Archives pour la catégorie Outils & Sources

L’ECOLE NORMALE SUPERIEURE DE MAROUA ET L’INSTITUT SUPERIEUR DU SAHEL ATTIRENT DE PLUS EN PLUS LES ETUDIANTS

Avec la création de ces deux grandes écoles en 2008 (E.N.S.) et en 2009 (I.S.S.), les choses changent progressivement à Maroua, la ville bouge et devient de plus en plus chère. De nombreuses constructions de mini-cités  sortent de terre. Mais, il est à noter que les bâtiments de ces écoles sont répartis dans toute la ville, en attendant l’achèvement des travaux de construction de l’université  à 8 kilomètres de Maroua.

Elles sont de plus en plus nombreuses ces personnes qui veulent fréquenter dans l’une de ces deux grandes écoles. Découvrons dans ce billet les différentes offres de formation de l’ Institut Supérieur du Sahel et de L’Ecole Normale Supérieure (ENS) de Maroua.

 

a. Institut Supérieur du Sahel: départements et débouchés

L’entrée se fait par voie de concours  pour les niveaux Baccalauréat et Licence.

L’institut prépare aux diplômes ci-après :

- Les diplômes Ingénieur des Travaux Licence professionnelle

– Les diplômes l’intérieur de conception/ Master Professionnelle

- Le diplôme de doctorat/ph.D.

DEPARTEMENTS DEBOUCHES
Energies Renouvelables Ingénieur en énergie solaire, énergie éolienne, biomasse auprès des collectivités territoriales, expert indépendant, chargé de mission dans les cabinets et bureaux d’étude, climatisation solaire, solaire photovoltaïque.
Agriculture, de l’élevage et des produits dérivés Ingénieur en agronomie (Bio agriculture), zootechniques, pisciculture (aquaculture), agroforesterie, industrie alimentaire, économie agricole, et agroalimentaire, domestication des plantes.
Traitement des matinaux, de l’architecture et de l’habitat Conception et fabrication des produits, topographie et urbanisme, ethno-bio-architecture
Informatiques et Télécommunications Génie Logiciel, Médias numériques, Outsourcing, Systèmes embarqués, téléphonie mobile, réseaux, automatismes.
Textile et de l’industrie de l’habillement Traitement du coton, filature, bonneterie
hydraulique et de la maîtrise des eaux Hydraulique rurale, technique d’irrigation.
Beaux-Arts et des Sciences du Patrimoine Conservation, restauration, fouilles archéologiques, muséologie, beaux-arts négro-africains, patrimoine matériel et immatériel.
Sciences Sociales pour le Développement Ingénieur éco-conseil chargé du développement durable dans les collectivités locales (communes, collectivités régionales), Volontaires, Manager dans les ONG, chargés de mission dans les cabinets et bureaux d’études, experts en encadrement et gestion des politiques territoriales de développement durable au sein des entreprises. etc
Sciences Environnementales Ingénieur en restauration des sols, biodiversité, biotope, agro- foresterie, jardin de case, études de terrasse, etc.

 

b.                       L’Ecole Normale Supérieure (ENS) de Maroua : départements et débouchés

L’admission se fait sur concours avec les diplômes suivants.

 

- Baccalauréat ou GCE A Level pour le 1er cycle;

 

- Licence ou bachelor pour le 2nd cycle.

 

L’Ecole Normale de Maroua  forme des :

 

- Professeurs des Collèges de l’Enseignement Général ( PCEG) ;

 

- Professeurs des Lycées et Collèges de l’Enseignement Général ( PLEG)

 

- Conseillers d’Orientation (CO);

 

- Professeurs des Ecoles Normales.

 

LES  13 DEPARTEMENTS SONT :

 

1. Département de Langues Etrangères (Allemand, Arabe, Chinois, Italien, Espagnol)

 

2. Département de Mathématiques

 

3. Département d’Informatique (Informatique fondamentale (1er et 2nd Cycle), TIC (2nd Cycle)

 

4. Département de Chimie

 

5. Département des Sciences Physiques

 

6. Département des Sciences de la Vie et de la Terre

 

7. Département d’Histoire

 

8. Département de Géographie

 

9. Département de Philosophie

 

10. Département des Sciences de l’Education

 

11. Département de Lettres Bilingues

 

12. Département de Langue Française et Littérature d’Expression Française

 

13. Département de Langue Anglaise et Littérature d’Expression Anglaise

 

Diplômes délivrés :

DIPEN (Diplôme des Professeurs d‘Enseignement Normal) I & II, DIPES (Diplôme des Professeurs d‘Enseignement Secondaire) I & II, DIPCO (Diplôme de Conseiller d’Orientation).

Pour les Master et les Doctorat/PhD, les modalités sont à définir selon l’Ecole Doctorale.

 

Les réseaux sociaux et le partage de l’information: les chiffres qui parlent!

Avec l’avènement du Web 2.0, les canaux habituels de partage d’ informations ont muté. Révolue l’époque où pour accéder à une information, il fallait  avoir forcement une presse , un poste de télévision ou un poste radio…

A présent, il faut compter avec les réseaux sociaux: facebook, tweeter, flickr,  coopol, linkedln,viadeo,myspace, friendfeed, foursquare, gowalla.

En effet ces réseaux sociaux qui se définissent comme  des sites  internet permettant à l’internaute de s’inscrire et d’y créer une carte d’identité virtuelle appelée le plus souvent « profil », sont devenus incontournables pour le partage des informations; d’ailleurs, les chiffrent en fournissent la preuve.

Selon Reuters Institute, dans une étude publiée cette année: »Reuters Institute Digital Report 2012« ,(lien: http://reutersinstitute.politics.ox.ac.uk/publications/risj-digital-report.html)  et portant sur l’usage de ces réseaux sociaux dont facebook, nous avons les chiffres suivants:

  • Les smartphones et les tablettes numériques deviennent de plus en plus présents dans la consultation de contenus d’actualité en ligne, avec plus d’un quart des américains et anglais qui accèdent chaque semaine aux actualités via mobile, et 32% pour les danois.
  • En Angleterre, 13% des personnes utilisent les mobiles comme première et principale support d’information.
  • Les allemands continuent à s’accrocher aux médias traditionnels et au format papier.
  • Les jeunes ont tendance à faire plus confiance aux médias sociaux pour s’informer qu’aux médias classiques ou encore à la recherche en ligne. Les pratiques s’inversent chez les adultes et les seniors.
  • 20% des résidents en Angleterre découvrent les actualités via les médias sociaux.
  • 55% des liens d’actualités sont partagés grâce à Facebook.

Les réseaux sociaux et le partage de l'information: les chiffres qui parlent! dans Outils & Sources Capture-d%E2%80%99%C3%A9cran-2012-07-10-%C3%A0-21.26.16-300x159

Capture-d%E2%80%99%C3%A9cran-2012-07-10-%C3%A0-21.27.13-300x213 coopol dans Tendances

news-300x222 Digital Report 2012

NB: ces statistiques et diagrammes sont relayés par Aref JDEY dans son blog : » Demain la veille »,       

Lien: http://www.demainlaveille.fr/2012/07/11/facebook-joue-un-role-clef-dans-la-decouverte-et-le-partage-des-actualites/.

Quelques entreprises spécialisées en énergie solaire au Cameroun

A la demande de l’un de nos lecteurs, nous avons fait une recherche succincte pour avoir les informations sur  les entreprises spécialisées  en énergie solaire  au Cameroun, notamment dans la commercialisation des plaques solaires et éoliennes. Ceci est ainsi provisoire et peut être complété progressivement.

 

Entreprise 2L Technologies SARL

intégrateur des solutions; énergie solaire ( générateurs, éclairage fonctionnel, et décoratif, chauffage, pompage), électricité; sécurité électrique.
Tel. 33 42 15 75. 99 95 35 25
Site web: http://www.2ltechnologies.com/
email: contact2l@yahoo.fr

DISTEC SARL
Rue: Rue Joffre
B.P 2429
Douala Cameroun
Tél: +237 33 43 47 10 / 33 42 37 83
Fax: +237 33 43 47 10
Contact: BIKOUT François Fonction: DG
Email: Email

ENERGIE RENOUVELABLE DU CAMEROUN S.A
BP.4483
Yaoundé Cameroun
Tél: +237 22 69 98 64
Fax: +237 22 23 35 47
Contact: ALIMA MARIA ROSA
Email: Email

 

GROUPE HUMBERLEC ..
Rue: Rue Alvaro Ferreira Alves n°27.Z.I.Sta maria Pinhal
Lisbone Portugal
Tél: +(237) 22 65 81 65 / 75 71 1657
Fax: +(237) 2138 61268
Site internet
Contact: Alfredo JORGE Fonction: ADMINISTRATEUR
Email: Email

HOMELEX LTD SARL .
Rue: Akwa
B.P 15143
Douala Cameroun
Tél: +237 22 04 12 24
Fax: +237 33 42 69 15
Site internet
Contact: Berthe Julienne KELLE NYOUNG Fonction: Gérante
Email: Email

INSTRUMELEC CAMEROUN
B.P 8161
Douala Cameroun
Tél: +237 33 03 35 94
Fax: +237 33 43 70 38
Site internet
Contact: Alphonse BEDEL MILOL Fonction: DG
Email: Email

KRIBI POWER DEVELOPEMENT COMPANY
BP 4077
Yaoundé Cameroun
Contact: Francis SIMB NAG Fonction: Directeur Général

MICROPRISE SARL
Rue: Rue Sylavni
Akwa
BP 29 37
Douala Cameroun
Tél: +237 33 18 31 36 / 33 18 31 35
Fax: +237 33 42 39 12 / 22 20 74 09
Site internet
Contact: NGUE PAHA Pierre Fonction: Directeur Général
Email: Email

RIO TINTO ALCAN CAMEROUN.
Rue: Immeuble Standard Chartered Bank
Messa
BP. 25220
Yaoundé Cameroun
Tél: +237 22 23 38 12
Fax: +237 22 23 38 07
Site internet
Contact: César INOSTROZA Fonction: Directeur des Projets – Cameroun

 

10°

SAF – SOLAIR AFRIC SARL.
BP 14539
Yaoundé Cameroun
Tél: +237 22 31 39 12
Fax: +237 22 31 39 11
Contact: Siméon NOA Fonction: Directeur Général
Email: Email

11°

SCHNEIDER ELECTRIC CAMEROUN .
Rue: 166, rue de l’Hôtel de ville
B.P 12087
Douala Cameroun
Tél: +237 33 43 38 84
Site internet
Contact: Emile MOULOUNDOU Fonction: Directeur Général
Email: Email

12°

SOLAR CAMEROON
B.P 114
Douala Cameroun
Tél: +237 77 38 32 49
Contact: NKOMBA NJOH Daniel Fonction: Directeur
Email: Email

13°

SOOLARTEK.
BP 11160
Yaoundé Cameroun
Tél: Tél. +237 22 22 46 52
Site internet
Contact: Pierre NVESANMI Fonction: Responsable Administratif
Email: Email

14°

THE CATALYST GROUP
Rue: 20604 S. Amherst Court
Illinois – USA
Joliet USA
Tél: 815-723-3388
Fax: 815-723-3425
Site internet
Contact: Chris PANTUSO Fonction: Founder & CEO
Email: Email

15°

THERMOMECANIC ENERGY CAMEROON (TEC SARL).
Douala Cameroun
Tél: +237 33 42 14 07 / 99 65 44 93
Fax: +237 33 42 14 07
Site internet
Contact: Jacques Bruno NDANKEU Fonction: Directeur Général
Email: Email

16°

GENERAL ELECTRIC
B.P 12486
Yaoundé Cameroun
Site internet
Contact: Pamphile DJOFFON Fonction: S. MANAGER
Email: Email

 

Voilà quelques unes de ces entreprises. Bien vouloir les contacter pour précision d’informations.

Vous pouvez aussi  les compléter dans « commentaires ».

 

C’est prouvé : les bloggeurs en intelligence économique se f… de ce qu’écrivent les chercheurs en intelligence économique.

« En juin 2011, à Toulouse, je présentais une communication lors du colloque International MUSSI (Médiations et Usages Sociaux des Savoirs et de l’Information). Cette communication faisait suite à un premier travail, présenté l’année précédente sur l’apport des blogs consacrés aux réseaux sociaux en termes d’hybridation des connaissances.

L’hybridation des connaissances, c’est ce qui se produit lorsque des scientifiques puisent aux discours des non scientifiques, s’en imprègnent, font évoluer leur pensée en prenant en compte ce discours et lorsque, inversement, le commun des mortels (ou les bloggeurs, qui sont au dessus du commun des mortels… là, je provoque un peu) puise dans les résultats de recherche, dans les analyses des scientifiques pour construire sa propre pensée au delà des lieux communs.

Là, j’avoue que j’avais une conviction profonde. J’avais observé que les sites web d’intelligence économique ne servaient pas à grand-chose et qu’en revanche les blogs dédiés à l’intelligence économique étaient vivants, contributeurs. J’avais donc l’intime conviction que par eux passait une forme d’hybridation des connaissances. Je me disais que les bloggeurs, en gens ouverts, curieux, n’hésitaient pas à aller regarder ce qu’écrivent les chercheurs pour commenter, diffuser, intégrer cela dans leur discours. D’autant que nombre de bloggeurs  sont des étudiants en intelligence économique qui cherchent à se mettre en valeur par ce moyen (ceux de notre master, entre autres). Je suis donc allé à la pêche des blogs les plus référencés et j’ai épluché les billets mis en ligne.

794 billets en tout, quand même.

Et que croyez-vous qu’il arriva ? Déception sévère.

Voici la conclusion à laquelle mon étude m’a conduit : « contrairement à l’hypothèse formulée lors d’une recherche antérieure, les blogs français consacrés à l’intelligence économique ne suscitent pas une hybridation des connaissances scientifiques issues de la recherche en intelligence économique. Cela pose évidemment plusieurs questions :

-       faut-il voir là une méconnaissance complète de la recherche en intelligence économique ?

-       Un décalage fort entre les connaissances produites et les centres d’intérêt des bloggeurs ?

-       Une conséquence du faible investissement du web 2.0 par les chercheurs pour la diffusion de leurs travaux ?

-       Une rétivité des travaux scientifiques à la lecture par des non scientifiques ?

-       Un souverain mépris pour la recherche en intelligence économique, comme certains commentaires de billets le laissent deviner ?

Les explications envisageables ne manquent pas, qu’il faudrait soumettre aux bloggeurs concernés. »

Un an a passé. Vous trouverez le texte de ma communication ici.

La balle est dans votre camp, blogueurs passionnés d’intelligence économique. Pourquoi ne vous emparez vous pas de ce que les chercheurs en intelligence économique écrivent ?

Ne me dites pas que c’est inaccessible ! Je vais même vous donner des exemples de sites :

http://archivesic.ccsd.cnrs.fr « Archives ouvertes en sciences de l’information et la communication » relié au site du CNRS et soutenu par le CCSD (Centre pour la Communication Scientifique Directe). Une recherche sur cette base avec l’expression « intelligence économique » affiche au moins 25 réponses.

http://halshs.archives-ouvertes.fr/ Le projet Hyper Article en Ligne – Sciences de l’Homme et de la Société affiche son ambition : « HAL-SHS met à disposition des documents produits par la recherche dont le niveau scientifique attendu est celui d’une publication soumise dans une revue à Comité de lecture. HAL-SHS ne se limite pas aux documents publiés, ou même destinés à être publiés, mais le contenu scientifique doit être approprié pour un affichage dans HAL-SHS. »[1] Le dépôt est confié à la responsabilité du chercheur. La qualité des textes repose sur le respect par les déposants de l’esprit de la démarche. Une recherche avec « intelligence économique » dans le titre affiche 9 réponses. En incluant les résumés, plus de 45 réponses. »

par Christian Marcon

Source: http://blogs.univ-poitiers.fr/c-marcon/2012/07/02/c%E2%80%99est-prouve-les-bloggeurs-en-intelligence-economique-se-f%E2%80%A6-de-ce-qu%E2%80%99ecrivent-les-chercheurs-en-intelligence-economique/

Savez-vous que sur facebook, votre adresse mail a changé?

Depuis vendredi dernier 22 juin 2012, toutes les adresses des utilisateurs de facebook, ont été remplacées en « @facebook.com ».

Cela se fait sans une grande communication de la part de l’empire facebook, blessant  ainsi certaines sensibilités.C’est  en effet grâce à Forbes qui a mis en évidence ce changement hier mardi, que plusieurs internautes l’ont découvert.

Pour se défendre, Facebook argue que cela a été fait pour simplifier la tâche à ses utilisateurs.

Toutefois, nous vous proposons cette formule pour revenir à votre ancienne adresse mail sur facebook:

rendez-vous sur votre profil;

puis cliquez sur le bouton « Actualiser mes infos »;

dans la cadre « Coordonnées », vous pouvez modifier votre adresse mail pour revenir aux réglages précédents ce changement.

Un nouveau centre de ressources au Cameroun: » JOB center » du magazine L’emploi

Le tout premier JOB center du magazine L’emploi vient de voir le jour.

Il s’agit d’ un centre d’aide à la recherche de l’emploi. • Salle multimédia connectée à des jobboards

• Médiathèque

• Bibliothèque spécialisée

Bénéficiez des services de coaching gratuit sur l’orientation académique et professionnelle, la recherche de l’emploi.

Le Job center est situé à Yaoundé Biyem Assi en face de l’école Les Bambis Abonnement annuel 2 000 Fcfa Contact : 22 79 58 50 info@lemploi-mag.com

Résultats de l’ appel à contribution:«Méthodes de l’enseignement de la compétence informationnelle »

Voici l’ intégralité du message de proclamation des résultats de l’Appel à contribution:  « Méthodes de l’enseignement de la compétence informationnelle » publiés le Vendredi 22 juin 2012 17h20 par Uwe Jung de la Goethe-Institut Kamerun :

« Bonjour,

Tout d’abord recevez nos sincères excuses pour le retard de notre réponse par rapport à votre contribution sous le thème « Méthodes de l’enseignement de la compétence informationnelle »

Le thème de la compétence informationnelle reste pour le Goethe-Institut Kamerun un sujet clé dans sans travail. Nous allons donc continuer à chercher les solutions afin de mieux introduire le concept dans le contexte camerounais.

L’appel à contribution a été répondu par 10 personnes. Contrairement au concours de conception d’un affiche fin 2011, les propositions ont généralement une meilleure qualité.

Néanmoins nous avons aussi constaté que quelques propositions ne traitent pas le problème demandé. Ainsi il n’était pas question de confectionner une simple image presque sans texte et qui correspond plutôt à un style « propaganda ».

De l’autre côté nous avons reçu des idées intéressantes, notamment de la part de Mme Himco Flora, de la Link Subnet Association, de M. Fosso Arnaud Noël et de Mme Tchamba Valerie.
Nous demandons aux mentionnés d’approfondir leurs propositions jusqu’au 31 octobre 2012. De préférence nous souhaitons discuter des détails de ces propositions avec eux, soit dans la dernière semaine de juillet, soit à partir du mois de septembre. Il est question de créer les outils applicables afin de les promouvoir. Nous allons entrer en contact par téléphone ou par email le moment venu.

Si votre nom ne se trouve pas dans la liste, nous vous invitons à envoyer un autre proposition qui respecte mieux le thème c’est-à-dire développer un outil pratique à l’aide duquel il est possible de enseigner le concept de la compétence informationnelle ou de quelques aspects partiels de ce concept. Nous vous demandons de nous faire parvenir votre proposition jusqu’au 15 septembre 2012. Nous sommes à votre disposition pour d’ éventuelles questions entre du 24.8. au 27.8 et à partir du 3.9.2012

Nous remercions une fois de plus à tous les participants pour leur travail fait afin de promouvoir l’idée.

Uwe Jung

Information & Bibliothek

Goethe-Institut Kamerun

PO Box 1067 Jaunde / Kamerun

info@yaounde.goethe.org

Tel: +237-22 21 44 09

Fax: +237-22 21 44 19

Beschreibung: cid:image001.png@01CD2DF9.4A950840

www.goethe.de/kamerun

www.facebook.com/GoetheInstitut.Kamerun

Bientôt une norme pour la sécurisation des documents papier

Afin d’authentifier certains documents en version papier, des éditeurs développent des solutions permettant d’y apposer des tags. Une norme rassemblant l’ensemble des prérequis pour proposer ce type de service sera proposé dès cet été.

Facture 2D Doc

Plusieurs grands groupes ont d’ores et déjà fait le choix d’apposer un système d’authentification de leurs documents internes ou destinés à leur clientèle. Adobe propose depuis peu une fonctionnalité plutôt simple de signature électronique au sein de son lecteur PDF. Le système fonctionne sur Adobe Reader (v10.1.3) et permet d’apposer une signature depuis la barre d’outils. Celle-ci pourra être dessinée sur une dalle tactile ou directement avec la souris.

Pour des usages professionnels, d’autres éditeurs proposent des solutions plus complètes permettant d’éviter l’usurpation et la falsification de documents. En ce sens, plusieurs sociétés proposent d’accoler un code-barre permettant de les authentifier. En automatisant le processus, ce type de système permet de sécuriser à la volée des factures, par exemple, afin qu’elles puissent ensuite être considérées comme valides et acceptées communément.

Certains opérateurs de Télécoms comme SFR, qui éditent très régulièrement des factures, ont ainsi fait appel à ce type de solution. Toutefois, des organismes publics sont également amenés à traiter une masse importante de fichiers personnels (Etat civil, documents comptables et administratifs). La société AriadNEXT ainsi que la division HP Exstream ont ainsi travaillé à l’élaboration d’une norme française permettant de généraliser aux organismes publics ainsi qu’aux autorités privées ce mécanisme de sécurisation des supports papier.

Tel 2D Doc

Avant le 14 juillet prochain, l’agence nationale des titres sécurisés ainsi que la DGME devraient ainsi promouvoir une norme attestant qu’une signature électronique unique peut être présente dans chaque document dès son émission. Marc Norlain, co-fondateur et directeur général d’AriadNEXT explique : « Le premier projet a été présenté au bureau de la fraude documentaire en 2009. Désormais, cela intéresse au premier plan l’Etat car ce type de fraude reste relativement importante et l’administration propose par nature beaucoup de produits et de services. L’Etat a donc l’ambition d’être le premier utilisateur de ce type d’outil notamment pour les formalités relatives aux demandes d’identité ».

Le responsable ajoute que des systèmes de type scanners permettent de vérifier l’authenticité des signatures. AriadNEXT propose ainsi sa solution SmartStamp et ajoute qu’elle doit prochainement mettre à disposition des utilisateurs d’iOS et d’Android une application permettant de vérifier un code barre.

Source: http://pro.clubic.com/it-business/reseau-informatique/archivage-stockage-donnees/actualite-495774-norme-securisation-documents-papier.html

Quelques sources d’information sur la crise de choléra au Cameroun

Je vous propose les sources suivantes:

Le Centre de Documentation Numérique du Secteur Santé ( Virtual Documentation Center for Health Sector)

. Nous y trouvons des documents tels que : »Rapport d’évaluation analyse de la situation du choléra au Cameroun »(2011) de Koutouan, M. G. – G., & Espié E.;
« Analyse des données du choléra dans le district de santé de Bonassama du 09 septembre 2010 au 04 avril 2011″ de district de bonassama, H.;
« Guide pratique de la gestion d’une épidémie de choléra » ( 2011) de Djao, R., Kaoussiri B., Abouna M., & Asanji A. M…..

. Veuillez cliquer sur le lien suivant: http://dev.cdnss.dros-minsante-cameroun.org/category/lutte-contre-la-maladie/maladies-potentiel-epid-mique-mapi/cholera.
Outre, ce centre, nous avons le Centre international de référence Chantal Biya (Circb).
Son adresse: Tel. : (237) 22 31 54 50 / Fax : (237) 22 31 54 56 E-mail : contacts@circb-cameroun.org; site: http://www.circb.com/index.php/circb.
Le Centre de Documentation de l’ESSTIC, où nous y trouvons des dossiers de presse. Adresses: B.P. 1328 Yaoundé
Téléphone : (00237) 22 02 45 27
E-mail : essticuy2@yahoo.fr Scolarité
Téléphone : (00237) 22 02 45 19

Je vous conseille également d’aller de visiter les différents sites des quotidiens camerounais notamment. Voici quelques liens d’articles: ( www.msf.ch/news/articles/?uid=1150, www.cameroonvoice.com/news/article-news-5771.html, www.camer.be/index1.php?art=16571&rub=13:1, www.consulfrance-yaounde.org/Le-cholera-au-Cameroun,www.afrik.com/article21099.html,www.africa-info.org/…/2307-cameroun-le-cholera-persiste-un,… ).
Le site du ministère de la santé publique pourra vous aider:http://www.minsante.cm/intro.htm.

[Marketing] Le réseautage oui! A condition d’être proactif…

Vous vous rendez régulièrement à des soirées networking ou petit-déjeuner réseautage, vous échangez des cartes de visite avec d’autres entrepreneurs comme vous en quête de contact. Votre démarche, tout à fait louable, part d’un bon sentiment, mais cela sert à quoi de façon concrète? Si le but de ces échanges se finit en collection de cartes eh bien en effet, il n’y a pas grand intérêt, ce sera stérile. Maintenant si vous agissez avec un petit peu de méthode cela peut devenir très productif et efficace.

Etape 1 : Consolider les contacts dans une liste exhaustive En premier lieu rentrez les renseignements des cartes visites que vous avez dans un fichier type excel avec le plus de renseignements possibles (nom, fonction, activité, mail, mobile), efforcez-vous d’insérer des annotations sur le contact (votre ressenti, intérêt de la discussion avec votre interlocuteur). En effet tout ce cheminement vous permettra d’évaluer la pertinence du contact. Cette action doit être menée quelques temps après la rencontre (quelques jours tout au plus) et vous autorisera un premier tri des contacts que vous aurez glanés, une vision claire et concise afin de passer à l’étape suivante.

Etape 2 : Rappeler vos interlocuteurs pour sonder leurs intentions Débutez alors le rappel téléphonique de vos nouvelles relations, mais attention n’attendez pas trop, ainsi vos interlocuteurs se souviendront plus facilement de vous et votre réseautage n’en sera que plus efficace. Soyez assez précis dans votre demande, initiez une rencontre, réunion ou déjeuner, il sera plus facile de parler de partenariats business en face à face. Le téléphone vous servira surtout à reprendre la température et à fixer un rendez-vous.

Etape 3 : Renconter votre contact avec un objectif en tête Votre temps est précieux; la seconde rencontre physique est celle qui confirme des intentions communes qui vous permettront de collaborer sur les sujets déjà identifiés lors du débat téléphonique. Cette étape marque donc le démarrage de la collaboration, quelle qu’en soit la nature, ce s’en quoi vos efforts et votre temps auront été vain. En conclusion souvenez-vous bien Le réseautage n’est efficace que si l’on agit avec proactivité et que l’on s’est fixé des objectifs de collaborations précis!

N’attendez pas que les contacts viennent à vous, décrochez votre téléphone et provoquez les rencontres.

Source: http://www.wiktik.com/blog/2012/05/04/marketing-reseau/

123456

cassandr26 |
bachconseil |
Fan des sims 2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Espace des Technologies de ...
| cookone
| BUILDING CONCEPT