Veille Economie-Cameroun

malt-tonic, brasseries Cameroun

Les brasseries du Cameroun lancent un nouveau produit

« Malta tonic », c’est le nouveau produit de la Société anonyme des brasseries du Cameroun. C’est une boisson sans alcool, riche en vitamines et conditionnée dans des bouteilles de 30 cl. Elle se vend au prix de 300 Fcfa. Malta tonic arrive dans un contexte dans lequel, un ancien produit « Maltup » a connu une réussite mitigée et où règne déjà une marque de Diageo (à travers Guinness-Cameroun écoule par ailleurs, des whiskies en miniatures de 12, 20 ou 35 cl.). Force est de relever que la Sabc domine le marché des bières au Cameroun avec 78% des parts, 59,1% de parts de marché des boissons gazeuses, 56,9% d’eaux minérales, pour un chiffre d’affaires de 346,2 milliards. Son effectif est de 6 000 personnels (3000 titulaires et 3000 sous-traitants). Les Brasseries du Cameroun sont le troisième contributeur aux recettes fiscales de l’Etat Camerounais, après la Société Nationale de Raffinerie (SONARA) et la Société Nationale des Hydrocarbures (SNH). Elles paient plus de 300 milliards de FCFA d’impôts et taxes au trésor public.

NB : Diageo (à travers Guinness-Cameroun) occupe 14,4% des parts de marchés ; le reste revenant aux producteurs locaux, notamment l’Union camerounaise des brasseries (UCB) qui 7,2 %.   

Un nouveau DG à la tête des Brasseries du Cameroun emmanuel tailly dg sabc

Emmanuel de Tailly a été nommé directeur général de la Société anonyme des brasseries du Cameroun (SABC) filiale du groupe français Castel pour le Cameroun et prendra fonction en janvier 2017. En remplacement de son compatriote Francis Batista qui a passé trois ans au Cameroun,  le nouveau Dg était récemment le directeur régional Océan Indien du groupe Castel et PDG adjoint des Brasseries Star, à Madagascar. Il a donc 12 années d’expérience notamment au Tchad, au Togo et en République démocratique du Congo (RDC).

AGRICULTURE

  La PHP a investi 267 millions dans la RSE entre 2015 et 2016

La société des Plantations du Haut Penja, filiale camerounaise du Groupe Compagnie fruitière basée à Marseille, a investi 267 millions de Fcfa dans des projets communautaires de santé et d’éducation, grâce à la certification « FairTrade ». Ce compte bancaire spécial géré par les employés organisés en comités locaux pour la gestion des bonus, est abondé à hauteur de 1 dollar Us pour chaque carton de banane vendu. Pour la petite histoire, la PHP est née de la privatisation de l’office camerounais de la  banane en 1991. Elle s’étend sur 3 530 hectares. Sa production annuelle chargée à destination de la Compagnie fruitière, est un peu plus de 166 000 tonnes. La PHP produit aussi le poivre de Penja à hauteur de 30 tonnes par an. Ses 6 000 salariés font de la Compagnie fruitière, le premier employeur privé du Cameroun. Les normes Iso1400, Globalgap qui y sont respectées, de même que la certification FairTrade-Max-Havelaar affichent l’engagement de la PHP dans la responsabilité spéciale des entreprises.

Le Quotidien de l’Economie

 

TELECOMMUNICATIONS

Les acteurs du transfert des datas se positionnent au Cameroun

Les opérateurs de télécoms Vodafone et Orange Cameroun sont deux entreprises résolument ouvertes au marché de transfert des datas au Cameroun. En effet, grâce à l’application self-care MyVodafone de Vodafone, l’on peut transférer du volume de données ou du crédit internet à ses projets ; tout en gardant contrôle de sa consommation. Il suffit d’entrer dans son compte « myvodafone.vodafone.cm et suivre l’onglet  « transférer ». Orange  Cameroun quant à lui, à travers le service : « Taka Ya Own », l’on peut envoyer des forfaits internet mobiles. Il suffit de composer le code #145#, sélectionner l’offre et entrer le numéro de téléphone du bénéficiaire. Ce bénéficiaire n’ayant aucun frais à payer, devrait au préalable composer le même code.

HYDROCARBURES

A l’issu du Conseil d’Administration de la Société Nationale des Hydrocarbures (SNH) qui s’est tenu le 6 décembre dernier, sous la présidence de Ferdinand Ngoh Ngoh, Ministre, Secrétaire Général de la Présidence de la République et sanctionné par un communiqué, il en ressort de la présentation de l’Administrateur-Directeur général Adolphe Moudiki, que :

a)      entre janvier et octobre 2016, les prix moyens du Brent Daté, brut de référence des bruts camerounais, se sont repliés de 21,89% par rapport à la période  janvier-octobre 2015.  Malgré la baisse des couts de pétrole sur le marché mondial, la SNH a pu maintenir la production nationale de pétrole brut au même niveau qu’un an plus tôt, soit 28,63 millions de barils. Il est espéré d’ici décembre 34,49 millions de barils.

b)     La production gazière sur la même période est de 290,25 millions de mètres cubes, en recul de 9,35%, du fait d’une baisse de consommation de la centrale Thermique à Gaz de Kribi. Les prévisions de clôture sont de 358,76 millions de mètres cubes.

c)      Les quantités de pétrole brut vendues pour le compte de l’Etat s’élèvent à 16,810 millions de barils au 31 octobre, en baisse de 5,22%.

d)     Le Trésor public entre janvier et octobre 2016, a donc obtenu, après déduction des charges de production, la somme cumulée de 266,06 milliards Fcfa pour une prévision annuelle de 247,20 milliards de Fcfa.

e)      Le pipeline Tchad-Cameroun a pu générer des recettes de 26,87 milliards au titre des droits de transit pour un volume de 35, 12 millions de barils enlevés au terminal Komé-Kribi 1 du 1er janvier au 31 octobre.

Communiqué

INFRASTRUCTURES

 

 

Inauguration d’une cimenterie turque au Cameroun

La cimenterie Medcem, contrôlée par le groupe turc Eren Holdings va procéder 16 décembre 2016 à Douala, à l’inauguration son usine dotée d’une capacité annuelle de 600 000 tonnes. Elle portera à environ 4,3 millions de tonnes, la capacité annuelle de production du ciment au Cameroun. Avec un coût d’investissement est estimé à 13 milliards de francs CFA, cette entreprise a bénéficié des avantages prévus par la loi de 2013 portant incitations à l’investissement privé en République du Cameroun. Elle est la quatrième cimenterie installée au Cameroun après Cimencam, du groupe Lafarge Holcim, du Nigérian Dangote Cement, ou encore du Marocain Cimaf.

 Journal du Cameroun

BANQUES & FINANCES

Transactions Le Cameroun, 11e  en Afrique en matière de finance inclusive

Le rapport 2016 du groupe d’analyse et de recherche britannique The Economist Intelligent Unit, a classé le Cameroun 11e en Afrique en matière de promotion de l’inclusion financière dans 55 pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine, des caraïbes et d’Europe de l’Est. Cette étude s’est basée sur 12 indicateurs d’évaluation du cadre réglementaire favorable à la lutte contre l’exclusion bancaire et financière des populations pauvres. Le Cameroun doit cette avancée notamment au service de mobile money proposé par les opérateurs de téléphonie mobile Mtn et Orange Cameroun. La présence dans les zones rurales des établissements de micro finance, estimés à 500 structures agréées et l’élargissement des domaines d’activités des banques ont également participé à cette inclusion financière. Tout ceci a permis une hausse du taux de bancarisation de 13% en 2013 à environ 20% en 2016.

Le Quotidien de l’Economie

 

 

 

 

 NB:  Pour obtenir plus d’informations, dans divers domaines et de manière régulière,  cliquez ici:  ou appelez-nous: 674067417.

Derniers commentaires

Articles récents

Un Référentiel africain de veille et d’intelligence économique disponible

cavie

Le camerounais Guy Gweth, Président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) et par ailleurs, Fondateur du cabinet knowdys, vient de produire un Référentiel africain de veille et d’intelligence économique à 7 dimensions, 23 critères, et 175 indicateurs. il permettra d’ évaluer les dispositifs existants pour leur permettre de mieux répondre aux besoins des marchés locaux.  Il permettra de passer toutes les offres de  formation du secteur  de l’IE au crible. Ainsi, les projets pédagogiques des établissements, les syllabus de cours et les témoignages des apprenants seront orientés. toute chose qui aidera l’Afrique dans un contexte marqué par la concurrence sur les marchés locaux et  l’attrait que ce continent a de plus en plus de la part des investisseurs  locaux et étrangers.

 

veuillez le télécharger en suivant ce lien: référentiel africain de veille et d’intelligence économique.

 

Merci!


Bulletin de veille Economie-Business Cameroun

DRAPEAU CamerounNB:  Pour obtenir plus d’informations, dans divers domaines et de manière régulière,  cliquez ici:  ou appelez-nous: 674067417.

Le Cameroun ne maîtrise pas ses dépenses

La Commission des Finances du Budget de l’Assemblée nationale et la Chambre des Comptes de la Cour Suprême a constaté dans le cadre du 15e forum d’échange entre la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée Nationale et la Chambre des Comptes de la Cour Suprême que la qualité des dépenses du Cameroun laisse à désirer. Le train de vie de l’État va grandissant alors que les mesures ont été prises pour le revoir à la baisse. Les salaires des fonctionnaires ont été diminués, l’acquisition des véhicules administratifs a été suspendue, le nombre de missions des membres du Gouvernement à l’étranger réduit, etc. Pour Marc Ateba Ombala, le Président de la Chambre des Comptes., il va falloir lors de l’exécuter du budget 2017, « améliorer la politique fiscale ainsi que le climat des affaires au Cameroun. Mais nous estimons, aussi bien le Parlement que la Chambre des Comptes, qu’il faut qu’on aille vers une maîtrise des dépenses publiques. Ce serait la voie pour réaliser le programme en cours».

La Nouvelle Expression, Cameroun-Infos.net

Les assurances collecteront désormais les Vignette automobile au Cameroun

A partir du 1er janvier 2017, c’est désormais chez les compagnies d’assurances que les automobilistes doivent se rendre pour payer leur droit de timbre automobile communément appelé « vignette ». Les tarifs restent inchangés. Conformément à l’article 598 nouveau de la loi de finance 2016, la compagnie est tenue de collecter cette taxe auprès du client « dès le premier paiement de la prime d’assurance au cours de l’année, que ce paiement soit partiel ou total ». Notons que cette mesure, de même que les autres dispositions de la loi de finance 2016 vise à simplifier les procédures, faciliter l’accès aux services publics, sécuriser et améliorer les recettes fiscales.

Journal du Cameroun

Comment lutter contre le blanchiment d’argent au Cameroun?

Pour lutter contre  le blanchiment d’argent ou encore la dissimulation de la source d’argent ou des biens tirés d’activités criminelles, au Cameroun, Me Sylvain Souop, membre du Conseil de l’Ordre National des avocats  pense que «la lutte contre le blanchiment d’argent a d’abord besoin d’un instrument de prévention. Par exemple l’article 66 de la constitution qui stipule que chacun puisse déclarer l’origine de sa fortune. Ou alors qu’on institue l’infraction d’enrichissement illicite. C’est-à-dire que vous avez quelqu’un qui devient subitement riche, on ne sait comment. On doit pouvoir l’interroger sur l’origine de sa fortune. Mais ça n’existe pas encore au Cameroun». Il pense aussi que l’ANIF a besoin des moyens d’investigation, c’est-à-dire les moyens matériels et humains et que l’éducation des camerounais sur la question doit s’intensifier. Notons que le phénomène reste encore discret au Cameroun.

Le Quotidien Émergence

Vers la fin de la privatisation de la CAMPOST ?

L’État du Cameroun vient d’opter au retour de l’État au sein de la Cameroon Postal Services (CAMPOST). C’est du moins ce qui ressort des mesures préconisées par le parlement camerounais en cette fin de session budgétaire 2016 et qui visent le redressement et  la modernisation de la poste camerounaise. Le premier vice-président de l’Assemblée nationale  Hilarion Etong voudrait qu’en plus d’amener la population à consommer les services de la CAMPOST (services postaux et services dans le domaine des TIC), qu’il faille « prendre des mesures de régulation pour lesquelles le Gouvernement devra baliser le cadre de l’exécution de la loi sur l’activité postale, puis favoriser l’épanouissement des opérateurs privés». Pierre Kaldadak, le Directeur général de la Cameroon Postal Services devra aussi de déposer sans délai son offre multi-services à l’Assemblée nationale.

Le Quotidien de l’Economie

Articles plus anciens

Veille Presse Economie-Cameroun

Sanctions en cascade contre les médias au Cameroun

Veille Agribusiness, Mine, Banque et finance Cameroun

Veille presse Economie, Appels d’Offres… Cameroun 1er décembre 2016

Veille Presse 30 novembre 2016

Veille AGRIBUSINESS, AGROALIMENTAIRE, FINANCE CAMEROUN 29/11/16

Veille ECONOMIE-CAMEROUN 28 NOVEMBRE 2016

cassandr26 |
bachconseil |
Fan des sims 2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Espace des Technologies de ...
| cookone
| BUILDING CONCEPT