SRC de Douala.

Délai :19 décembre 2016 à 13h.

2-      Organisation africaine de la Propriété intellectuelle

Avis d’appels d’Offres pour la réfection du mur de clôture de la résidence de son directeur général sis au quartier du Lac  à Yaoundé.

Délai : 12 décembre 2016 à 15h.

3-      Organisation africaine de la Propriété intellectuelle

Avis d’appels d’Offres public en vue du choix d’une entreprise chargée de la fourniture d’un onduleur triphasé  de 40 kva au siège de l’OAPI pour son nouveau siège à Yaoundé.

Délai : 12 décembre 2016 à 15h.

4-      Organisation africaine de la Propriété intellectuelle

Avis d’appels d’Offres Public en vue du choix d’une entreprise chargée de l’installation d’un système de sécurité  informatique de type pare-feu et d’une solution de contrôle des flux de navigation internet à son nouveau siège à Yaoundé.

Délai : 12 décembre 2016 à 15h.

5-      Organisation africaine de la Propriété intellectuelle

Avis d’appels d’Offres Public en vue du choix d’une entreprise chargée de la fourniture et l’installation d’un système de conférence et traduction simultanée pour son nouveau siège à Yaoundé.

Délai : 12 décembre 2016 à 14h30.

 

Source: Cameroon Tribune

Veille AGRIBUSINESS, AGROALIMENTAIRE, FINANCE CAMEROUN 29/11/16

 

NB:  Pour obtenir plus d’informations, dans divers domaines et de manière régulière,  cliquez ici:  ou appelez-nous: 674067417.

AGRIBUSINESS

AGROALIMENTAIRE

 

Le Centre technique de l’agroalimentaire est un outil de compétitive

Jacquis Kemleu Tchabgou,

Jacquis Kemleu Tchabgou

Dans une interview le président du Comité d’orientation du Centre technique de l’industrie agroalimentaire (CTA), par ailleurs secrétaire général de l’association des raffineurs des oléagineux du Cameroun (ASROC) parle des enjeux de la mise sur pied de cette structure privée. Pour Jacquis Kemleu Tchabgou, le Cta (opérationnel depuis le 23 novembre 2016) vient à point nommé et entrainera très bientôt la mise en route d’un Groupement d’intérêt économique (GIE). Du coup, la qualité des produits des 8 branches de l’agroalimentaire sera améliorée grâce à des essais et analyses et l’application des normes facilitera les échanges dans un contexte marqué par l’entrée en vigueur des APE.

Le Quotidien de l’Economie

 

 

AGRICULTURE

 

Comment relever le café « made in Africa » ?

L’Organisation interafricaine du café (OIAC) que dirige Frederick Kawuma, a ouvert ses assemblées annuelles 2016 (conférence scientifique sur le Café, 4e symposium du café africain et la 56e assemblée générale annuelle) hier à Yaoundé par la conférence scientifique, ponctuée d’échanges d’expériences et de revues stratégiques. Ces assemblées regroupant les 25 pays de l’Oiac, visent à donner à l’Afrique toutes ses chances afin de reconstituer son potentiel productif et de redevenir un leader de ce marché.  La production de café en Afrique est passée de 32% en 1970 à 12% en 2015. Le paysan africain produit en moyenne 500 kg à l’hectare pendant que le vietnamien ou le brésilien produit deux tonnes sur le même espace. Il faut encore produire 35 millions de tonnes (essentiellement du café Robusta) pour satisfaire la demande mondiale  actuelles estimée à 175 millions de tonnes.

Cameroon tribune

 

 

 

 

GREEN BUSINESS

Greenpeace Afrique conteste l’audit du Minfof au sujet de CCT

L’Ong Greenpeace Afrique émet des réserves sur le rapport d’audit mené en juin et juillet 2016 par le ministère des Forêts et de la faune selon lequel l’ensemble des bois exportés en 2015 par la société camerounaise Compagnie de Commerce et de Transport (CCT) ne peuvent être  qualifiés d’illégaux. Pour  l’Ong, les données 2016 y sont absentes et non justifiées. De plus, le rapport ne signale rien des sociétés SFC, Amougou Aboui contrairement à leurs sanctions mentionnées dans « le sommier des infractions 2016 ». Il n’enquête pas aussi sur les sociétés Sibois et La Socamba sur le fallacieux motif que la plupart de leurs titres n’étaient pas opérationnels. Tout ceci s’ajoute à la présomption d’illégalité dans le bois exporté par CCT pour amener Greenpeace Afrique à souligner la nécessité de la mise en place d’un système indépendant de suivi des réglementations forestières. Celui-ci permettrait crédibiliser les enquêtes sur le terrain menées par le Minfof et de promouvoir le processus d’accord de partenariat volontaire.

Le Quotidien de l’Economie

Les limites de la gestion de la Rfa décentralisée au Cameroun

Une étude pilote menée par l’Association Forêts et développement rural (Foder)  de la gestion de Redevance forestière annuelle (Rfa) dans cinq communes forestières du pays entre 2008 et 2014 met en exergue les limites de la gouvernance forestière au Cameroun. Aucune de ces cinq communes n’a reçu la totalité des ressources de la Rfa durant la période. Le retard de paiement et réseaux de faux titres de paiement, la délivrance des historiques de paiement de la Rfa dans une opacité et l’absence de contrôle de la gestion de la Rfa décentralisée sont des problèmes auxquels il faut apporter des mesures urgentes de correction.

Le Quotidien de l’Economie

 

 

 

 

ENVIRONNEMENT

Plus de 50% d’éléphants disparus au Cameroun depuis 2000

Les résultats de trois inventaires réalisés en 2014 et 2015 par le Fonds mondial pour la nature (Wwf) en partenariat avec le ministère de la Forêt et de la faune révèlent une réduction de 50% des éléphants à Lobeke depuis 2000 dans la région de l’Est, de plus de 75% dans le Tridom et une disparition de 10% dans le parc de Boumba Beki. Dans la zone de Campo Ma’an au Sud, l’on note une réduction de 10%.  Les facteurs  de cette disparition sont multiples notamment la forte demande des pays asiatiques de l’ivoire,  l’intensification de la circulation des armes AK47 suite aux instabilités aux frontières,  les faiblesses institutionnels de surveillance et d’encadrement des communautés sur la gestion des faunes. L’Etat camerounais à travers les ministres de la défense et de la forêt entend mieux équiper les éco gardes pour limiter les destructions massives des éléphants.

Mutations

Des ressources supplémentaires pour l’environnement en 2017

Dans le projet de budget 2017, l’on note l’augmentation de 1,658 milliard de Fcfa du budget du ministère de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développent durable. Ce budget total de 9,171 milliards devrait être réparti en quatre programmes : le programme de lutte contre la désertification et les changements climatiques avec en prime, la réduction de la dégradation des terres et de promouvoir les mesures de résilience, d’atténuation et d’adaptation aux effets de changements climatiques ;  l’opération « Sahel vert » avec la restauration de 1750 ha de terres dégradées à l’Extrême-Nord et la mise en terre de 210 000 plants ;  le programme de gestion durable de la biodiversité. Dans le cadre de la lutte contre les pollutions, le département envisage la dématérialisation des procédures du commerce extérieur et un appui technique et financier à l’aménagement d’une décharge à Mbankomo.

Cameroon tribune

 

 

BANQUES & FINANCES

 

Commerce

 

Les investisseurs  du Sud à l’école de l’émergence

Les investisseurs du sud viennent d’être édifiés sur les innovations de la loi du 18 avril 2013 fixant incitations à l’investissement privé en République du Cameroun sous l’égide de l’Agence de promotion des investissements (Api).  L’objectif de l’atelier d’Ebolowa était de permettre à ces investisseurs d’être au même niveau d’information que leurs homologues des régions du Centre et du Littoral, notamment sur les implications fiscalo-douanières contenues dans la loi.

Mutations

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 appels d'offres

APPELS D’OFFRES

1-      Ministère des Forêts et de la Faune

Avis d’Appel International à Manifestation d’Intérêt n° 181/AAIMI/MINFOF/SG/DAG/SDBM/SMA/16 du 14 novembre 2016 relatif au recrutement d’une organisation non gouvernementale (ONG) pour l’appui à la gestion du parc national de la Bénoué.

 

:

2-      Ministère de l’Eau et de l’Energie

Avis de Manifestation d’Interêt n°0148/AMI/16/AMI/MINEE/SG/DEL du 21 novembre 2016 pour la pré-qualification des Bureaux d’études techniques (BET) en vue d’assurer la maîtrise d’œuvre complète de construction de deux lignes monoternes 225 KV Nkongsamba-Bafoussam, Yaoundé-Abong Mbang et des ouvrages connexes.

Délai : 19 décembre 2016.

 

3-      Parc national de matériel de génie civil

Avis de consultation pour une demande de cotation n°001/DC/MATG/DG/CIPM/2016 du 07 novembre 2016 pour la surveillance et le gardiennage des installations du Matgénie à Yaoundé.

Délai : 27 décembre 2016 à 12 heures.

4-      CDC

Tender Notice Open International Invitation to tender n° 019/cdc/GBM/IT/16 for the supply of 500,000 vitro plantlets for CDC Group Banana Departement of 21/11/16.

Deadline: 23/01/17 at 2 pm.

 

5-      Ministère des Marches publics

Avis d’Appel d’Offres National Ouvert n° 17/AONO/MINMAO/DR-OU/BTOS/CDPM/16 du 21 novembre 2016 (en procédure d’urgence) pour l’acquisition du véhicule de fonction du maire de la commune rurale de Galim, département des Bamboutos.

Délai : 13 décembre 2016.

 

6-      Fondation pour l’environnement et le développement au Cameroun

Avis d’Appel à Propositions n°002/16/FEDEC/DIR du 28 novembre 2016 relatif à la sélection d’une organisation pour faciliter la mise en œuvre du plan de gestion environnemental du pipeline Tchad Cameroun dans le parc national de Mbam-Ndjerem.

Délai :  13 décembre 2016 à 16h.

NB:  Pour obtenir plus d’informations, dans divers domaines et de manière régulière,  cliquez ici:  ou appelez-nous: 674067417.

Source: Cameroon Tribune

Veille ECONOMIE-CAMEROUN 28 NOVEMBRE 2016

 

NB:  Pour obtenir plus d’informations, dans divers domaines et de manière régulière,  cliquez ici:  ou appelez-nous: 674067417.

AGRIBUSINESS

 

 

AGRICULTURE

 

SECTEUR PRIMAIRE

Le Cameroun dépendant du secteur primaire en 2015

D’après les balances des paiements sectorielles de 2015, le secteur agricole du Cameroun a un solde courant excédentaire de 926,9 milliards de Fcfa en 2015, en augmentation de 270,6 milliards Fcfa par rapport à l’excédent de 656,3 milliards de 2014. Cette croissance découle notamment de l’exportation des matières premières agricoles telles que le cacao (62,7% pour se situer à 454,3 milliards  Fcfa) et le coton brut (croissance de 23,3% pour un chiffre de 98 milliards de Fcfa). Le solde global de l’exploitation forestière est excédentaire de 256,6 milliards Fcfa. Par ailleurs, le secteur des hydrocarbures a rapporté au Cameroun un excédent de 763,6 milliards de Fcfa en dépit de la baisse de 184,8 milliards de fcfa. Le transport quant à lui, a un solde global de 96,8 milliards de Fcfa, malgré la baisse de 20 milliards de Fcfa.

Le Quotidien de l’Economie

Le Directeur général de la Caplame suspendu

Une nouvelle crise secoue la société coopérative agricole des planteurs de la Menoua (Caplame). Cette organisation basée à Dschang vient de voir son directeur Simon Pierre Demanou en poste depuis 2012, suspendu pour faute de gestion, de même que son conseil d’administration. Gabriel Sonfack devra conduire le comité provisoire jusqu’au prochain Conseil d’administration en 2017.

Le jour

 

 

 

 

GREEN BUSINESS

Utiliser avec maîtrise les produits phytosanitaires

Un séminaire de formation des journalistes a eu lieu du 16  au 17 novembre 2016 à la chambre d’agriculture de Yaoundé. Organisé par l’association révolution verte, l’objectif du séminaire était de sensibiliser sur l’usage avec maitrise des produits phytosanitaires.  Les hommes de médias ont ainsi eu des connaissances sur ces produits, leur commercialisation par les opérateurs agrées, leur utilisation et leurs risques.

Mutations

 

 

 

BANQUES & FINANCES

 

Commerce

La loi 2015  sur les activités commerciales inquiète le Gicam

Les patrons d’entreprises ont tenu à soulever leurs préoccupations au ministre du commerce  mercredi dernier au siège du Gicam à l’occasion du diner-débat relativement à la loi 2015/018 du 21 décembre 2015 régissant les activités commerciales au Cameroun. Pour Philippe Tagne Noubissi, directeur général de Dovv Cameroun, cette loi est davantage répressive que régulatrice. L’article 68 interdisant notamment la vente des produits d’occasion par les établissements de vente de produits neufs, inquiète aussi. Le Syndicat des commerçants et détaillants du wouri (Sycodew) critique aussi le fait que la loi accorde aux grossistes de mener aussi des activités réservée aux détaillants.

Le Quotidien de l’Economie

36 pays africains s’orientent vers une harmonisation des normes de qualité

La 55e assise du Conseil de l’organisation régionale africaine de normalisation (ARSO) s’est tenue du 23 au 25 novembre 2016 à Douala dans le but de faciliter le commerce et les échanges entre les 36 pays membres de ce conseil à la lumière du plan stratégique 2017-2022.

Le Quotidien de l’Economie

Résultats mitigés de l’ AGOA au Cameroun

16 ans après la signature de l’African Growth and Opportunity Act (AGOA) en 2000, les résultats restent mitigés pour le Cameroun. En effet, selon les chiffres de la Chambre de commerce, de l’industrie des mines et de l’artisanat (Ccima) seuls 600 des 6400 produits exportables vers les Etats-Unis d’Amérique, le sont effectivement. En outre, seuls 6 des produits exportés ont franchis la barre de 500 millions de Fcfa. C’est ainsi qu’un séminaire est organisé à Douala par la Ccima et l’Usaid Trade and investment Hub dans le but de montrer aux opérateurs économiques  comment profiter au maximum de celle loi USA-Afrique.

Le Quotidien de l’Economie

 

Dovv a dépensé 14,5 millions de FCFA en achat de petite monnaie en 2015

Philippe Tagne Noubisi, Directeur Général des Supermarchés Dovv au Cameroun a formulé plusieurs doléances à l’endroit du ministre du Commerce afin qu’il prenne des mesures qui s’imposent. En effet, le problème de rareté de monnaie a été soulevé et les multiples transactions routières : «de Douala à Yaoundé, nos camions de marchandises subissent 19 contrôles… »  a-t-il dit, avant de révéler avoir dépensé 14,5 millions de FCFA pour l’achat de la petite monnaie. Selon lui, cette somme aurait pu permettre de créer 34 emplois permanents.

Cameroon-info.net

 

Janvier Litse promu à la BAD

Le camerounais Janvier Litse devient directeur général de la Banque régionale de développement et de prestations de services pour l’Afrique de l’Ouest dès le 1er décembre 2016, à la suite de sa nomination par la Banque africaine de développement. Il cumule 24 ans d’expériences au sein de la BAD. Au moment de cette promotion, il est vice-président des opérations par intérim.

Le jour

 

 

 

TRANSACTION

Le Cameroun est dans le Top 10 des pays avec forte pression fiscale

Le  rapport de Pricewater-house Coopers et de la Banque mondiale a classé le Cameroun 44e sur 53 pays en Afrique avec un taux de pression fiscale qui atteint jusqu’à 57,7% du résultat commercial réalisé par les entreprises. Ce classement de prend en compte des impôts annuels et cotisations obligatoires des moyennes des entreprises.

Le jour

 

 

 

APPELS D’OFFRES (source cameroon tribune de vendredi 25 novembre 2016)

1-      CARFAD

Avis d’Appel à candidature n°03/ADC/CARFAD/ENRTP-UE/2016 du 21 novembre 2016 pour le recrutement d’un chargé des opérations, un comptable-caissier et un menuisier en vue d’assurer la relève dans le cadre du projet « Accompagnement des forêts communautaires de la Kadey dans le processus d’obtention des certificats de légalité et de commercialisation du bois »

Délai : 10 jours après publication.

2-      Autonomous Sinking Fund

Open National Tender n° 18000/cipm/2016 of the 18th November 2016 to cover the staff of the Autonomous Sinking Fund for the subscription of Health Insurance Policies, Funeral expenses, medical Evacuation and individual Accidents.

Closure: not later than the 27th of December 2016 at 2 p.m.

3-      Cameroon –African Developpement Bank Cooperation (Minister of Posts and Telecommuncations)

Call for Expression of Interest n° 052/AMI/MPT/SG/DIR/CEP-CAB/2016 of the 17th November 2017 for the External Audit of the CAB Project Accounts for the financial years closing on 31 December 2016, 2017 and 2018.

Closure: not later than the 15th December 2016 at 12 noon.

4-      Coopération Cameroun-Banque africaine de développement-Ministère des Postes et Télécommunications-projet dorsale à fibre optique d’Afrique centrale

Avis à Manifestation d’Intérêt n° 048/AMI/MPT/SG/DIR/UCP-CAB/2016 du 17 novembre 2016 pour le recrutement d’un consultant en vue de la réalisation d’une étude de faisabilité sur la mise en place d’un technopole TIC au Cameroun

Délai : le 27 décembre 2016 à 12h.

5-      Coopération Cameroun-Banque africaine de développement-Ministère des Postes et Télécommunications-projet dorsale à fibre optique d’Afrique centrale

Avis à Manifestation d’Intérêt n° 049/AMI/MPT/SG/DIR/UCP-CAB/2016 du 17 novembre 2016 en vue de l’élaboration d’une étude sur la conception et la mise en œuvre de programmes de formation pour les centres de promotion de la femme et de la famille (CPFF)

Délai : 27 décembre 2016 à 12h.

6-      Coopération Cameroun-Banque africaine de développement-Ministère des Postes et Télécommunications-projet dorsale à fibre optique d’Afrique centrale

Avis à Manifestation d’Intérêt n° 050/AMI/MPT/SG/DIR/UCP-CAB/2016 du 17 novembre 2016 en vue de la réalisation d’une étude de faisabilité sur la mise en œuvre de services financiers mobiles au Cameroun

Délai : 27 novembre 2016 à 12h.

7-      Coopération Cameroun-Banque africaine de développement-Ministère des Postes et Télécommunications-projet dorsale à fibre optique d’Afrique centrale

Avis à Manifestation d’Intérêt n° 051/AMI/MPT/SG/DIR/UCP-CAB/2016 du 17 novembre 2016 en vue de la réalisation d’une étude relative à la régulation de l(accès ouvert au Cameroun

Délai : 27 novembre 2016 à 12h.

8-      Ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire

Avis à Sollicitation d’Intérêt, Services de consultants  Audit des comptes pour mission 2 relative à l’audit des comptes des projets suivants financés par  la Banque mondiale : « projet de réforme et de transmission de l’électricité, projet filets sociaux du Cameroun (PFS), Projet national relatif à la réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation de la forêt(REDD), Programme national de développement participatif-phase III (PNDP)

Délai : 14 jours à partir de la date de publication.

 

9-      Ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire

Avis à Sollicitation des Manifestations d’Intérêt n° 005/ASMI/MINEPAT/CTS/PFS/2016 du 21 novembre 2016 pour le recrutement d’un consultant individuel chargé d’appuyer la mise en œuvre des activités d’accompagnement dans quelques communes pour la phase 2 du cycle 1 des transferts monétaires du projet filets sociaux développement du capital humain IDA Crédit 5224-CM

Délai : 8 décembre 2016 à 12h.

10 – Ministère des Marchés publics

Avis d’Appel d’Offres national Ouvert n°40-007/AAONO/PR/MINMAP/DREN/CRPM-AG/2016 du 18 novembre 2016 en procédure d’urgence pour la fourniture de quatre motopompes et accessoires pour le périmètre irrigué de Makary.

Délai : 07  décembre 2016 à 9h.

11– Ministère des Marchés publics

Avis d’Appel d’Offres national Ouvert n°40-007/AAONO/PR/MINMAP/DREN/CRPM-AG/2016 du 18 novembre 2016 en procédure d’urgence pour la réalisation de neuf forages équipés et deux forages pastoraux à l’énergie solaire dans certaines localités de la région de l’Extrême-Nord

Délai : 07 décembre 2016 à 9h.

12- Avis d’Appel d’Offres national AAONO n° 003/4805/2016

  1. Fourniture des kits non alimentaires, 2. Fournitures des sémences et outils agricoles.

13-          Ministère des Travaux publics

Avis à Manifestation d’Intérêt n°111/AMI/MINTP/SG/DGET/CEL BAD-BM/SPM/2016 du 8 /11/2016. Titre du projet : Programme d’Appui au secteur des transports, phase1 aménagement de la route Batchenga-Ntui-Yoko-Lena. Services de consultants pour la composante « Appui au développement urbain » : étude de faisabilité en vue de la création des agences d’urbanisme à Yaoundé et à Douala-secteur : transport.

Délai : 13 décembre 2016 à 15h.

14-

10-  Ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire

Avis à Sollicitation des Manifestations d’Intérêt –Services de consultants. « Audit des comptes pour la mission 3 relative à l’audit des comptes des projets suivants financés par la Banque mondiale : projet de développement du secteur du transport, projet de conservation et d’utilisation durable de la forêt Ngoyla Mintom, projet d’urgence de lutte contre les inondations(PULCI), projet d’investissement et de développement des marchés agricoles (PIDMA) »

Délai : au plus tard 14 jours à partir de la date de publication.

NB:  Pour obtenir plus d’informations, dans divers domaines et de manière régulière,  cliquez ici:  ou appelez-nous: 674067417.

 

Veille

 NB:  Pour obtenir plus d’informations, dans divers domaines et de manière régulière,  cliquez ici:  ou appelez-nous: 674067417.

 

TRANSPORT

 

Transport urbain de masse: comprendre la gestion de la société TIC Le Bus

LE BUS

Au lancement de la société Le Bus en 2006, les investisseurs américains tablaient sur une flotte de 47 bus, et la création de 500 postes de travail, avec un capital de 6 milliards de FCFA. La Communauté Urbaine de Yaoundé (CUY), la Caisse Nationale de Stabilisation des prix des Hydrocarbures (CSPH) et de la Chambre de Commerce d’Industries, des Mines et de l’Artisanat étaient partie prenante dans la gestion au point qu’en 2010 par exemple, l’État s’est retrouvé actionnaire majoritaire avec 54% des parts du capital. Gilbert Tsimi Evouna, le Délégué du Gouvernement auprès de la CUY, a alors été porté au poste de Président du Conseil d’Administration de Le Bus. Pourtant, au départ, les partenaires américains détenaient 66% des parts contre 34% pour le Cameroun. L’achat de bus et seconde main et le détournement du carburant ont contribué à la faillite de Le Bus.  Sera-t-il le cas pour La Société de Transport et d’Equipements Collectifs de Yaoundé (STECY) qui entrera en service dans les prochains jours à Yaoundé avec 150 bus? Nous y reviendrons…

Cameroun-info.net

 

AGRO-ALIMENTAIRE

Vers la hausse des prix des boissons gazeuses ?

Les sources d’approvisionnement des boissons gazeuses prolifèrent en direction des marchés camerounais, à l’instar du marché Mboppi à Douala. Parmi ces sources, plusieurs sont issues de la contrebande et de la contrefaçon ; toute chose qui entraîne une concurrence déloyale au préjudice des entreprises locales. Ainsi, le gouvernement camerounais entend assainir le secteur de la distribution des boissons gazeuses à travers le projet de loi des finances 2017 notamment par l’augmentation des prix.

Indices

Le whisky en sachet continue ses ravages

Le 12 septembre 2016 devait marquer la fin du sursis de deux ans accordé aux producteurs de whisky en sachet pour écouler leurs stocks. Le 12 septembre 2014 a eu lieu la signature d’un arrêté conjoint des ministres des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique (MINMIDT), du Commerce et de la Santé Publique, rendant d’application obligatoire la norme sur les boissons spiritueuses, selon laquelle, «les boissons spiritueuses doivent être conditionnées dans des récipients autres que les sachets ou les bouteilles en plastiques. Les récipients doivent être fabriqués avec des matériaux sans danger et convenant à l’usage auquel ils sont destinés. Ils ne doivent transmettre aux produits aucune substance toxique ni aucune odeur ou saveur indésirable». Or, une enquête conduite par l’Agence des Normes et de la Qualité (ANOR) entre 2013 et 2014 a établi que le taux d’alcool dans ces boissons n’est pas respecté. Les Camerounais consomment des boissons dont le taux d’alcool dépasse les 40%. Plus graves, des analyses en laboratoire ont révélé que les fabricants utilisaient comme matière première le méthanol au lieu de l’éthanol.

Cameroun-info.net

 

 

 

 

BANQUES & FINANCES

 

MARCHE

Le commerce en promotion au Maroc

La 11e conférence mondiale du réseau des organismes de promotion du commerce (OPC) s’est ouverte hier 24 novembre à Marrakech au Maroc pour deux jours. Placée sous le haut patronage de sa Majesté le roi Mohammed VI, cette conférence sur le thème : « aller de l’avant : avenir de la promotion du commerce et des investissements » réunie plus de 150 représentants des OPC, dont 50 africains. Notons que Samuel Moli, président du Centre national de promotion des échanges y représente le Cameroun.

Cameroon Tribune

Des financements pour développer les industries

L’industrie joue un rôle important pour le développement de l’économie. C’est dans ce sillage que s’est célébrée la 27e édition de la journée de l‘industrialisation en Afrique  le 20 novembre dernier sur le thème : « financer l’industrialisation en Afrique : défis et stratégies gagnantes ». Des initiatives sont prises au Cameroun dans ce sens, notamment des mesures incitatives permettant la transformation d’au moins 15% des matières premières dans le secteur des mines et de l’agriculture.

Cameroon Tribune

 

 

ASSURANCE

Malversation financière à Saham Assurance ?

Saham Assurance et son agent général Colina Cameroun semblent être encore en mésentente au sujet d’un montant de 32 710 173 fcfa, réclamation par M. Théophile Moulong, directeur général de Colina Cameroun de la quote-part de cette filiale camerounaise dans son payement de fin de carrière (IFS), montant jugé exorbitant au regard de son revenu net.

Indices

 

DEVISES

Scandale financier à la Bicec : Interface et Martin Nyamsi, Boucs-émissaires ?

Suite au détournement de plus de 50 milliards de Fcfa à la Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (Bicec) et qui a vu Innocent Ondoa Nkou, ex-directeur général adjoint (DG-A) et autres, écroués le 8 août 2016 à la prison centrale de Douala, la maison-mère française BCPE, veut en savoir davantage.  C’est dans ce cadre qu’Interface et son Directeur général interpelés, ne pourraient être, en réalité, que des boucs-émissaires. Ainsi, les magistrats camerounais devraient faire davantage preuve d’indépendance pour établir les responsabilités des règlements ayant aboutis sur de nombreux règlements non justifiés en faveur d’Interface de 2003 à 2016 pour un montant de 51,7 milliards de Fcfa.

Indices

La banque of Afica (BOA) obtient son agrément au Cameroun

La Banque of Africa, groupe marocain sera la 15e institution bancaire privée au Cameroun. Elle a obtenu son agrément de la Cobac. Son Directeur général Amine Bouabid entend booster les échanges les produits manufacturés marocains sur le marché de l’espace économique de l’Afrique centrale via le Cameroun. Cette banque qui se dotera d’un capital de 10 milliards, emboite donc le pas à Attijariwafa Bank (par la SCB Société camerounaise de Banque-crédit-lyonnais) et la banque centrale populaire du Maroc (par Banque atlantique), toutes originaires du royaume chérifien.

Indices

 

TRANSACTION

Le Cameroun enregistre une baisse de 32% sur son déficit commercial

Sur la base des statistiques de la douane camerounaise et révélées par le Comité technique national de la balance des paiements du ministère des Finances, une baisse de 32% du déficit commercial sur les 9 premiers mois de l’année 2016 a été observée. Les recettes d’exportation ont baissé de 20% tandis que les dépenses d’importation ont connu une chute de 24%.

Indices

Diminution en vue de 25% de l’impôt sur les bénéfices pour les sociétés cotées à la DSX

Dans le projet de loi de finances 2017 au Cameroun, en cours d’examen à l’Assemblée nationale, il est prévu une diminution de l’impôt sur le bénéfice de l’ordre de 25% sur 3 ans pour les sociétés émettant des titres sur le marché obligataire de la Bourse des valeurs mobilières de Douala (DSX).

Indices

Le Cameroun garde la vice-présidence Afrique de l’AIVP

Cyrus Ngo’o, directeur général du Port en eau profonde de Kribi, succède à Etoundi Oyono (décédé) à la vice-présidence Afrique de l’Association internationale villes et ports (AIVP) depuis le 15 novembre 2016 à Paris. Cyrus Ngo’o entend poursuivre le développement du réseau des adhérents de cette organisation africaine qui rassemble, depuis 30 ans, presque tous les acteurs, publics et privés du développement des villes portuaires. L’Aivp compte 185 organismes membres dans 44 pays.

Mutations

 

 

APPELS D’OFFRESappels d'offres

1-      CARFAD

Avis d’Appel à candidature n°03/ADC/CARFAD/ENRTP-UE/2016 du 21 novembre 2016 pour le recrutement d’un chargé des opérations, un comptable-caissier et un menuisier en vue d’assurer la relève dans le cadre du projet « Accompagnement des forêts communautaires de la Kadey dans le processus d’obtention des certificats de légalité et de commercialisation du bois »

Délai : 10 jours après publication.

2-      Autonomous Sinking Fund

Open National Tender n° 18000/cipm/2016 of the 18th November 2016 to cover the staff of the Autonomous Sinking Fund for the subscription of Health Insurance Policies, Funeral expenses, medical Evacuation and individual Accidents.

Closure: not later than the 27th of December 2016 at 2 p.m.

3-      Cameroon –African Developpement Bank Cooperation (Minister of Posts and Telecommuncations)

Call for Expression of Interest n° 052/AMI/MPT/SG/DIR/CEP-CAB/2016 of the 17th November 2017 for the External Audit of the CAB Project Accounts for the financial years closing on 31 December 2016, 2017 and 2018.

Closure: not later than the 15th December 2016 at 12 noon.

4-      Coopération Cameroun-Banque africaine de développement-Ministère des Postes et Télécommunications-projet dorsale à fibre optique d’Afrique centrale

Avis à Manifestation d’Intérêt n° 048/AMI/MPT/SG/DIR/UCP-CAB/2016 du 17 novembre 2016 pour le recrutement d’un consultant en vue de la réalisation d’une étude de faisabilité sur la mise en place d’un technopole TIC au Cameroun

Délai : le 27 décembre 2016 à 12h.

5-      Coopération Cameroun-Banque africaine de développement-Ministère des Postes et Télécommunications-projet dorsale à fibre optique d’Afrique centrale

Avis à Manifestation d’Intérêt n° 049/AMI/MPT/SG/DIR/UCP-CAB/2016 du 17 novembre 2016 en vue de l’élaboration d’une étude sur la conception et la mise en œuvre de programmes de formation pour les centres de promotion de la femme et de la famille (CPFF)

Délai : 27 décembre 2016 à 12h.

6-      Coopération Cameroun-Banque africaine de développement-Ministère des Postes et Télécommunications-projet dorsale à fibre optique d’Afrique centrale

Avis à Manifestation d’Intérêt n° 050/AMI/MPT/SG/DIR/UCP-CAB/2016 du 17 novembre 2016 en vue de la réalisation d’une étude de faisabilité sur la mise en œuvre de services financiers mobiles au Cameroun

Délai : 27 novembre 2016 à 12h.

7-      Coopération Cameroun-Banque africaine de développement-Ministère des Postes et Télécommunications-projet dorsale à fibre optique d’Afrique centrale

Avis à Manifestation d’Intérêt n° 051/AMI/MPT/SG/DIR/UCP-CAB/2016 du 17 novembre 2016 en vue de la réalisation d’une étude relative à la régulation de l(accès ouvert au Cameroun

Délai : 27 novembre 2016 à 12h.

8-      Ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire

Avis à Sollicitation d’Intérêt, Services de consultants  Audit des comptes pour mission 2 relative à l’audit des comptes des projets suivants financés par  la Banque mondiale : « projet de réforme et de transmission de l’électricité, projet filets sociaux du Cameroun (PFS), Projet national relatif à la réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation de la forêt(REDD), Programme national de développement participatif-phase III (PNDP)

Délai : 14 jours à partir de la date de publication.

 

9-      Ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire

Avis à Sollicitation des Manifestations d’Intérêt n° 005/ASMI/MINEPAT/CTS/PFS/2016 du 21 novembre 2016 pour le recrutement d’un consultant individuel chargé d’appuyer la mise en œuvre des activités d’accompagnement dans quelques communes pour la phase 2 du cycle 1 des transferts monétaires du projet filets sociaux développement du capital humain IDA Crédit 5224-CM

Délai : 8 décembre 2016 à 12h.

10 – Ministère des Marchés publics

Avis d’Appel d’Offres national Ouvert n°40-007/AAONO/PR/MINMAP/DREN/CRPM-AG/2016 du 18 novembre 2016 en procédure d’urgence pour la fourniture de quatre motopompes et accessoires pour le périmètre irrigué de Makary.

Délai : 07  décembre 2016 à 9h.

11– Ministère des Marchés publics

Avis d’Appel d’Offres national Ouvert n°40-007/AAONO/PR/MINMAP/DREN/CRPM-AG/2016 du 18 novembre 2016 en procédure d’urgence pour la réalisation de neuf forages équipés et deux forages pastoraux à l’énergie solaire dans certaines localités de la région de l’Extrême-Nord

Délai : 07 décembre 2016 à 9h.

12- Avis d’Appel d’Offres national AAONO n° 003/4805/2016

  1. Fourniture des kits non alimentaires, 2. Fournitures des sémences et outils agricoles.

13-          Ministère des Travaux publics

Avis à Manifestation d’Intérêt n°111/AMI/MINTP/SG/DGET/CEL BAD-BM/SPM/2016 du 8 /11/2016. Titre du projet : Programme d’Appui au secteur des transports, phase1 aménagement de la route Batchenga-Ntui-Yoko-Lena. Services de consultants pour la composante « Appui au développement urbain » : étude de faisabilité en vue de la création des agences d’urbanisme à Yaoundé et à Douala-secteur : transport.

Délai : 13 décembre 2016 à 15h.

10-  Ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire

Avis à Sollicitation des Manifestations d’Intérêt –Services de consultants. « Audit des comptes pour la mission 3 relative à l’audit des comptes des projets suivants financés par la Banque mondiale : projet de développement du secteur du transport, projet de conservation et d’utilisation durable de la forêt Ngoyla Mintom, projet d’urgence de lutte contre les inondations(PULCI), projet d’investissement et de développement des marchés agricoles (PIDMA) »

Délai : au plus tard 14 jours à partir de la date de publication.

 

NB:  Pour obtenir plus d’informations, dans divers domaines et de manière régulière,  cliquez ici:  ou appelez-nous: 674067417.

Veille BANQUE, FINANCE, AGRO-BUSINESS CAMEROUN 24 novembre 2016

NB:  Pour obtenir plus d’informations, dans divers domaines et de manière régulière,  cliquez ici:  ou appelez-nous: 674067417.
AGRIBUSINESS

AGRO-ALIMENTAIRE

made in cameroon

Le  développement du « made in Cameroon »

Les produits locaux camerounais doivent de plus en plus être visibles à l’international : le poivre blanc de Penja, l’ananas de Bafia, l’avocat de Mbouda, le miel d’Oku. Ceci passe par le respect des normes de qualité, le bon conditionnement, la certification et la promotion. Seuls le poivre blanc de Penja et le miel d’Oku bénéficient d’une reconnaissance internationale. C’est pour cela qu’est très attendu la mise en œuvre du projet d’élargissement de la gamme des produits locaux à labéliser avec l’appui financier de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle.

Cameroon tribune

Le Centre technique de l’industrie agroalimentaire voit le jour

L’assemblée générale du centre technique de l’industrie agroalimentaire (CTA) s’est ouverte mardi dernier à Douala. C’était sous la présidence du directeur des affaires générales au Minepat. Le CTA est un outil que le gouvernement met en place pour accompagner les entreprises au plus près dans la connaissance de la transformation en vue de l’atteinte des objectifs du Dsce.

Le Quotidien de l’Economie

 

 

AGRICULTURE

Des centres d’excellence en cacao-café

Depuis quelques années au Cameroun, des coopératives se multiplient dans les bassins de production du cacao et du café. Le Conseil interprofessionnel du cacao et du café participe à implanter plusieurs centres d’excellence de traitement post-récoltes du cacao (avec une unité de fermentation et de séchage). Pour le décollage véritable de la filière, d’autres challenges sont encore attendus notamment la mise sur pied d’un cadre incitatif, la transformation locale, le rajeunissement de la force de production, la multiplication des partenariats public-privé.

Cameroon tribune

Coton : la piste des OGM

L’amélioration de la production de coton au a été facilitée par l’usage des engins mécaniques. Avec l’expérimentation en cours dans l’Extrême-Nord Cameroun de l’introduction de coton génétiquement modifié pour la modernisation de la coton-culture, comme c’est déjà le cas au Burkina Faso, les 250 000 tonnes actuellement produits par an seraient dopés. Les usines d’engrenage pour triturer le coton graine faciliteront l’atteinte de l’objectif de 600 000 tonnes d’ici 2015. Signalons qu’un programme de 15 milliards de Fcfa pour la modernisation de l’agriculture est aussi en cours.

 Cameroon tribune

Des nouvelles techniques pour la culture des céréales et tubercules

La filière des tubercules est en développement par l’usage des techniques telles que l’utilisation des sillons en lieu et place des buttes, la conservation des feuillages et constitution des magasins de stockage pour le marché. D’ici 2020, il est question de mettre en place des parcs de bois, des multiplicateurs des champs semenciers ou des pépinières certifiées. Les céréales quant à elles se dopent par la mise en place des semences améliorées et le renforcement de capacités des producteurs. Mais les infrastructures devraient suivre.

Cameroon tribune

Les opérateurs du secteur des fruits et légumes en conflit avec les Aéroports du Cameroun

Les opérateurs du secteur des fruits et légumes ont saisi leur ministère de tutelle et brandissent une menace d’un mouvement de contestation. Ils s’opposent à la décision  en vigueur depuis le mois de juin 2016, de payer 18 FCFA sur chaque cargaison avant embarquement fixé unilatéralement par les Aéroports du Cameroun (ADC) à en croire le vice-président de l’Association des exportateurs des fruits et légumes du Cameroun (RHORTICAM), Jean-Marie Sop. Notons que dans les aéroports, le secteur horticole représente plus de 80% du taux d’exportation.

Cameroon-info.net

 

 

ELEVAGE/PECHE

L’industrialisation de la filière bovine commence

2016 marque un tournant décisif dans le processus de modernisation de la filière bovine au Cameroun. Au moins cinq structures verront le jour en décembre prochain en plus des deux abattoirs construits à Yaoundé et à Ngaoundéré dans le cadre du Plan spécial d’urgence et de quatre mini-laiteries dans le cadre du programme PAPA/ADFL. Le volet formation évolue aussi avec le Limbe Nautical Arts and Fisheries Institute (Linafi) et l’Ecole des Sciences et de Médecine vétérinaire (Esmv).

Cameroon tribune

Techniques innovantes dans l’aviculture

Plusieurs aviculteurs  (sociétés EPA, Alivet, Socipael, Groupe Agrocam…) au Cameroun ont modernisé leur outil de production. Ils utilisent par exemple des cages en fer, compartimentés, au-dessus du sol, de sorte que les poules reçoivent de la nourriture et de l’eau  mécaniquement et que les déchets tombent directement dans un engin approprié. Les œufs pondus descendent directement dans un canal et sont recueillis au bout de la chaine. Les couvoirs sont utilisés. Les conditions de biosécurité sont garanties. La commercialisation est facilitée par le market intelligence.

Cameroon tribune

 

 

 

 

 

BANQUES & FINANCES

 

 

Comeci en difficultés et le crédit mutuel en fermeture

L’agence de crédit mutuel S.A. d’Akwa-Equipements à Douala est scellée depuis plus d’un mois suite à des rumeurs malveillantes et infondées ayant entrainées de fortes tensions de trésorerie, d’après la direction générale de l’Etablissement de microfinance (Emf). Ce tumulte se ressentait depuis 2014, année du décès du propriétaire. Gabriel Mbomgning l’actuel Pca semble ne pas s’entendre avec les autres gros actionnaires. La Compagnie équatoriale pour l’épargne et l’investissement (Comeci) de son côté, traverse une impasse depuis l’époque de l’ex-directeur général Lucas Samo, avec notamment le reproche de ses dirigeants actuels par la Cobac d’avoir violé certains ratios règlementaires. Ils ont accordé à certains membres du Conseil d’administration et aux personnels, une somme de crédits dépassant le plafond de 20% des fonds propres nets et à un seul administrateur des crédits dépassant 25% des fonds propres net. Le nouveau Dg Paul Tchoumtchoua se bat à avec son partenaire pour la stabilité de la Comeci. 50 employés ont déjà été licenciés.

Le jour

Le directeur de Microfinance Academy explique la faillite des Emf

David Kengne, directeur de  Microfinance Academy reconnait que la gestion d’une Emf est délicate ; mais, le fait qu’elle soit trop attachée à son promoteur et ajouté aux erreurs managériales précipite sa faillite. La responsabilité du gouvernement réside dans une meilleure régulation.  La solution à la faillite des emf, c’est le professionnalisme dans l’attribution des agréments et dans la gestion des promoteurs. La présence de la Cobac sur le terrain permettrait aussi une bonne évaluation périodique de l’emf.

Le jour

 

TRANSACTION

61 milliards d’échanges  commerciaux entre le Cameroun et le Maroc

D’après Ekoko Mukete, Vice-président de la chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat, les échanges commerciaux entre le Cameroun et le Maroc sont passés de 31,5 milliards de Fcfa en 2013 pour atteindre aujourd’hui près de 61,7 milliards de Fcfa. Le Cameroun y exporte principalement du bois, du coton, des bananes fraîches, du café, et du cacao. Il y importe papiers, cartons, machines et appareils électriques et des engrais. Les investissements marocains sont à plus de 43 milliards de Fcfa et concernent surtout l’eau et les services financiers. Marocains et camerounais veulent booster ces échanges à la faveur de la visite au Cameroun depuis le 21 novembre 2016 d’une mission de 13 entreprises marocaines.

Le Quotidien de l’Economie

Vers une augmentation de 2,5% de la taxe à l’exportation du bois en grumes

Dans le projet de loi de finances 2017 au Cameroun, en cours d’examen à l’Assemblée nationale, il est prévu une taxe sur l’exportation du bois en grumes soit 20% dès 2017. Selon les statistiques de l’Autorité portuaire nationale (APN) un volume global de 938 455 tonnes de billes de bois a été exporté en 2015.

Le quotidien de l’Economie

 

 NB:  Pour obtenir plus d’informations, dans divers domaines et de manière régulière,  cliquez ici:  ou appelez-nous: 674067417.

12345...21

cassandr26 |
bachconseil |
Fan des sims 2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Espace des Technologies de ...
| cookone
| BUILDING CONCEPT